Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Cincinnati Bengals Miami Dolphins Résumés

Dolphins – Bengals (19-7) : sans forcer ni briller Miami écarte Cincinnati

Les Dolphins ont accéléré dans le troisième quart-temps pour remporter un match bien triste.

Miami Dolphins (8-4) – Cincinnati Bengals (2-9-1) : 19-7

Les Bengals n’auront tenu qu’une mi-temps. Pour être honnête, ce sont surtout les Dolphins qui ont attendu le retour des vestiaires pour enfin se mettre en route. Menés à la pause, les Floridiens ont appuyé sur l’accélérateur dans le troisième quart-temps pour se mettre à l’abri. 181 yards gagnés en un quart-temps (contre 143 en première période), 10 points inscrits, un Tua Tagovailoa (26/39, 296 yards et 1 TD) qui joue enfin libéré pour plier la rencontre en 15 minutes.

Et même si les trente premières minutes sont presque catastrophiques pour Miami, les Bengals semblent tellement perdus sur le terrain sans leur quarterback rookie qu’on a vite compris qu’au moindre coup d’accélérateur les hommes de Brian Flores pourraient faire le trou.

Xavien Howard, seule étincelle

Pourtant, en début de match rien ne va. Trois punts et deux maigres field goals lors des cinq premiers drives pour les locaux. Tua Tagovailoa est imprécis, et même quand ils s’approchent de la end-zone, ils n’arrivent pas y entrer. Et comme si cela ne suffisait pas, ils perdent Ereck Flowers et Elandon Roberts sur blessure. Seule étincelle dans ce marasme : Xavien Howard. Le cornerback enregistre une nouvelle interception, sa 8e de la saison.

Derrière le défensive back, c’est toute la défense qui une fois de plus se montre très solide. Mais alors comment les Bengals peuvent-ils arriver à la mi-temps en menant au score (7-6) ? Grâce à une action et une action seulement. Un touchdown de 72 yards de Tyler Boyd sur une passe de Brandon Allen (11/19, 153 yards 1 TD et 1 INT). Une superbe chevauchée qui ne sera qu’un écran de fumée, car pour le reste c’est le néant total en attaque côté Bengals. Sans Joe Burrow ni Joe Mixon, l’escouade est perdue. Brandon Allen vit un calvaire avec 6 sacks, 11 QB Hits, 6 passes défendues et 10 plaquages pour perte. Il sortira même sur blessure pour laisser place à un Ryan Finley (6/7, 40 yards et 1 TD) pas plus en réussite. Au sol, Giovanni Bernard (12 courses et 30 yards) est invisible. Résultat 6 punts pour seulement 12 first downs dans toute la rencontre.

Mike Gesicki en forme

Dans ce contexte, les Dolphins ne doivent pas trop forcer leur talent pour se détacher. Il trouve enfin le chemin de l’en-but dans le troisième quart-temps donc sur une passe de 5 yards d’un Tua Tagovailoa bien meilleur en seconde période. À l’autre bout du lancée le tight end Mike Gescki (9 réceptions, 88 yards et 1 TD) très en forme (13-6). Deux field goals plus tard, Miami a pris le large (19-6) et les Bengals ne les reverront plus.

La fin de match sera émaillée d’échauffourées sur un retour de punt. Beaucoup d’agitation, Brian Flores qui sort de son banc et plusieurs exclusions. Ce sera la seule animation d’un dernier quart-temps bien terne. Les Dolphins ont fait le travail sans trop forcer et continuent leur chemin vers les playoffs. Pour les Bengals, la suite de la saison risque d’être longue… très longue !

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR