Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Los Angeles Chargers New York Jets Résumés

Chargers – Jets (34-28) : Los Angeles domine une équipe valeureuse mais faible de New-York

Net et sans bavure.

Los Angeles Chargers (3-7) – New York Jets (0-10) :34-28

Invisible en première mi-temps, les Jets se sont reveillés trop tard pour inquiéter Los Angeles. Les Chargers ont dominé ce match dans le sillage du duo Justin Herbert (37/49, 366 yards, 3 TD) – Keenan Allen (145 yards, 1 TD), intenable. Frank Gore (71 yards, 1 TD) et l’attaque de New York a pourtant réussi à rester dans le match, mais le manque de talent global de cet effectif s’est fait sentir.

New York aura l’occasion d’égaliser en fin de match, mais la défense des Californien va finir le travail proprement. Les Jets sont plus que jamais favoris dans la course au first pick, alors que les Chargers maintiennent un infime espoir de playoffs.

Un début de match tonitruant

Bien que les Jets soient sans victoire, le match contre les Patriots a montré des réels progrès par rapport au début de saison. Et le début de match confirme cette tendance. La défense fait le travail, et les équipes spéciales aussi avec un punt bloqué par Henry Anderson.

Les Jets en profitent, au sol, grâce à un Frank Gore incisif et un touchdown de La’Mical Perine (33 yards, 1 TD) pour finir (0-6). Sur le drive suivant, les Chargers remontent tout le terrain avant de finalement voir les erreurs individuelles tuer à nouveau Los Angeles. Keenan Allen perd le ballon à 1 yard de la end-zone, et les Jets ont le Momentum, qui va durer… une action.

Joe Flacco (15/30, 205 yards, 2 TD 1 INT) lance sa première passe de la soirée dans les mains de Tevaughn Campbell, qui marque le touchdown que Allen a laissé échapper (7-6). En contrôle total, les Jets s’autodétruisent.

Et la soirée cauchemar ne fait que commencer. Sur le drive suivant, l’attaque des Chargers profitent des largesses de la défense des Jets pour créer l’écart. Mike Williams met le feu dans la secondary pour un touchdown longue distance, les Chargers prennent le large (14-6). Quelques minutes plus tard les Chargers confirment, avec une excellente réception de Tyron Johnson (54 yards) puis un touchdown de Hunter Henry (48 yards, 1 TD) (21-6). Alors qu’il reste 40 minutes de football, le match semble joué.

Et comme les Jets sont généreux, ils mutiplient les fautes pour permettre aux Chargers de marquer trois points de plus (24-6). De mal en pis pour les hommes d’Adam Gase qui ne cherchent même pas à gagner.

Un festival de points

Les Jets n’ont pas dit leur dernier mot cependant, puisqu’à la sortie du vestiaire Joe Flacco trouve Breshad Perriman (54 yards, 1 TD) pour un touchdown de 49 yards (24-13). Une éclaircie dans le ciel bien sombre de Gotham.

Le match s’enflamme. Justin Herbert trouve un Keenan Allen intenable pour un touchdown après un drive de 75 yards, auquel New York répond avec un drive de 60 yards et un touchdown de Frank Gore (31-19). Les défenses ne sont pas revenues des vestiaires.

Les Chargers sont loin devant, mais la gestion de l’avantage n’est pas la spécialité de cette équipe. Encore une fois ils font jouer à se faire peur, marquant un field goal mais oubliant de défendre derrière pour encaisser un touchdown de Chris Herndon. New York n’a pas abdiqué, et s’offre un peu d’espoir dans le sillage d’un Flacco bien meilleur (34-26). Malheureusement pour les joueurs de New York le dernier drive se termine sur un échec sur quatrième tentative, et une fin de match cruelle pour les hommes en vert qui marquent 2 points pour finir sur un safety volontaire.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu