Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Leçons de la semaine

Les 16 leçons de la Semaine 17 : Tua du boulot pendant l’intersaison à Miami (et Arizona)

Pendant que certains vont s’éclater en playoffs, certains vont devoir bosser pour revenir plus forts et rêver des phases finales.

Tua beaucoup de boulot pendant l’intersaison

La question de savoir si Ryan Fitzpatrick aurait fait mieux ne se pose puisque le vétéran était sur la liste COVID. Mais le fait est que Tua Tagovailoa n’a pas saisi sa chance de mener les Dolphins en playoffs.

Les Bills étaient supérieurs, mais le lanceur rookie a totalement condamné son équipe en lançant trois interceptions. Le total de yards (361) et le touchdown au compteur sont flatteurs car récupérés alors que le match était déjà hors d’atteinte.

Tagovailoa termine la saison avec 11 touchdowns et 5 interceptions en 10 matchs. C’est bien mais pas top. Maintenant, il va falloir apporter l’étincelle et les actions d’éclat qu’il n’a que trop rarement laissé entrevoir pour le moment.

Attention, cela ne doit pas faire oublier que la saison de Miami est tout de même une réussite. Pour la deuxième année d’une reconstruction, terminer avec 10 victoires et une défense convaincante, c’est déjà énorme. À Tagovailoa d’être la cerise sur le gâteau.

Les Cardinals aussi

Quand Kyler Murray ne peut plus courir, les Cardinals ne sont plus les mêmes. Il va peut-être falloir trouver une alternative ? C’est à ce moment-là que Kliff Kingsbury va devoir prouver qu’il est un bon coach.

Les Panthers ont besoin d’un nouveau quarterback

Teddy Bridgewater a réussi un beau retour après une terrible blessure au genou. Mais il ne faut pas se voiler la face : il n’est pas un quarterback titulaire en NFL. Sur les six derniers matchs de la saison, il a lancé 2 touchdowns pour 4 interceptions.

Dans les conditions idéales, il peut gérer. Mais Bridgewater ne fait pas la différence. Si Matt Rhule veut voir plus loin, il va falloir trouver un autre lanceur.

Aaron Rodgers est le MVP

Contrairement à l’an dernier, il ne devrait pas y avoir d’unanimité dans le vote pour le titre de MVP. Patrick Mahomes et Derrick Henry auront probablement leur mot à dire. Mais difficile de ne pas penser qu’Aaron Rodgers a fini de poser les mains sur le trophée dimanche soir.

Avec une fiche de 19/24, 240 yards et 4 touchdowns, il a livré une nouvelle prestation d’une grande justesse, à l’image de sa saison. 48 touchdowns au total. 5 interceptions seulement. Une évaluation de 121,5. Pour la troisième fois de sa carrière, le numéro 12 de Green Bay devrait être élu roi de la ligue. De quoi égaler un certain Brett Favre, son prédecesseur dans le Wisconsin.

Si Rodgers n’aura jamais la cote d’amour de Favre, il a clairement prouvé qu’il est encore plus talentueux sur le plan footballistique.

Derrick Henry est le joueur offensif de l’année

Il ne sera probablement pas MVP tant l’importance des quarterbacks semble peser sur ce trophée, mais difficile de contester que Derrick Henry soit le joueur offensif de l’année. Dimanche, le coureur des Titans a encore marché sur les Texans (250 yards). Surtout, il est devenu le huitième joueur de l’histoire à courir plus de 2000 yards sur une saison.

Henry est aussi le premier à remporter le titre de meilleur coureur de la ligue deux années de suite depuis LaDainian Tomlinson.

Sa fiche finale de la saison : 378 courses, 2027 yards et 17 touchdowns, avec une moyenne folle de 5,4 yards par course.

Joueur offensif de l’année.

Ryan Tannehill n’a plus peur de rien

Besoin d’une longue passe pour aller chercher le field goal de la gagne ? Ryan Tannehill, A.J. Brown, 52 yards. Merci, bonne soirée.

Apparemment, quand tu as connu Adam Gase, tu perds le goût de la peur.

New York est la nouvelle élite de la lose

Après 18 ans sans playoffs, voilà les Browns qualifiés pour les phases finales. Cela n’a pas été facile, mais la terrible série est brisée. Désormais, ce sont les Jets qui sont les rois de la lose, avec une absence longue de dix ans en playoffs.

Avec le second choix de la Draft et un coach viré, il se pourrait que les verts prolongent encore un peu la série.

Les Eagles ne se respectent même plus

Se saborder pour obtenir le premier choix de la Draft, bon, pourquoi pas. Mais pour passer du 9e au 6e ? Zéro respect. Les Eagles ont manqué de respect aux New York Giants, aux sport et surtout à eux-mêmes.

Oui, la Draft permet de se renforcer. Oui, trois choix plus haut, on a un peu plus de chances de trouver un meilleur joueur. On a aussi un peu plus de chances de trouver un plus gros bust.

Dans cette course ridicule, Philadelphie a donc signé ce qui est peut-être la tentative réussie de défaite la plus évidente de mémoire récente, en sortant son jeune quarterback titulaire en fin de match pour laisser Washington l’emporter.

Doug Pederson est même allé jusqu’à déclarer (sans rire !) qu’il avait remplacé Jalen Hurts par Nate Sudfeld parce qu’il « jouait pour gagner. » Pourtant, c’est bien une mentalité de perdant qu’il a affiché.

Ahahahahahah les Chargers

C’est écrit. Ils vont garder Anthony Lynn. Ils vont gâcher une saison de Justin Herbert.

Ils vireront Lynn l’an prochain en disant « oh lala, on l’avait pas vu venir. »

Tout ça parce qu’ils ont battu les Chiefs menés par Chad Henne.

Tom Brady est éternel

299. C’est désormais le nombre de matchs qu’a débuté Tom Brady en NFL. Un record de plus pour lui. Au poste de quarterback, Brett Favre était la référence, avec 298 rencontres au poste de titulaire.

Une preuve de plus de l’incroyable longévité du quarterback des Buccaneers, qui détient aussi le record du nombre de matchs gagnés par un quarterback (230). Toujours plus légendaire.

Lamar Jackson, déjà la meilleure double-menace de l’histoire ?

Lorsque Michael Vick avait gagné plus de 1000 yards au sol en 2006, la performance faisait office d’exploit. Lamar Jackson semble en passe de la banaliser.

Dimanche, le quarterback des Ravens est devenu le premier lanceur de l’histoire à courir plus de 1000 yards deux saisons de suite. Tout ça en trois saisons. Alors qu’il n’a toujours que 23 ans.

Baltimore, épouvantail des playoffs

Ils ont repris la recette de l’an dernier. Ils ont un nouveau coureur vedette avec J.K. Dobbins. Ils n’ont pas la même pression que l’an dernier. Attention à Baltimore en janvier !

Oui, il ne s’agissait que de la défense des Bengals. Mais 525 yards à 7,2 yards de moyenne par action offensive, avec 404 yards au sol, cela reste un sacré tour de force en NFL.

Les Vikings n’ont pas perdu l’échange de Stefon Diggs

Il est rare de voir deux équipes gagner un échange. Mais là, difficile de faire mieux. Les Vikings ont lâché Stefon Diggs aux Bills, et ce dernier a réussi une grande saison.

Mais avec le choix du premier tour récupéré, Minnesota a sélectionné Justin Jefferson, qui vient de boucler une saison carrément historique ! Avec encore 9 réceptions pour 133 yards dimanche soir, le débutant termine la saison à 1400 yards. C’est un record dans l’ère moderne pour un rookie !

Dallas fait du Dallas

Comment pouvait-il en être autrement dans une saison si chaotique ? Il y a rarement des bonnes surprises avec les Cowboys ces 20 dernières années.

LA BAGARRE !!!

Ou presque. Jaylon Smith a-t-il simulé la bagarre ? Peut-on simuler la bagarre ?

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu