Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

decathlonjanvier

Denver Broncos New Orleans Saints Résumés

Broncos – Saints (3-31) : La Nouvelle Orleans tranquille comme Baptiste

Trop facile. Les Saints n’ont pas eu besoin de forcer outre mesure pour dominer une équipe de Denver bien trop handicapée par les absences.

Denver Broncos (4-7) – New Orleans Saints (9-2) : 3-31

Privés de tous ses quarterbacks, Denver n’a rien pu faire face à des Saints en plein bourre depuis plusieurs semaines. Contraints d’aligner Kendall Hinton (1/9, yards, 2 interceptions) au poste de quarterback, les Broncos se sont contentés de courir la plupart du temps (33 portées) pour tenter d’éviter les pertes de balle. Peine perdu. Avec 3 nouveaux ballons offerts, les hommes de Vic Fangio ont donné le bâton pour se faire battre, terminant la rencontre avec plus d’interceptions lancées (2) que de passes complétées. En plus, il devaient faire face à une escouade redoutable contre le jeu au sol. Et pour la 49e fois consécutive, les hommes de Sean Payton n’ont pas autorisé un coureur adverse à franchir la barre des 100 yards. Beaucoup trop d’éléments en leur défaveur dans une rencontre à sens unique et qui semblait perdu d’avance.

Loin d’être transcendant, la Nouvelle Orleans s’est contentée du strict minimum avec une prestation offensive famélique (292 yards au total, dont seulement 63 dans les airs). Quatre coups d’accélérateurs au sol ont permis de marquer les points nécessaires pour se mettre à l’abris, laissant le soin à la défense de soigner ses statistiques (1 sack, 1 fumble récupéré, 2 interceptions, 7 punts forcés).

Denver pas au niveau

Malgré la nomination d’Hinton au poste de quarterback titulaire quelques heures avant la rencontre, Denver a décidé de brouiller les cartes dès les premières actions en ressortant des cartons la formation Wildcat. Positionné derrière le centre, Phillip Lindsay (9 portées, 20 yards) et Royce Freeman (8 portées, 50 yards) prennent les snaps et font bouger les chaines au sol. Le rookie n’entre lui sur la pelouse que lorsqu’une situation de passe se présente ou pour brouiller les cartes… avec des courses renversées. Denver ne veut clairement pas prendre trop de risque, même si l’interception était proche dès la seconde passe tentée. Et les Saints dans tout ça ? Et bien ce n’est guère mieux. Du moins sur les premières séries. Taysom Hill (9/16, 78 yards, 1 interception + 10 portées, 44 yards, 2 touchdowns) ne parvient à se défaire de la pression émise par le premier rideau défensif et encaisse rapidement deux sacks. Punts et courses s’enchainent à un rythme effréné des deux côtés, et le premier quart-temps se termine avec un gain cumulé négatif dans les airs (-8 yards).

Bien en jambe défensivement comme lors de leurs cinq dernières sorties, les visiteurs parviennent à prendre le dessus. Un fumble récupéré par Kwon Alexander, puis une interception de Janoris Jenkis et les voilà qu’ils prennent le large. Offensivement, la révolte vient du sol avec Hill, Alvin Kamara (11 portées, 54 yards) et Latavius Murray (19 portées, 123 yards, 2 touchdowns) en chefs d’orchestre d’un pilonnage massif. Sous les coups de boutoir de ce trio, Denver cède par deux fois. Et à chaque fois, Taysom Hill est à la conclusion sur courte distance (0-14) ; Wil Lutz rajoutant un field goal juste avant la coupure. Beaucoup trop handicapé par les absences, Denver n’avance pas. 37 yards gagnés au total et l’intégralité dans les tranchées. Trop imprécis et sans entrainement, Hinton termine cette première mi-temps sans compléter une seule passe (0/6). Une première pour Denver depuis le 13 novembre 2011 contre Kansas City.

De retour des vestiaires, les affaires semblaient prendre une tournure similaire avec une nouvelle imprécision de Hinton, conduisant à l’interception de C.J Gardner-Johnson. Heureusement, Taysom Hill n’avait pas les idées très claires de son côté. Un fumble presque perdu, puis il voit l’une de ses rares passes finir sa course dans les mains de Essang Bassey sur la seule action positive de Denver de la rencontre. Incapable d’atteindre la end-zone, c’est Brandon McManus qui débloque le compteur des locaux grâce à un field goal de 58 yards. Leurs seuls points de la rencontre. Derrière, la Nouvelle Orleans déroule et Latavius Murray corse l’addition avec deux courses plein centre (3-30). Le match plié, les Saints font rentrer Jameis Winston pour les 3 dernières minutes, et se contentent alors de faire tourner l’horloge pour valider la victoire. La première face à Denver depuis la saison 1994.

 

 

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu