Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Arizona Cardinals Résumés San Francisco 49ers

Cardinals – 49ers (12-20) : porté par sa défense, San Francisco met Arizona à terre

Soudés et mieux organisés, les californiens ont peut-être sonné le glas d’une qualification en playoffs pour Arizona.

Arizona Cardinals (8-7) – San Francisco 49ers (6-9) : 12-20

Ce match est un autre exemple de la rapidité avec laquelle les choses peuvent changer dans le football professionnel. Arizona entamait la dernière ligne droite de la saison avec l’objectif playoffs en ligne de mire. Pendant ce temps, son rival de division, décimé par les blessures, avait abandonné sa couronne et ses espoirs il y a quelques semaines déjà. Improbable il y a un an. Et pourtant, malgré les formes du moment opposées, les coéquipiers de Kyler Murray ont connu un jour sans. Nerveux, maladroits, les Cardinals n’étaient pas en réussite. Ils ont surtout pris une leçon de coaching par Kyle Shanahan et son coordinateur défensif Robert Saleh qui ont su galvaniser leurs troupes. Portés par Jeff Wilson Jr. (22 portées, 183 yards + 1 réception, 21 yards, 1 touchdown), George Kittle (4 réceptions, 92 yards) mais surtout une redoutable défense, San Francisco a fait déjouer son rival pour s’offrir un succès contre un adversaire qui ne lui réussit pas ses dernières années; les californiens n’ayant gagné qu’une fois au cours des 7 derniers affrontements.

Bataille défensive

Dominant leurs débuts de rencontre depuis un mois, avec 4 matchs sans encaisser de points, Arizona a vu sa série s’achever face à son adversaire du soir. Après un field goal marqué dès leur série inaugurale, les hommes de Kliff Kingsbury cèdent sous les coups de boutoirs californiens. De retour de blessure, George Kittle retrouve une place de choix au sein du dispositif offensif et permet à son équipe de faire bouger les chaines. Et comme par magie, le jeu au sol retrouve des couleurs, même si la différence intervient par la voie aérienne. Jeff Wilson Jr. trouvant le chemin de la end zone sur une réception plein centre (21 yards). Portée par cet élan, la défense monte aussi en régime. Elle plie certes, mais parvient parfaitement à maintenir sous pression Kyler Murray (31/50, 247 yards, 1 interception + 8 portées, 75 yards). Le quarterback de poche éprouve les pires difficultés à se défaire d’un premier rideau agressif, et peine à trouver ses cibles sur des passes longues distances. Tous les ingrédients sont donc réunis pour jouer un mauvais tour à Arizona à une semaine de la fin de la saison.

La rencontre bascule alors dans une lutte défensive où les deux escouades ont clairement pris le dessus. Notamment un Hasson Reddick dans tous les bons coups (3 plaquages, 1,5 sack, 1 fumble forcé). Chaque yard se mérite au prix d’une lutte âpre et les punts s’enchainent. Arizona rajoute bien un field goal avant la pause mais regagne les vestiaires avec encore un point de retard au tableau d’affichage (6-7) malgré un temps de possession et un nombre d’actions supérieurs. De plus en confiance, les visiteurs maîtrisent de main de maitre le 3e quart-temps. Une défense redoutable, un ballon gratté dans les mains d’un Dan Arnold peu inspiré ce soir, et les voilà qu’ils reprennent le large. Si la première tentative échoue aux portes de la zone rouge avec un field goal raté de Robbie Gould (41 yards), les Niners ne laissent pas passer la seconde occasion. Kyle Juszczyk (1 portée, 3 yards + 2 réceptions, 10 yards, 2 touchdowns) plonge tête la première vers le plot orange de la end-zone pour offrir 8 points d’avance aux siens (6-14).

Piqués au vif, les Cardinals se rebellent et parviennent, non sans mal, a forcé le verrou adverse. Au terme de la série la plus aboutie du jour (14 actions, 87 yards en pratiquement 7 minutes), Kenyan Drake (18 portées, 45 yards, 1 touchdown) s’envole par-dessus la mêlée pour faire reprendre espoir aux volatiles. Un espoir de courte durée, Fred Warner contrant la tentative de passe de Kyler Murray sur 4e tentative . À 35 yards de la end-zone, San Francisco ne laisse pas passer l’occasion de frapper un grand coup. Jeff Wilson Jr. place le cuir sur la ligne des 1 yard et laisse C.J Beathard (13/22, 182 yards, 3 touchdowns) trouver les mains de Juszczyk sur une play action dans la end-zone (12-20). Puis un second lorsque Ahkello Witherspoon intercepte Murray dans la end-zone. Au fond du trou, Arizona veut encore y croire lorsque Gould manque une nouvelle fois la cible (37 yards). Mais le peu de temps restant (65 secondes), le terrain à parcourir (73 yards) et l’envie californienne étaient une marche trop haute à gravir pour des Cardinals trop tendres et pas assez appliqués.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR