Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

decathlonjanvier

Indianapolis Colts Las Vegas Raiders Résumés

Raiders – Colts (27-44) : Derek Carr est bon, les Colts sont meilleurs

Plus complets, les Colts ont dominé les Raiders grâce notamment à un énorme match de Jonathan Taylor.

Las Vegas Raiders (7-6) – Indianapolis Colts (9-4) : 44 – 27

Les Colts se sont largement imposés ce dimanche dans un match longtemps serré avant qu’il ne le soit plus du tout. Indianapolis a été porté  par une attaque inarrêtable qui n’a punté qu’une seule fois. Admirablement protégé par sa ligne, Philip Rivers (19/28, 244 yards, 2 touchdowns) a régalé T.Y. Hilton (5 réceptions, 86 yards, 2 touchdowns), alors que Jonathan Taylor (20 courses, 150 yards, 2 touchdowns) a exposé les faiblesses de la défense des Raiders au sol, avec en prime un superbe touchdown de 62 yards.

En face, Derek Carr (31/45, 316 yards, 2 touchdowns, 2 interceptions) a longtemps essayé de maintenir le rythme des Colts, mais trois pertes de balle, dont deux sur des actions de grande classe de Kenny Moore, sont venus ruiner les espoirs des hommes en noirs. Le score est lourd mais l’impact sur les playoffs l’est encore plus. A 9 – 4, les Colts peuvent encore gêner les Titans pour la division et prennent trois matchs d’avance sur leurs adversaires du soir. Les Raiders perdent l’occasion de passer devant les Dolphins, et sont pour l’instant éliminés.

Des allures de western spaghetti

La première mi-temps ressemble à un duel de quarterback à l’ancienne. Absolument pas mis sous pression (aucun sack), Carr et Rivers vident leur barillet sur les défenses adverses. En bon Colt, Philip Rivers tire le premier. 12 yards par-ci, 13 yards par-là, et surtout une très belle connexion avec T.Y. Hilton. Le receveur marque son retour au plus haut niveau avec deux touchdowns, le premier sur une passe de 7 yards (0-10), le deuxième sur une action magnifique de 41 yards, qui permet aux Colts de reprendre le large (14-17).

Derek Carr n’est pas en reste et tient la dragée haute au tonton flingueur de l’Indiana. Le quarterback de 29 ans lance deux touchdowns en 6 minutes grâce à deux grosses passes pour Foster Moreau (47 yards) et Nelson Agholor (21 yards) pour prendre brièvement l’avantage en milieud e premier quart (14-10). Il est à deux doigts de la passe de trois mais Kenny Moore l’intercepte en endzone. Ironie du sort, l’action de la première période est défensive et permet aux Colts de mener 20 – 14 à la pause.

Une fin digne de Tarantino

Le rêve d’un duel Rivers-Carr fait long feu en deuxième période. Là où les Raiders enchaînent deux field goals, les Colts ajoutent deux touchdowns par Jonathan Taylor. Sur ces drives, la grâce des passes de Philip Rivers laisse le pas à la violence du duo de coureurs Taylor – Nyheim Hines. Profitant des boulevards de la mort ouverts par leur ligne, ils explosent littéralement la défense des Raiders pour 112 yards, offrant à leur équipe une avance confortable à l’orée du quatrième quart-temps (20-34).

Sous pression, les Raiders se trahissent et le match tourne à la curée. Josh Jacobs perd la balle sur un plaquage de Kenny Moore, donnant un field goal aux visiteurs, puis Jalen Richard lâche une passe dans les bras de Khari Willis, qui file inscrire un touchdown (20-44). Le touchdown tardif de Carr n’atténue en rien la leçon reçue par les Raiders, tombés face à une équipe plus complète. Derek Carr ne peut pas tout faire.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR