Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

decathlonjanvier

Philadelphia Eagles Résumés Seattle Seahawks

Eagles – Seahawks (17-23) : strict minimum pour Seattle

Seattle n’a pas été bon, mais en face c’est Philadelphie donc ça passe.

Philadelphia Eagles (3-7-1) – Seattle Seahawks (8-3) : 17-23

Pas de miracle à Philadelphie. Pourtant les Seahawks ont été loin d’être fabuleux dans ce match, à l’exception de l’incroyable D.K. Metcalf (177 yards), mais la performance est suffisante pour venir à bout de très faibles Eagles. Carson Wentz (25/45, 215 yards, 2 TD, 1 INT) a une nouvelle fois déçu, mais n’a pas finit sur le banc pour autant.

Alors que Seattle a mené 14 à 0, ils ont laissé revenir les Eagles dans le match, avant de finalement faire la différence en capitalisant sur les erreurs adverses. Le score semble peu sévère, mais il est gonflé par un touchdown en fin de match. Les hommes de Russell Wilson (22/31, 230 yards, 1 TD) retrouve donc la place de leader de division, alors que les Eagles s’enfoncent dans la crise.

Péché d’orgueil pour les Seahawks

Dès le début du match, la tendance est claire : Seattle peut avancer avec le ballon, pas Philadelphie. Mais bien que dominant, les Seahawks ne marquent pas de points dans le premier quart-temps, notamment à cause de deux échecs consécutifs en quatrième tentative. Le premier à quelques yards de la end-zone, le second sur les 37 des Eagles. Sur les deux actions, le héros pour Philly s’appelle Derek Barnett.

Du côté de Philadelphie, l’attaque est toujours aussi catastrophique. Après le premier quart, le score reste vierge malgré un avantage en nombre de yards de 71 contre… -4 yards pour Carson Wentz et ses hommes.

C’est dans ce genre de match que les grands joueurs débloquent la situation. Au début de second acte, Russell Wilson trouve D.K Metcalf pour une réception longue distance, puis conclut pour le touchdown avec David Moore (0-7). Avec cette faible avance, Seattle est déjà hors de portée des Eagles.

Carson Wentz a encore une fois été catastrophique en première mi-temps. Complètement détruit psychologiquement, il alterne entre peur de lancer et mauvais choix, ne parvenant même pas a obtenir une première tentative dans les premiers drives, pas aidé il est vrai par sa défense.

Suite à ce premier touchdown, le match s’emballe enfin, et les attaques trouvent des espaces. C’est Seattle qui double la mise, avec un touchdown tout en puissance de Chris Carson (59 yards, 1 TD). Ensuite, Carson Wentz retrouve ses jambes à défaut de son bras, avec deux courses pour 33 yards, et mène son équipe dans la end-zone adverse pour la première fois sur une passe pour Dallas Goedert (75 yards, 1 TD) (6-14). Drive de 75 yards, et un total de yards à la mi-temps de 74. Une éclaircie dans un ciel très sombre. Wentz a 33 yards au sol pour 30 dans les airs.

À la mi-temps, les Seahawks sont devants mais pas à l’abri.

Le show Metcalf

Au retour des vestiaires, les Eagles confirment le regain de confiance avec un nouveau drive convaincant, mais la ligne se saborde devant la end-zone et les Eagles se contentent de 3 points (9-14). Seattle se retrouve sous pression, et se repose alors sur l’incontournable D.K. Metcalf.

Le frigo américain avec des jambes martyrisent Darius Slay, et fait avancer son équipe à lui tout seul. L’attaque manque cependant de mordant, et se contente également d’un field goal (9-17). Bis repetita quelques minutes plus tard, avec un Metcalf impeccable mais une attaque globalement sans inspiration, et un nouveau field goal (9-20).

Les Eagles ont besoin de points, et Carson Wentz doit être décisif. Mais encore une fois, le quarterback coule son équipe, avec une interception inexplicable, dans les mains de Quandre Diggs. Game over, les Eagles coulent avec leur star à 120 millions.

Les Eagles sauveront l’honneur sur un touchdown chanceux de Richard Rodgers (53 yards, 1 TD), mais cela ne change rien au résultat final.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une