Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Indianapolis Colts Pittsburgh Steelers Résumés

Steelers – Colts (28-24) : Pittsburgh retrouve son football et sécurise l’AFC Nord

Dans le dur en première mi-temps, les Steelers ont su réagir pour mettre fin à leur vilaine série de trois défaites.

Pittsburgh Steelers (12-3) – Indianapolis Colts (10-5) : 28-24

Pittsburgh est de retour ! Sur une série de trois défaites consécutives après avoir remporté leur onze premières rencontres de la saison, les Steelers ont retrouvé le goût de la victoire grâce à une grosse deuxième mi-temps, dans laquelle ils ont su complètement renverser la vapeur. Ben Roethlisberger (34/49 à la passe, 342 YDS, 3 TD) a enclenché le mode Big Ben après la pause pour guider le comeback de son équipe face à une solide équipe des Colts. C’est officiel, l’AFC Nord est pour Pittsburgh.

Les Colts déroulent, les Steelers coulent

La première mi-temps est un condensé de la forme des deux équipes sur les trois dernières semaines. Côté Pittsburgh, l’attaque est tout simplement au point mort. Ben Roethlisberger est dans le dur, le jeu de course est inexistant et personne ne semble capable d’apporter un peu de folie dans tout ça. Chez les Colts ? C’est tout le contraire. Le jeu au sol pèse sous l’impulsion de Jonathan Taylor (18 courses, 74 YDS, 2 TD) et Philip Rivers (22/35, 270 YDS, 1 TD, 1 INT, 1 fumble perdu) continue sur sa bonne dynamique actuelle en distribuant bien le ballon, donnant ainsi un bel équilibre offensif à Indianapolis.

Cette nette domination se traduit au tableau d’affichage. Sur leur premier drive du match, les Colts parcourent 70 yards en seulement neuf jeux et marquent un premier touchdown par Taylor. Ce dernier trouve la end zone une seconde fois après une grosse série de 12 jeux et 85 yards, puis Rivers envoie une bombe de 42 yards vers Zach Pascal (3 REC, 64 YDS, 1 TD) pour un troisième touchdown. L’addition aurait pu être encore plus salée sans ce big play défensif de Pittsburgh au début du second quart-temps : un sack-fumble de T.J. Watt récupéré par Mike Hilton, permettant à James Conner (5 courses, 20 YDS, 1 TD, 5 REC, 45 YDS) de marquer derrière. Mais à 7-21 à la pause, les Colts ont clairement le contrôle du match.

Diontae Johnson sonne la révolte

Peut-on vraiment attendre une réaction de Pittsburgh vu le niveau de jeu affiché depuis quelques semaines ? Pas vraiment, d’autant plus que le début de la seconde mi-temps ne tourne pas à l’avantage des Steelers. Après un field goal des Colts, les hommes de Mike Tomlin échouent à quatre reprises lorsqu’il faut conclure tout près de la end zone adverse. Bref, ça sent le roussi. Mais une action va complètement relancer Pittsburgh.

À trois minutes de la fin du troisième quart-temps, Ben Roethlisberger envoie une passe de 39 yards vers Diontae Johnson (8 REC, 75 YDS, 1 TD), qui fait le reste. C’est le big play qu’il fallait aux Steelers. La défense de Pittsburgh surfe tout de suite sur la vague en menant la vie dure à Philip Rivers, pendant que celle d’Indianapolis enchaîne les pénalités. Résultat, les Steelers se retrouvent très vite à nouveau en position de marquer, ce qu’ils font à travers une passe de Big Ben pour Eric Ebron (5 REC, 47 YDS, 1 TD) (21-24).

Les Colts incapables d’arrêter l’hémorragie

Clairement, le momentum est du côté de Pittsburgh et rien ne semble pouvoir arrêter les hommes en noir et jaune. Un nouveau stop défensif permet aux Steelers de récupérer le cuir, et leur jeu de course se réveille. Le duo Ben Roethlisberger – James Conner fait avancer Pitt, puis JuJu Smith-Schuster (9 REC, 96 YDS, 1 TD) fait la différence en captant un touchdown de 25 yards. Ça fait donc trois drives consécutifs conclus par un touchdown aérien, et Pittsburgh prend l’avantage pour la première fois du match (28-24).

Philip Rivers peut-il mener les siens dans le money time ? Le quarterback des Colts a deux opportunités pour redonner l’avantage à son équipe. La première s’envole rapidement quand Rivers se fait intercepter par Mike Hilton. La seconde, après un stop de sa défense, possède une durée de vie plus longue mais le résultat est le même. Indianapolis rend le ballon à l’adversaire sur un quatrième down non converti entre Rivers et Zach Pascal. Le comeback de Pittsburgh est validé !

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu