Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Avant match

[Preview] Semaine 15 : Washington testé de nouveau, les Saints face au champion

Alors que les Chargers ont douché tous les espoirs de playoffs de Las Vegas, place désormais au reste de la NFL. Le gros match de cette semaine oppose deux mastodontes qui n’ont pas l’habitude de se croiser : New Orleans et Kansas City. Une rencontre excitante, même si Drew Brees devrait une fois de plus être indisponible. Dans le reste du week-end on s’intéressera forcément à la réception des Seahawks par Washington dans un duel d’attaque-défense. Focus aussi sur Jalen Hurts et Matt LaFleur.

Pour savoir où et quoi regarder, on vous fait un petit tour d’horizon. Une affiche qui ressemble à un Super Bowl, Russell Wilson en danger dans la capitale, un quarterback qui redonne espoir à une franchise, un entraîneur qui s’impose comme une valeur sûre de la NFL et les traditionnels duels de division : voici le programme de la semaine 15.

Le match à ne pas manquer

Coup d’envoi dimanche à 22h25
New Orleans Saints (10-3) – Kansas City Chiefs (12-1)

Et si c’était l’affiche du prochain Super Bowl ? On en est encore loin, mais ce dimanche, ce sont tout simplement les deux meilleurs bilans de chaque conférence qui s’affrontent. En AFC, les Chiefs ont pris le pouvoir avec un match d’avance sur les Steelers et montent en puissance. En NFC, New Orleans n’est que deuxième derrière Green Bay à cause du tie-breaker. Ces deux formations sont en tout cas bâties pour les playoffs et un match de la sorte sera une belle répétition. La première question qui se pose est de savoir qui sera titulaire au poste de quarterback pour New Orleans. Drew Brees est sorti de la liste des blessés, mais Sean Payton veut prendre son temps. Taysom Hill a assuré l’intérim depuis trois matchs, mais n’a pas été très bon la semaine dernière. Jameis Winston est disponible, mais on ne semble pas lui faire confiance en Louisiane. Vous l’avez compris, à l’heure actuelle, c’est le flou total. Ce qui ne rend d’ailleurs pas la tâche facile pour les Chiefs qui doivent se préparer à toutes les éventualités, ces trois quarterbacks étant tous bien différents. Il semblerait tout de même que New Orleans titularise Drew Brees.

De toute façon, la force principale de Kansas City reste l’attaque. C’est grâce à cette escouade que les Chiefs gagnent des matchs et le duel avec la défense des Saints promet d’être excitant. Il faudra d’abord voir qui va défendre sur Travis Kelce. Le tight end est en feu en ce moment. Il mène la NFL au nombre de yards gagnés (1 250) et il ne lui en manque plus que 128 pour battre le record du plus grand nombre de yards sur une saison par un tight end (1 377 yards, George Kittle en 2019). Sean Payton doit donc trouver une solution pour ce joueur, mais aussi pour Tyreek Hill, Clyde Edwards-Helaire, qui connaît bien la Louisiane puisqu’il a joué à LSU, et enfin Patrick Mahomes. Rien que ça. Le MVP 2018 sera  d’ailleurs revanchard après son match compliqué la semaine dernière face à Miami et ses trois interceptions.

Le duel : Chase Young vs. Russell Wilson

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Washington Football Team (6-7) – Seattle Seahawks (9-4)

Ce n’est peut-être pas la rencontre la plus sexy du week-end, mais elle relève pourtant d’une importance capitale. Les enjeux sont clairs. Avec une victoire Seattle serait officiellement qualifié pour les playoffs avec toujours la possibilité de remporter la NFC Ouest. Pour Washington en revanche, rien ne peut encore lui assurer le titre de la NFC Est cette semaine, mais la franchise ferait un grand pas avec une victoire. En tout cas, il ne faut surtout pas se fier aux bilans de ces deux équipes. Malgré une saison pour l’instant sous les 50 %, Washington est en forme. Les hommes de Ron Rivera restent sur quatre victoires consécutives. Une série qui doit en priorité à la défense dans la capitale, symbolisée par un homme Chase Young. Ce sera LE duel de ce match : le numéro 2 de la dernière draft face à Russell Wilson (3 685 yards, 36 TDs et 12 INTs + 423 yards au sol et 1 TD).

La semaine dernière, le pass-rusher a livré un match de mammouth (6 plaquages, 1 sack, 1 fumble forcé, 1 fumble recouvert pour un touchdown et 2 passes défendues). Une performance sur la lancée de ce qu’il montre cette saison (35 plaquages, 5,5 sacks, 3 fumbles forcés). Les Seahawks sont prévenus, ils vont devoir contenir le rookie pour protéger le lanceur. Le problème c’est que Young n’est pas seul et le danger peut venir de partout sur cette ligne avec des joueurs comme Montez Sweat (7 sacks), Ryan Kerrigan (5,5 sacks) ou Tim Settle (5 sacks)… Une mauvaise nouvelle quand on sait que Seattle va se présenter dans la capitale fédérale avec une ligne offensive remaniée. Elle devra pourtant donner la possibilité à Russell Wilson de gagner le match. Après un début de saison canon, le quarterback s’est un peu calmé. Ce week-end il devra élever son niveau de jeu face à cette défense. S’il le fait, Washington n’arrivera probablement pas à suivre le rythme de l’autre côté du ballon. Mais rares sont ceux qui ont pris à défaut Chase Young et son escouade depuis un mois…

La stat : 18 ans

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
New York Giants (5-8) – Cleveland Browns (9-4)

Cela fait 18 ans que les Browns n’ont plus joué un match de playoffs. Leur dernier remonte à la saison 2002 quand ils avaient chuté à Pittsburgh (36-33) en Wild Cards. Autant dire une éternité pour une franchise NFL. Mais les choses sont peut-être en train de changer dans l’Ohio. En tout cas, Cleveland n’a jamais était en aussi bonne position de se qualifier en post-saison. Sauf catastrophe, les joueurs de Kevin Stefanski ne devraient avoir besoin « que » de deux victoires sur les trois derniers matchs pour s’assurer de jouer en janvier. Ça tombe bien, la franchise va passer deux semaines à New York pour y affronter les Giants puis les Jets. Le programme parfait pour retourner en playoffs sereinement.

Il faudra d’abord commencer par ce Sunday Night Football face aux Giants. Les coéquipiers de Joe Judge jouent aussi leur peau. Ils sont à un match derrière Washington dans cette NFC Est et croient encore aux playoffs. Pour cela, ils devront resserrer les rangs, surtout sur la ligne offensive. Face aux Cardinals, les quarterback new-yorkais se sont fait sacker à huit reprises ne cumulant que 7 points et 159 yards en attaque. De mauvais augures quand on s’apprête à recevoir Myles Garrett. On ne sait toujours pas qui de Daniel Jones ou de Colt McCoy sera le lanceur, mais il devra quoiqu’il arrive éviter à tout prix les turnovers. Surtout face à des Browns qui se font un malin plaisir à provoquer des pertes de balle adverses depuis le début de la saison (10 interceptions et 10 fumbles, 7e de la NFL). Pour Cleveland, 18 ans plus tard, la franchise espère que l’année de la majorité sera aussi l’année de la maturité.

Le joueur : Jalen Hurts

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Arizona Cardinals (7-6) – Philadelphia Eagles (4-8-1)

Les Eagles ne sont pas morts. Aussi surprenant que cela puisse paraître au vu de leur bilan, ils ne sont pour l’instant qu’à deux matchs de la première place (avec encore une rencontre à jouer face à Washington). S’ils sont toujours dans la course aux playoffs, ils peuvent dire merci à un homme : Jalen Hurts. Le quarterback rookie a vécu sa première titularisation la semaine dernière et a assumé son nouveau rôle parfaitement en menant son équipe à la victoire face aux Saints (167 yards et 1 TD dans les airs + 18 courses et 106 yards au sol). Une belle performance qu’il faudra réitérer dès cette semaine. Là encore, ce ne sera pas facile, face à une défense qui a impressionné la semaine dernière. Contre New York, les Cardinals ont mis une pression constante sur Daniel Jones (et Colt McCoy), terminant le match avec pas moins de 8 sacks.

Symbole de cette démolition, Haason Reddick. Le 13e choix de la draft 2017, supplante parfaitement Chandler Jones, absent depuis octobre, et vient de s’emparer du record de la franchise pour le plus grand nombre de sacks en un match (5). Jalen Hurts est prévenu, il faudra se méfier, surtout que la ligne des Eagles n’est pas des plus sûre depuis le début de l’année. Philadelphia a encaissé 53 sacks en 12 matchs et continu d’accumuler les blessures devant (Lane Johnson, Brandon Brooks, Andre Dillard, Jason Peters et maintenant Jack Driscoll). C’est simple, ce sera la 12e ligne offensive différente en 13 matchs pour Doug Pederson. La bonne nouvelle est que la semaine dernière les Eagles n’ont autorisé aucun sack. C’est en tout cas dans ce domaine que se jouera ce match, le rookie a besoin d’être protégé pour se lâcher.

L’entraîneur : Matt LaFleur

Coup d’envoi dans la nuit de samedi à dimanche 02h15
Green Bay Packers (10-3) – Carolina Panthers (4-9)

Ces dernières années, on parle beaucoup de la nouvelle génération d’entraîneurs, celle qui doit pousser les Bill Belichick, Pete Carroll et autres Sean Payton vers la sortie. Quand on pense aux jeunes coaches ambitieux, les premiers noms qui viennent en tête sont forcément Kyle Shanahan ou encore Sean McVay. Mais un technicien est en train de s’imposer comme l’un des porte-drapeau de cette nouvelle vague : Matt LaFleur. Arrivé l’an dernier à Green Bay, l’ancien coordinateur offensif des Titans et des Rams a de suite imposé sa patte. Sous ses ordres, les Packers se sont hissés en finale de conférence l’an dernier après un bilan de 13 victoires pour seulement 3 défaites en saison régulière. Cette saison semble être du même acabit avec déjà 10 succès en 13 matchs. Surtout, il a redonné vie à Aaron Rodgers (3 685 yards, 39 TDs et 4 INTs) et toute cette attaque.

Le quarterback est pressenti pour remporter son troisième titre de MVP cette année et il s’éclate dans l’attaque de LaFleur, tout comme Davante Adams (1 144 yards et 14 TDs) et Aaron Jones (823 yards et 7 TDs). En face d’eux cette semaine, il y aura des Panthers qui vont avoir du mal à suivre le rythme de l’escouade la plus prolifique de la ligue (31,5 points/match). Carolina devrait retrouver son meilleur receveur D.J. Moore (924 yards et 4 TDs), mais devra toujours faire sans Christian McCaffrey qui manquera son onzième match de la saison. Quasiment imbattables à domicile (5-1), les Packers sont largement favoris de cette rencontre. Matt LaFleur lui va tout tenter pour que son équipe maintienne son avance en tête de la conférence. L’idée est d’avoir une semaine de repos avant les playoffs, mais surtout de jouer tous les matchs jusqu’au Super Bowl à domicile.

Duels de division

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Minnesota Vikings (6-7) – Chicago Bears (6-7)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Miami Dolphins (8-5) – New England Patriots (6-7)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Atlanta Falcons (4-9) – Tampa Bay Buccaneers (8-5)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Indianapolis Colts (9-4) – Houston Texans (4-9)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h15
Cincinnati Bengals (2-10-1) – Pittsburgh Steelers (11-2)

La bataille du Nord sera décisive cette semaine. Le perdant de ce match entre Minnesota et Chicago sera définitivement éliminé de la course aux playoffs, le gagnant, lui, aura encore un espoir avant les deux dernieres rencontres. Pour l’instant, avantage aux Vikings qui peuvent s’appuyer sur leur victoire du match aller (13-19, en semaine 10). Attention toutefois, car les hommes de Mike Zimmer ne sont pas toujours sereins à domicile (3-4), à l’inverse des Bears, à l’aise hors de leurs bases (3-3). Toujours en NFC, les Buccaneers se déplacent en Géorgie pour se rapprocher encore un peu plus de la post-saison. Tampa Bay a besoin de deux victoires sur les trois prochains matchs (@Falcons, vs. Lions, vs. Falcons) pour assurer sa qualification. En revanche, pour remporter la NFC Sud, il leur faudra trois suucès couplés à trois défaites des Saints.

Dans l’autre conférence, New England voyage en Floride après son non-match en Californie jeudi dernier. Les Dolphins ne doivent pas perdre s’ils ne veulent pas être distancés. À noter que Bill Belichick possède un bilan plus que positif (21-7) face aux quarterbacks rookies. Tua Tagovailoa est prévenu. Dans l’AFC Sud, les Colts sont toujours à la poursuite des Titans. Ce week-end, ils accueillent des Texans qu’ils ont battus trois fois lors des quatre derniers matchs. Une occasion de rester au contact de Tennessee. Enfin, après deux matchs très compliqués, Pittsburgh veut se remettre à l’endroit à Cincinnati. Les Steelers restent sur dix succès d’affilés face aux Bengals et la 11e ne devrait être qu’une formalité.

Le reste

Coup d’envoi samedi à 22h30
Denver Broncos (5-8) – Buffalo Bills (10-3)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Dallas Cowboys (4-9) – San Francisco 49ers (5-8)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Baltimore Ravens (8-5) – Jacksonville Jaguars (1-12)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Tennessee Titans (9-4) – Detroit Lions (5-8)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Los Angeles Rams (9-4) – New York Jets (0-13)

Exceptionnellement, ce week-end commencera samedi avec un match important pour les Bills. Buffalo peut en effet s’assurer son premier titre d’AFC Est depuis 1995. Pour cela, la franchise doit gagner à Denver. Ce serait un grand pas pour les hommes de Sean McDermott qui peuvent toutefois viser plus haut avec ce qu’ils montrent depuis quelques semaines. Le lendemain, deux des plus grosses déceptions de la saison s’affronteront. Dallas accueille San Francisco dans un match sans réel enjeu si ce n’est bien finir la saison. Les Cowboys ont d’ailleurs remporté cinq de leurs six derniers matchs face aux 49ers.

Dans l’AFC, Baltimore et Tennessee seront à domicile pour des matchs qui semblent largement à leur portée. Les Ravens recevront Jacksonville, pendant que, plus au sud, les Titans seront face aux Lions. Deux victoires potentielles qui devraient leur permettre de rester dans la course aux playoffs avant d’aborder les deux dernières semaines de la saison. Enfin, Los Angeles non plus ne devrait pas avoir de mal à se défaire de leurs adversaires du jour. Une rencontre qui opposera la pire attaque de la ligue (Jets : 14,1 points marqués/rencontre) à l’une des meilleures défenses (Rams : 18,9 unités encaissées/rencontre). Une boucherie à prévoir qui qualifierait officiellement Aaron Donald et ses coéquipiers en playoffs.

Les affiches

Coup d’envoi samedi à 22h30
Denver Broncos (5-8) – Buffalo Bills (10-3)

Coup d’envoi dans la nuit de samedi à dimanche 02h15
Green Bay Packers (10-3) – Carolina Panthers (4-9)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Dallas Cowboys (4-9) – San Francisco 49ers (5-8)
Washington Football Team (6-7) – Seattle Seahawks (9-4)
Minnesota Vikings (6-7) – Chicago Bears (6-7)
Miami Dolphins (8-5) – New England Patriots (6-7)
Baltimore Ravens (8-5) – Jacksonville Jaguars (1-12)
Atlanta Falcons (4-9) – Tampa Bay Buccaneers (8-5)
Tennessee Titans (9-4) – Detroit Lions (5-8)
Indianapolis Colts (9-4) – Houston Texasn (4-9)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Arizona Cardinals (7-6) – Philadelphia Eagles (4-8-1)
Los Angeles Rams (9-4) – New York Jets (0-13)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
New Orleans Saints (10-3) – Kansas City Chiefs (12-1)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
New York Giants (5-8) – Cleveland Browns (9-4)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h15
Cincinnati Bengals (2-10-1) – Pittsburgh Steelers (11-2)

Parier en ligne sur la NFL avec
Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR