Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Denver Broncos Miami Dolphins Résumés

Broncos – Dolphins (20-13) : Miami souffre au sol et redescend sur terre

Dominés au sol et inoffensifs jusqu’à l’entrée de Ryan Fitzpatrick, les Dolphins subissent leur première défaite depuis le 4 octobre.

Denver Broncos (4-6) – Miami Dolphins (6-4) : 20-13

Avec près de 190 yards gagnés au sol et une défense de fer, les Broncos ont retrouvé la vieille recette qui leur avait apporté tant de succès il y a quelques années. Si le temps du Super Bowl 50 est bien loin, Denver a dominé son sujet comme rarement cette saison. Malgré un Drew Lock (18/30, 270 yards et 1 INT) pas toujours très rassurant, les locaux n’ont quasiment jamais tremblé.

Et même quand Melvin Gordon perd un fumble à l’entrée de la end-zone et que Miami a le ballon de l’égalisation, le talent de l’escouade défensive fait la différence avec une superbe interception de Justin Simmons. En face, les Dolphins ont dû attendre l’entrée de Ryan Fitzpatrick (12/18, 117 yards et 1 INT) à la place de Tua Tagovailoa (11/20, 83 yards et 1 TD) pour se montrer dangereux. Mais même le vétéran a lui aussi fini par se faire avoir par cette défense et Miami voit sa série de victoire se terminer.

Une interception, un touchdown et c’est tout

Depuis le début de la saison, il y a quelques traditions qui perdurent à Miami. Une rencontre des Dolphins n’est pas un match si Xavien Howard n’intercepte pas une passe. Et avec Drew Lock face à lui, il ne faut pas attendre longtemps avant que l’arrière défensif mette ses mains sur ballon pour sa 6e interception de la saison. Un drive et deux tentatives pour être précis.

Dès le deuxième lancé du quarterback, Miami provoque déjà une perte de balle. À croire que Drew Lock veut continuer sur sa lancée de la semaine dernière. En bonne position, les Dolphins convertissent ce cadeau en points avec une belle passe de Tua Tagovailoa pour DeVante Parker sur 3 yards (0-7). Mais ce drive n’est qu’un leurre, car durant tout le reste du match l’attaque de Miami ne trouvera jamais la solution.

Le jeu au sol est bien contenu par les Broncos avec seulement 3,3 yards gagnés par match et surtout, Tua Tagovailoa est constamment mis sous pression. Le rookie qui d’ordinaire lâche son ballon très rapidement (6e quarterback de la ligue dans ce domaine) prend souvent la marée (6 sacks et 8 QB Hits).

Résultat, les punts pleuvent (6 pour Miami) et les Dolphins doivent se contenter de trois points sur les six séries offensives suivantes. Une apathie de ce côté du terrain qui permet aux Broncos de revenir petit à petit. Comme Drew Lock est imprécis, Vic Fangio change son fusil d’épaule. Le salut passera par le sol.

Fitzpatrick mieux que Tagovailoa

Une tactique qui s’avère payante puisque Philip Lindsay (16 courses et 82 yards) et Melvin Gordon (15 courses, 84 yards et 2 TDs) se régalent. L’ancien Charger se retrouve même à la conclusion de deux drives et inscrit ses quatrième et cinquième touchdowns de la saison. Le premier sur une course d’un yard, le second, plus spectaculaire, sur une chevauchée de 20 yards. Deux touchdowns donc et deux coups de pied de Brandon McManus pour permettre aux locaux de mener de 10 points (20-10) après 45 minutes de jeu.

À l’orée du quatrième quart-temps, Brian Flores décide alors de faire entrer en scène Ryan Fitzpatrick. Touché sur un plaquage violent de Nick Chubb. Tua Tagovailoa n’est de toute façon pas dans son assiette et le rookie laisse sa place au vétéran. Malheureusement pour les Floridiens, le résultat est le même. Malgré trois points de plus, ils restent trop loin de leurs adversaires du jour (20-13).

Melvin Gordon tente alors de maintenir le suspense en laissant échapper un ballon alors que son troisième touchdown du match lui tendait les bras. Il laisse à Ryan Fitzpatrick une ultime chance pour aller égaliser. En quelques snaps, le quarterback barbu montre beaucoup plus que le rookie à sa place en début de match, mais il n’arrivera pas à changer l’issue de ce match. C’est trop peu, trop tard pour les visiteurs. Justin Simmons, le safety All-Pro, intercepte le ballon est scelle la rencontre. Avec cette victoire, les Broncos montrent qu’il y a de l’espoir pour cette franchise. Pour les Dolphins en revanche, c’est un coup d’arrêt dans la course aux playoffs

tdabanniereunibet

S’inscrire à la Newsletter !

Sur le même thème A la une