Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

decathlonjanvier

Arizona Cardinals New York Giants Résumés

Giants – Cardinals (7-26) : Arizona se replace, New York replonge

Les Cardinals ont fait le travail à New York et gardent espoir pour les playoffs.

New York Giants (5-8) – Arizona Cardinals (7-6) : 7-26

L’enjeu aura peut-être eu raison du jeu. Dans un match aussi important pour l’une comme pour l’autre équipe, le niveau n’aura pas vraiment été au rendez-vous. Cardinals et Giants jouaient ce dimanche une partie de leur avenir en playoffs. Les locaux, premiers de leur division avant la rencontre, n’ont pas réussi à solidifier leur position en tête de la NFC Est et laissent la porte ouverte à Washington.

Arizona en revanche revient dans la course aux Wild-Cards avec ce succès. Tout n’aura pas été parfait pour Kyler Murray (24/35, 244 yards et 1 TD), DeAndre Hopkins (9 réceptions pour 136 yards) et leurs coéquipiers, qui ont souvent butté sur la défense des Giants, mais qui ont su faire plus que New York. En même temps, cela n’était pas vraiment très compliqué, tant Daniel Jones (11/21, 127 yards, 3 fumbles dont 1 perdu) et les hommes de Joe Judge ont semblé à côté de leurs pompes.

37 turnovers pour Jones depuis 2019

Déjà, la première mi-temps entière est à oublier pour les Giants et en particulier pour son quarterback. Le lanceur, de retour d’une blessure aux abducteurs, est complétement passé à travers ses trente premières minutes. La preuve en statistiques avec 6 passes complétées sur 12 tentées et seulement 44 yards accumulés. Pire, il retombe dans ses travers : les turnovers. C’est simple, depuis 2019, Daniel Jones est le joueur qui en commet le plus dans la ligue (37). Dès le premier drive de la partie, le lanceur se fait sacker par un ancien de la maison, Markus Golden, et perd le ballon.

Plus tard dans le match, Daniel Jones laissera de nouveau échapper deux ballons qu’il récupèrera finalement de justesse. Mais le symbole est là, le numéro 6 de la draft 2019 n’est pas dans son match. Il ne lâche pas assez vite le ballon et reste trop imprécis. Si vous ajoutez à ça, un nouveau fumble, sur un retour de coup de pied cette fois et vous avez une attaque en grandes difficultés qui n’inscrit aucun point en première mi-temps et qui laisse sa défense livrée à elle-même.

De l’autre côté du ballon, les Giants font ce qu’ils peuvent pour contenir les attaques des Cardinals. Ils arrêtent Arizona à un yard de leur ligne sur une 4e tentative dès le premier drive, forcent deux punts, et obligent les visiteurs à se contenter de field goals à deux reprises. Sauf qu’à force de prendre la pression, l’escouade craque. Kyler Murray trouve enfin la solution avec une passe vers Dan Arnold sur 7 yards. Le troisième touchdown en deux matchs pour le tight end (0-13). La défense commence alors à fatiguer et le match est plié dès le retour des vestiaires quand les Cardinals prennent 20 points d’avance.

Colt McCoy à la place de Daniel Jones

Kenyan Drake (23 courses, 80 yards et 1 TD) bonifie un bon drive de son équipe avec une course de 1 yard (0-20). Dans la foulée, sur un sursaut d’orgueil, les Giants arrivent enfin dans la partie de terrain adverse. Une belle passe de 39 yards de Daniel Jones -la seule- vers Golden Tate et cette fois c’est Dion Lewis qui trouve l’en-but (7-20). Mais ce ne sera qu’un feu de paille et New York retombe ensuite dans sa gabegie offensive. Trois punts et un nouveau fumble pour terminer la rencontre, c’en est trop pour Joe Judge qui décide de faire rentrer Colt McCoy à la place de Daniel Jones.

Le quarterback change donc mais le résultat est le même, la ligne offensive est aux abonnées absentes et les sacks s’accumulent. 8 en tout, dont 5 pour Haason Reddick, un record de franchise. Les Cardinals rajouteront deux field goals pour donner un peu plus d’ampleur à cette victoire (7-26) et peuvent de nouveau croire aux playoffs. Pour les locaux en revanche, ils restent désormais pendu au résultat de Washington avant d’enchaîner sur une fin de saison compliquée avec les Browns, les Ravens et les Cowboys au menu.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR