Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

decathlonjanvier

Avant match

[Preview] Semaine 12 : Tom Brady vs Patrick Mahomes, l’AFC Sud en jeu

Les deux MVP vont se croiser pour la quatrième fois pendant que les Titans et les Colts se disputeront la tête de leur division.

Après un jeudi de Thanksgiving chargé malgré le report d’un match, place désormais au reste de la NFL. Il faudra attendre la deuxième partie de soirée pour assister à l’attraction principale du week-end : un match entre Tom Brady, 6 Super Bowls et 3 titres de MVPs, et Patrick Mahomes, champion en titre et favori pour un deuxième trophée de meilleur joueur. On surveillera aussi les divisions Nord et Sud de l’AFC qui pourraient se jouer ce dimanche.

Pour savoir où et quoi regarder, on vous fait un petit tour d’horizon. Un affrontement entre deux MVP, un duel en haute altitude, un vétéran et un rookie à l’affiche, un entraîneur qui fait les bons choix et les traditionnels duels de division : voici le programme de la semaine 12.

Le match à ne pas manquer

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Tampa Bay Buccaneers (7-4) – Kansas City Chiefs (9-1)

Avant de se concentrer sur le match de dimanche, replongeons-nous dans l’histoire récente des affrontements entre Patrick Mahomes et Tom Brady. Depuis l’arrivée de l’ancien de Texas Tech en NFL, il y en a eu 3. Tous plus beaux les uns que les autres. Le premier remonte au 14 octobre 2018, avec une rencontre incroyable remportée par les Patriots à domicile (43-30) dans un match où les deux joueurs lancent pour près de 700 yards. La même saison, les deux hommes se retrouvent en finale de conférence pour un affrontement encore plus extraordinaire qui se termine par une nouvelle victoire de New England en prolongation (37-31). Et enfin, l’an dernier, Patrick Mahomes bat enfin Tom Brady et Bill Belichick (23-16) dans ce qui semblait être une passation de pouvoir.

Ce quatrième est probablement le dernier affrontement entre les deux hommes (à moins d’un duel au Super Bowl) et il est tout aussi excitant. Patrick Mahomes (3 035 yards, 27 TDs et 2 INTs) est en route pour son deuxième titre de MVP et dans son sillage les Chiefs n’ont perdu qu’un match cette année. Ils sont invaincus à l’extérieur et font peur à tout le monde. En face, les Buccaneers sont plus inconstants, mais leur pouvoir offensif est tel qu’ils peuvent poser des problèmes à n’importe qui sur un match. Il faut maintenant trouver du liant dans leur jeu et pour cela Tom Brady (2 955 yards, 25 TDs et 9 INTs) doit être meilleur. Attention aussi à leur défense qui semble montrer des signes de faiblesses alors que c’était l’une des grandes forces de la franchise en début de saison. Ce n’est pas le moment de flancher de ce côté du ballon car Patrick Mahomes, Travis Kelce, Tyreek Hill et toute l’armada débarque en ville…

Le duel : Stephon Gilmore vs. DeAndre Hopkins

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New England Patriots (4-6) – Arizona Cardinals (6-4)

Dans un week-end chargé en chocs, ce match entre les Patriots et les Cardinals n’est pas forcément le plus excitant, mais ce sera l’occasion de voir l’un des plus beaux duels de la semaine : Stephon Gilmore face à DeAndre Hopkins. D’un côté, le meilleur défenseur de l’année en titre. De l’autre, le joueur qui cumule le plus de yards aériens de la ligue (912 en 10 matchs, soit 91,2 yards/rencontre). Si on sait que ces joueurs seront face à face, c’est parce que le cornerback l’a déjà avoué à demi-mot cette semaine en conférence de presse. En même temps, ce n’est un secret pour personne. La dernière fois que les Patriots avaient affronté DeAndre Hopkins, l’an dernier à l’occasion d’un déplacement à Houston, Stephon Gilmore avait passé le plus clair de son temps face au numéro 10 et Bill Belichick n’avait décidé d’une prise à deux qu’à deux reprises sur 56 snaps.

Le receveur avait terminé la rencontre avec 5 réceptions et 64 yards. Malheureusement pour les Patriots, entre blessures et contre-performances, Stephon Gilmore n’est plus tout à fait à son niveau de l’an dernier. En 2020 (26 plaquages, 1 INT et 2 passes défendues), Pro Football Focus lui donne même une note de 61,1. C’est peu, surtout quand on sait qu’en face le changement d’équipe de Houston à Arizona n’a eu aucun effet sur Hopkins. Mais le défenseur est un compétiteur et ce sera l’occasion de prouver qu’il est toujours l’un des meilleurs cornerbacks de la ligue, si ce n’est le meilleur. Ce duel est en tout cas alléchant entre deux joueurs qui ne s’apprécient pas particulièrement. Il sera d’ailleurs l’une des clés de ce match entre une équipe des Patriots inconstantes et une franchise d’Arizona qui ne veut pas se faire distancer dans cette NFC Ouest relevée.

La stat : 1 456 yards et 10 TDs

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Indianapolis Colts (7-3) – Tennessee Titans (7-3)

Voilà les statistiques de Philip Rivers depuis 5 matchs. Brouillon à son arrivée et pas forcément à son aise, le lanceur est en train de prendre son rythme de croisière dans l’Indiana. Avec lui, c’est toute la franchise qui prend du poids. En début d’année, les Colts s’appuyaient surtout sur leur défense. Désormais, leur escouade est toujours aussi solide, mais la franchise sait aussi que l’attaque peut lui faire gagner des matchs. La semaine dernière par exemple, alors que les Packers exploitaient des failles dans la défense d’Indianapolis, Philip Rivers et les siens ont su trouver les ressources pour inscrire 34 points et confirmer une tendance : l’attaque va mieux. À tel point que la franchise possède l’escouade offensive qui avance le plus en NFL (414,9 yards/match).

Des statistiques gonflées en grande partie par le jeu arien qui est l’un des meilleurs de la ligue actuellement (293,6 yards dans les airs/rencontre, 2e derrière les Chiefs). Une tendance qui pourrait se confirmer ce dimanche quand on sait que les Titans ont beaucoup de mal dans ce domaine. Avec 267,4 yards aériens encaissés par match, Tennessee est l’une des pires défenses contre la passe de la ligue (27e). Au « match aller », ils n’avaient encaissé qu’un touchdown, mais avaient laissé Philip Rivers dépasser les 300 yards. Cette fois s’ils veulent espérer quelque chose, ils devront serrer la vis derrière. Une solidité nécessaire pour ensuite permettre à l’attaque d’imposer son style comme elle le souhaite.

Le joueur : Chase Claypool

Coup d’envoi dimanche à 19h15
Pittsburgh Steelers (10-0) – Baltimore Ravens (6-4)

Aucune équipe dans la ligue ne drafte mieux une position que les Steelers quand il s’agit de choisir un receveur. C’est simple, depuis l’arrivée de Kevin Colbert au poste de manager général, on a l’impression que Pittsburgh sort un nouveau phénomène chaque année. Voici une liste non exhaustive des receveurs ciblés par la franchise : Plaxico Burgess (2000) et Santonio Holmes (2006) au premier tour, Juju Smith-Schuster (2017) et James Washington au deuxième tour, Mike Wallace (2009), Emmanuel Sanders (2010), Markus Wheaton (2013) et Diontae Johnson (2019) au troisième tour, Martavis Bryant (2014) au quatrième et surtout, le plus beau coup, Antonio Brown (2010) au sixième tour. Avec tous ces noms-là lors des 20 dernières années, chaque nouveau receveur arrive avec de la pression. C’était le cas de Chase Claypool, choisi avec le 49e choix par les Steelers cet été.

Sauf qu’après 10 matchs, l’ancien de Notre Dame prouve qu’il est de la même trempe que ses prédécesseurs (559 yards et 8 TDs + 2 TDs à la course). Pour le plus grand bonheur de Mike Tomlin et Ben Roethlisberger. Il apporte une nouvelle dimension à cette attaque et permet de libérer un peu de pression des épaules de Juju Smith-Schuster. Avec eux, l’attaque des Steelers tourne à plein régime. Ce dimanche, ce sont les Ravens qui tenteront de les arrêter. Baltimore voudra infliger sa première défaite aux rivaux de l’AFC Nord. Mais sans Lamar Jackson, c’est par la défense que tout devra passer. Lors du « match aller » (28-24 pour Pittsburgh), ça n’avait pas trop mal fonctionné avec seulement 221 yards de gagné par les Steelers, mais l’attaque avait fait trop d’erreurs. Cette année, pour battre les hommes de Mike Tomlin, il faut livrer un match parfait des deux côtés du terrain. Pas sûr que les Ravens en soient capables actuellement.

L’entraîneur : Sean Payton

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Denver Broncos (4-6) – New Orleans Saints (8-2)

Vivement critiqué pour sa décision de remplacer Drew Brees, blessé, par Taysom Hill et non pas par Jameis Winston la semaine dernière, Sean Payton a dû savourer la victoire. Avec son quarterback/receveur/running back titularisé derrière la ligne face aux Falcons, New Orleans l’a emporté et a envoyé un message à toute la ligue : même sans Drew Brees les Saints sont dangereux. Un constat qui est dû en grande partie au coach. Au club pour sa 14e saison consécutive, il pourrait remporter sa 4e division consécutive (la 7e en tout). Pour cela, il doit composer sans son quarterback star pour quelques matchs. Après une bonne performance au premier match, Taysom Hill doit encore confirmer et on peut compter sur Sean Payton pour le mettre dans les meilleures conditions.

Mais attention, la défense de Denver sera bien meilleure que celle des Falcons dimanche dernier. Lors de leur précédent match, les Broncos ont réussi à dégouter Tua Tagovailoa en n’encaissant que 233 yards en tout (plus faible total de la saison). Face à un lanceur inexpérimenté, Vic Fangio et ses hommes peuvent faire mal et provoquer des erreurs. Pour s’imposer contre les Dolphins ils ont donc misé sur la défense, mais aussi sur un énorme jeu au sol (189 yards). Sauf que ce dimanche, ils affrontent des clients dans ce domaine. Les Saints possèdent l’une des meilleures défenses face à la course (74,3 yards encaissés à la course par match, 2e de la ligue derrière les Bucs). Denver devra donc compter sur Philip Lindsay et Melvin Gordon pour faire des miracles ou onc libérer un peu plus Drew Lock (ce qui n’est jamais bon signe).

Les autres duels de division

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New York Jets (0-10) – Miami Dolphins (6-4)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Los Angeles Rams (7-3) – San Francisco 49ers (4-6)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
Green Bay Packers (7-3) – Chicago Bears (5-5)

Los de leurs deux derniers matchs, face aux Patriots et aux Chargers, les Jets sont ne sont passés de la victoire à chaque fois. New York se rapproche et espère au moins ne pas finir la saison fanny. Ce dimanche, ils reçoivent les Dolphins dans un duel 100 % AFC Est. Miami reste sur cinq victoires lors des six derniers matchs face à son adversaire de la grosse pomme, mais attention, car la situation au poste de quarterback n’est pas vraiment stable et cela pourrait poser des problèmes aux hommes de Brian Flores. De là à perdre à New York ? À voir.

Plus tard dans la soirée, la NFC Ouest nous offrira son blockbuster hebdomadaire. Après les Seahawks et les Buccaneers, les joueurs de Los Angeles sont en pleine confiance avant d’accueillir l’adversaire californien. Les Rams ont repris la tête de la division et pourraient éliminer quasi définitivement des 49ers, toujours autant décimés, de la course à la première place. Attention tout de même, San Francisco reste sur trois victoires consécutives face à Sean McVay et ses hommes. Enfin, le Sunday Night Football nous amènera dans la NFC NordGreen Bay veut solidifier sa première place. Les Packers reçoivent des Bears qui n’ont plus gagné depuis le 18 octobre, mais qui veulent encore croire aux playoffs.

Le reste

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Minnesota Vikings (4-6) – Carolina Panthers (4-7)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Jacksonville Jaguars (1-9) – Cleveland Browns (7-3)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Cincinnati Bengals (2-7-1) – New York Giants (3-7)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Buffalo Bills (7-3) – Los Angeles Chargers (3-7)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Atlanta Falcons (3-7) – Las Vegas Raiders (6-4)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 01h15
Philadelphia Eagles (3-6-1) – Seattle Seahawks (7-3)

Le reste des matchs se jouera à 19h, à commencer par une rencontre qui opposera deux équipes aux courbes opposées. Les Vikings sortent d’une défaite rageante face aux Cowboys et n’ont plus beaucoup le droit à l’erreur s’ils veulent encore espérer quoi que ce soit cette année. Pour les Panthers, la messe est quasiment dite au vu du calendrier, mais eux arrivent en pleine confiance après une victoire sans encaisser de points face à Detroit. Teddy Bridgewater devrait d’ailleurs faire son retour au poste de quarterback… pour jouer contre la franchise qui l’a drafté. Autre changement chez les lanceurs, à Jacksonville cette fois, où Mike Glennon remplace Jake Luton. Les Jaguars qui restent sur 9 défaites consécutives n’auront pas la tâche facile face à une équipe de Cleveland très solide en défense (13,3 points encaissés/match depuis la semaine 8).

L’autre équipe de l’Ohio, Cincinnati, a moins de chance que son homologue puisqu’elle vient de perdre son lanceur séléctionné avec le premier choix de la dernière draft : Joe Burrow. Les Bengals amoindris reçoivent des Giants encore dans la course aux playoffs dans la NFC Est. Mais pour participer à la post-saison, New York devra réussir à battre une équipe hors de sa division (0-5 depuis le début de l’année). En AFC, les Bills accueillent des Chargers toujours aussi inconstants. L’occasion de voir un duel à distance entre les deux joueurs qui ont le plus de réceptions depuis le début de l’année : Keenan Allen et Stefon Diggs.

Enfin, honneur aux oiseaux pour finir. Les Falcons d’abord tenteront de se relever de la claque reçue par leurs rivaux de New Orleans la semaine dernière. Dimanche, ils feront face à une équipe de Las Vegas très bonne hors de ses bases (4 victoires pour seulement 1 défaite). Enfin, les volatiles prendront possession du Monday Night Football avec une rencontre entre les Eagles et les Seahawks. Seattle a du mal à l’extérieur cette année (2-3), mais Philadelphia n’est pas beaucoup mieux à domicile (2-2-1).

Les affiches

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New York Jets (0-10) – Miami Dolphins (6-4)
New England Patriots (4-6) – Arizona Cardinals (6-4)
Minnesota Vikings (4-6) – Carolina Panthers (4-7)
Jacksonville Jaguars (1-9) – Cleveland Browns (7-3)
Indianapolis Colts (7-3) – Tennessee Titans (7-3)
Cincinnati Bengals (2-7-1) – New York Giants (3-7)
Buffalo Bills (7-3) – Los Angeles Chargers (3-7)
Atlanta Falcons (3-7) – Las Vegas Raiders (6-4)

Coup d’envoi dimanche à 19h15
Pittsburgh Steelers (10-0) – Baltimore Ravens (6-4)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Los Angeles Rams (7-3) – San Francisco 49ers (4-6)
Denver Broncos (4-6) – New Orleans Saints (8-2)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Tampa Bay Buccaneers (7-4) – Kansas City Chiefs (9-1)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
Green Bay Packers (7-3) – Chicago Bears (5-5)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 01h15
Philadelphia Eagles (3-6-1) – Seattle Seahawks (7-3)

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une