Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

decathlonjanvier

Cincinnati Bengals New York Giants Résumés

Bengals – Giants (17-19) : Duel de remplaçants

Daniel Jones s’est blessé et a laissé sa place à Colt McCoy dans un match décidé par les pertes de balles.

Cincinnati Bengals (2-8-1) – New York Giants (4-7) : 17-19

Un match qui s’est transformé en duel de quarterbacks remplaçants. Daniel Jones s’est blessé en début de troisième quart et a été remplacé par Colt McCoy. Les Bengals se sont montrés intéressants en défense, mais absolument incapables en attaque. Les tigres sont longtemps restés dans la partie grâce à des coups d’éclat et des paris parfois gagnants, mais ont révélé leurs faiblesses annoncées comme prévu. Brandon Allen et son escouade ont produit un total misérable de 155 yards et ont été à la limite de l’impuissance. Les tigres ont empilé mauvaises passes, réceptions manquées et pénalités qui annulent un jeu positif.

De son côté New York n’a pas brillé non plus, mais a su trouver suffisamment de ressources après avoir perdu Daniel Jones pour assurer la victoire. Seul Evan Engram a apporté de grosses actions, mais collectivement les G-Men ont produit en attaque et en défense. Les turnovers ont été contre eux en première mi-temps, ce qui a permis aux Bengals de rester dans le match. Mais lorsque la roue s’est inversée, New York a saisi l’occasion. Notamment en forçant trois pertes de balle en seconde période, dont un sack fumble recouvert pour tuer le match. Reste à savoir si New York a perdu son quarterback…

Coups d’éclat précoces

Le match ne perd pas de temps à démarrer. Les Giants sont les premiers à se montrer dangereux et traversent le terrain en coup de vent. Une réception de 53 yards de Evan Engram (TE, 6 rec, 129 yards) amène les G-Men à la lisière de l’en-but en quelques secondes, mais la défense tigrée ne concède le touchdown que sur quatrième tentative par l’intermédiaire de l’excellent Wayne Gallman (RB, 24 courses, 94 yards 1 TD). Cependant la joie est de courte durée pour la Grosse Pomme. Sur le coup d’envoi Brandon Wilson (S, 3 TKL) relance tout le terrain et égalise avec le plus long touchdown de l’histoire de Cincinnati. Afin de calmer tout ce petit monde surexcité, les défenses décident de prendre la main. La ligne bleue et la couverture tigrée s’illustrent pour ralentir les escouades offensives et le quart se conclue avec des Giants confrontés à une quatrième tentative. 7-7.

En second quart les Bengals sont volontaires, mais exposent toutes les faiblesses de l’organisation. Privée de Joe Burrow (QB) l’attaque est anémique et incapable de produire. Tandis que la défense montre des qualités, mais craque sur les jeux cruciaux : les troisièmes et quatrièmes tentatives. New York grignote le terrain, progresse, doucement mais surement… Il faut donc une grosse action pour renverser la vapeur. C’est ce qu’à compris Von Bell (S, 10 TKL) qui arrache le ballon à Engram et relance pour 29 yards jusqu’au milieu de terrain. Demandant le minimum syndical à Brandon Allen (QB, 17/29, 136 yards, 1 TD, 1 INT) les Bengals s’approchent suffisamment des poteaux pour ajouter 3 points. Intéressant, mais pas suffisant. Daniel Jones (QB, 16/27, 213 yards) dirige calmement son escouade, gagne quelques yards à la fois, et avance. Avec 3 temps mort, l’arrêt des 2 minutes et 2 minutes 40 au compteur pour travailler, le quarterback rapproche assez Graham Gano (PK, 4/4, 1 XP) pour l’égalisation. 10-10 au coup de sifflet. Big Blue a gagné trois fois plus de yards que Cincinnati en attaque, mais la rencontre est contestée.

Les Giants perdent Daniel Jones

Au retour des vestiaires, Jones rejoue le premier quart. Il cherche et trouve Engram pour 44 yards. Les Giants sont menaçants, mais… Jones s’écroule en se tenant la cuisse, incapable de reprendre la partie. Colt McCoy (QB, 6/10, 31 yards) entre pour prendre le relais et rajouter 3 points. Les rapports de force s’équilibrent entre les deux formations qui alignent désormais leurs remplaçants au poste de quarterback. Cincy est toujours incapable d’avancer en attaque, mais joue sur les actions d’éclat ce qui va se retourner contre eux. Les tigres convertissent une nouvelle série sur une feinte de punt. Ils avancent… pour mieux chuter. Allen voit une passe contrée et interceptée par Nicko Lalos (DE) pour placer Les G-Men dans la moitié de terrain des Bengals. 10-13.

Malgré les errances de McCoy, New York ajoute de nouveau 3 points sur la série grâce à un field goal de 39 yards. Et il devient temps de gérer l’horloge. Alternant les petits jeux de courses et les passes rapides vers Sterling Sheppard (WR, 7 rec, 64 yards), les Bleus commencent à tuer le compteur. L’attaque ne marque pas, le break n’est pas fait, mais Big Bue compte sur la défense qui a stoppé quatre fois d’affilée des Bengals absolument inoffensifs. A raison puisque Logan Ryan (CB, 6 TKL, 1 PD) vole la balle à Drew Sample (TE, 4 rec, 40 yards), ce qui permet à Gano de mettre le match hors de portée avec un nouveau coup de pied. Au bout du désespoir et bien aidé par une pénalité Allen trouve Tee Higgins (WR, 5 rec, 44 yards, 1 TD) dans l’en-but après un drive de 72 yards. Les Bengals récupèrent le cuir avec une minute à l’horloge, ils jouent leur dernière chance. Et Alex Eickson (WR/PR) joue le jeu en relançant la balle 30 yards. Tension ! Tension immédiatement détruite quand Allen perd la balle sur un sack fumble recouvert par Leonard Williams (DE, 2 TKL, 1 sack). La victoire a été arrachée dans la douleur face à une équipe qui n’avait que sa volonté pour se défendre. Mais le plus important est là : les Giants sont leaders de la NFC Est.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu