Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

decathlonjanvier

Tennessee Titans

[Playoffs 2021] Titans : derrière le show Derrick Henry, une défense portée disparue

Comme la saison passée, les Titans s’appuieront en playoffs sur leur running back star, en grande forme en ce moment.

Tennesee Titans : 11 victoires – 5 défaites, vainqueurs de l’AFC Sud

Forts de leur beau parcours de l’an dernier, les Titans ont capitalisé cette saison. Ils se sont imposés comme une place forte de l’AFC en remportant leur division pour la première fois depuis 2008. Même si la franchise a dû batailler jusqu’au bout avec les Colts, Tennessee arrive en playoffs en confiance.

Ils ont surtout l’envie de montrer que leur finale de conférence l’an dernier n’était pas un feu de paille, mais bien une suite logique pour une équipe qui commence à avoir des bases solides.

Comment sont-ils arrivés là ?

D’abord, en commençant l’année parfaitement avec une série de cinq succès consécutifs. Une spirale positive qui a permis à la franchise de lancer sa saison sans se poser de questions. La suite a été bien gérée par les Titans qui n’ont jamais perdu plus de deux fois consécutivement. Surtout, ils ont su battre de grosses écuries comme Buffalo en semaine 5 ou Baltimore en semaine 11.

Seul regret peut-être, la défaite à Cincinnati en semaine 8 qui est la seule véritable erreur de parcours. Car pour ce qui est des autres défaites (Pittsburgh, Indianapolis, Cleveland et Green Bay), elles ont été logiques. Tennessee a aussi su être impérial dans sa division, ce qui lui vaut aujourd’hui ce titre. La franchise a battu les Jaguars et les Texans à deux reprises et même quand elle a été mise en difficulté au « match aller » face aux Colts (défaite 34-17), elle a su réagir au « match retour ».

On notera enfin un léger changement de calendrier qui pourrait avoir beaucoup d’implications. Alors que les Titans devaient jouer les Steelers en semaine 4, le match a finalement été repoussé à la semaine 7 pour cause de CoVID 19, obligeant ainsi les Titans à avoir leur semaine de repos après seulement trois rencontres. Un chamboulement qui les a donc forcés à jouer 13 rencontres d’affilée et qui pourrait les voir arriver en playoffs un peu émoussés physiquement.

Le joueur clé : Derrick Henry

Qui d’autre ? Le running back est tout simplement exceptionnel. Déjà leader en termes de yards à la course l’an dernier, il a remis ça cette saison, devenant le premier coureur à gagner ce titre consécutivement depuis LaDainian Tomlinson (2006-2007). Mais le roi Henry (378 courses, 2 027 yards, 17 TDs et une moyenne de 126,7 yards par match) ne s’est pas arrêté là, il est aussi devenu le 8e joueur de l’histoire à franchir la barre mythique des 2 000 yards.

Il est la pierre angulaire de cette franchise. C’est par lui que passent la plupart des ballons et c’est autour de lui que l’attaque est construite. Et même quand il n’a pas le ballon, il est utilisé en leurre, sur des play-actions par exemple. Ryan Tannehill (3 819 yards, 33 TDs et 7 INTs) étant l’un des meilleurs quarterbacks de la ligue dans ce genre d’action, il profite parfaitement des réactions des défenses en alimentant A.J. Brown (70 réceptions, 1 075 yards et 11 TDs) ou Corey Davis (65 réceptions, 984 yards et 5 TDs) notamment.

Derrick Henry l’a prouvé l’an dernier, il n’est pas seulement un joueur de saison régulière (83 courses, 446 yards et 2 TDs en 3 matchs de playoffs). Il est capable de faire des différences même quand le rythme s’intensifie et que les défenses se resserrent sur lui. Il a surtout cette capacité à monter en puissance au cours du même match. C’est en tout cas une évidence, Tennessee a besoin d’un grand Henry pour aller loin dans ces playoffs.

Pourquoi vont-ils aller au bout ?

On a tendance à l’oublier, mais les Titans sont les derniers finalistes de la conférence AFC. Bien qu’ils n’aient pas existé face aux Chiefs il y a un an, ils ont tout de même un beau parcours qui plaide en leur faveur. Ils ont désormais l’expérience des grands rendez-vous et un joueur qui joue à un niveau de MVP actuellement.

Au-delà de Derrick Henry, c’est toute l’attaque qui semble inarrêtable cette année. C’est simple, Tennessee gagne presque 400 yards par match (396,4 yards/rencontre, 3e de la ligue) et inscrit plus de 30 points par rencontre (30,7 pts/match, 4e en NFL). Le danger peut venir de partout.

Ils commenceront leurs playoffs par un match à domicile, ce qui est non-négligeable, face à des Ravens qu’ils ont battu à la fois en saison régulière, mais aussi lors du Divisional Round l’an dernier. Ils auront donc un avantage psychologique qui pourrait leur permettre de lancer leur campagne avec de la confiance.

Pourquoi ils n’iront pas au bout ?

La défense… tout simplement.

Si on se rappelle bien, quand les Titans avaient réussi à faire tomber coup sur coup les Patriots de Tom Brady et les Ravens de Lamar Jackson l’an dernier, ils l’avaient fait avec Derrick Henry certes, mais surtout grâce une défense de fer. Seulement 25 points et 2 touchdowns encaissés en deux matchs, ce qui leur avait permis de prendre à chaque fois les rencontres à leur compte.

Le problème est que cette année Tennessee n’est pas du tout sur la même dynamique. Ils ne sont pas seulement passés d’une bonne défense, à une défense moyenne, ils ont chuté dans les dernières places du classement défensif. 398,3 yards encaissés par match (28e de la ligue), 27,4 points encaissés par rencontre (24e), des statistiques qui ne sont pas dignes d’une équipe de playoffs, encore moins d’un champion. Le gros point noir réside dans la pression mise sur le quarterback. Elle est quasiment inexistante avec seulement 19 sacks enregistrés cette saison (3e pire total).

Enfin, à la question, « pourquoi ils n’iront pas au bout ? » on pourrait tout simplement répondre « Parce que les Chiefs ». En effet, si les Titans s’imposent ce week-end face à Baltimore, ils devraient selon toute vraisemblance devoir aller jouer à l’Arrowhead face à Kansas City. Bon courage.

Joueurs blessés

Si les Titans ont autant de difficultés pour atteindre le quarterback adverse, c’est aussi parce que le pari qu’ils avaient fait à ce poste n’a pas été payant. Jadeveon Clowney, signé début septembre, justement pour apporter du poids au pass-rush, s’est blessé au genou et ne devrait pas revenir cette année.

Un coup dur pour cette équipe qui pourrait aussi s’accompagner de l’absence de Derick Roberson, un autre pass-rusheur, qui n’était pas sûr le terrain face à Houston. De l’autre côté du terrain, c’est la blessure de Rodger Safford qui inquiète. Le garde gauche est sorti touché contre les Texans et laisserait un gros trou sur la ligne s’il venait à manquer le match face aux Ravens.

Pronostic

Malgré un Derrick Henry formidable et une attaque explosive, les Titans vont avoir du mal à reproduire le même parcours que l’an dernier. D’entrée, ils affrontent une équipe revancharde qui est surtout en pleine forme. Leurs lacunes défensives devraient les rattraper.

Difficile pour eux de luter dans ces conditions et on les verrait bien chuter d’entrée.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR