Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

Bills – Colts (27-24) : Josh Allen et Stefon Diggs continuent de s’éclater

C’était plus chaud que prévu, mais grâce à un Josh Allen sur la lancée de sa belle fin de saison régulière, Buffalo a passé le premier obstacle des phases finales.

Buffalo Bills (2) – Indianapolis Colts (7) : 27-24

Les Bills se sont fait peur ! Alors qu’ils pensaient avoir tué le match en menant de 14 points dans le quatrième quart, les hommes de Sean McDermott ont laissé Indianapolis revenir dans la partie, au point de laisser une balle de match à Philip Rivers et son attaque. Mais la défense a tenu le coup, malgré une décision litigieuse des arbitres sur la série décisive.

Si c’est Buffalo s’est retrouvé devant, c’est grâce à son duo vedette. Josh Allen (26/35, 324 yards, 2 TDs) a une nouvelle fois été juste, que ce soit dans les airs ou au sol. Il a bien été aidé par Stefon Diggs (6 rec, 128 yards, 1 TD).

Le moment clé : fumble, pas fumble ?

Il reste moins d’une minute, Indianapolis est mené de 3 points dans le dernier quart, mais a la possession et se trouve à la mi terrain. Dépourvus de temps morts, les Colts sont pressés par l’horloge. Il faut au moins qu’ils s’approchent assez pour tenter le field goal égalisateur.

Phillip Rivers recule, trouve Zach Pacal. Le receveur pivote, et se fait heurter de plein fouet par deux défenseurs bleus. La balle explose des mains de Pascal, extirpée par Jordan Poyer. Les arbitres estiment que le receveur était au sol et l’action terminée avant qu’il ne perde le ballon. Ils confirment la décision malgré une vidéo qui plaide pour le fumble. Résultat les Colts conservent la balle alors que Buffalo aurait pu conclure sur un coup d’éclat.

Quelques passes plus tard, la tentative desespérée de Philip Rivers vers la end zone ne trouve personne et Indianapolis s’incline. Cette décision polémique n’aura donc pas changé le cours du match.

Le film du match

Les deux franchises entament la partie par un round d’observation. Indianapolis et Jonathan Taylor (RB, 78 yards, 1 TD) testent le premier rideau adverse, tandis que Josh Allen essaie plutôt la voie des airs. Une série de chaque côté pour s’échauffer. Le mouvement commence sur la seconde possession lorsque Phillip Rivers (27/46, 309 yards, 2 TD) alerte T.Y. Hilton (32 yards) puis Michael Pittman (90 yards) pour pénétrer en zone rouge et accrocher 3 points. En réponse Stefon Diggs transperce plein centre pour 36 yards avant que Allen ne trouve Dawson Knox (5 yards, 1 TD) dans la peinture sur un jeu improvisé. 7-3 à la fin du premier quart.

Les défenses sont actives en début de match. Indianapolis propose un jeu serré et appliqué et met régulièrement son adversaire en mauvaise position, quand Buffalo cherche à gérer Taylor tout en interdisant les jeux moyens et longs dans les airs. Mais pourtant, grâce au jeu court, les Colts forcent leur chemin jusqu’à l’en-but et reprennent la tête sur une course plein centre de Taylor. Sur la possession suivante Pittman produit des gros yards après réception et aide Rivers à découper la couverture. Le jeu intermédiaire s’ouvre. Si bien que les poulains pénètrent de nouveau en zone rouge. Pourtant ils repartent bredouilles après avoir échoué à marquer sur quatrième tentative. Appel osé, opportunité manquée. Car il reste quelques minutes, assez pour que les Bills reprennent la main. Josh Allen trouve Gabriel Davis (WR, 85 yards) sur deux réceptions limites en bord de touche. Puis le jeune quarterback franchit la ligne sur une échappée pour redonner l’avantage à son club. 14-10 au coup de sifflet.

Au retour des vestiaires Buffalo accroît son avance. Après 44 yards de progression, un field goal de 46 yards offre un score d’écart. En face, Rivers décide de travailler avec ses tight ends Trey Burton (34 yards), Mo Alie-Cox (32 yards) et Jack Doyle (70 yards, 1 TD), et fait bien progresser ses troupes. Mais second coup du sort, la frappe de Rodrigo Blankenship (PK, 1/2 FG, 1/1 XP) trouve le poteau et de nouveau Indianapolis sort d’une série sans points. 17-10 à l’entame de la dernière période.

Il ne faut pas longtemps pour que Buffalo frappe. Allen allume Diggs sur un tracé long, touchdown de 35 yards, le break est fait. Indianapolis réagit au sol. Nyheim Hines (RB, 75 yards) enroule sur 29 yards avant que Taylor ne rajoute 20 longueurs. Zach Pascal (WR, 37 yards, 1 TD) est à la conclusion pour garder les espoirs d’Indy vivants. Pourtant, curieusement, les Colts tentent – et ratent – une transformation à 2 points. Pressés par le temps et à court de temps morts, ils repartent de l’avant alors que l’horloge s’écoule. Malgré un field goal encaissé, Indianapolis avale 76 yards en moins de deux minutes et raccroche au score grâce à une réception de 27 yards de Doyle. 27-24, s’ ils veulent s’imposer les Bills doivent conclure. Mission rendue difficile quand Allen se fait sacker et perd 23 yards. Les Colts récupèrent le cuir et se mettent en mode attaque rapide. Taylor converti une courte quatrième, mais la couverture bleue continue de bien tenir les extérieurs pour ralentir l’avancée. Grosse frayeur quand Jordan Poyer (S, 9 TKL) fait exploser la balle des mains de Pascal. Il reste une poignée de secondes, Rivers arrose deux passes en touche, il ne reste plus d’autre solution que la Hail Mary. La balle s’élève… et est battée à quels yards de la ligne. Explosion, les Bills s’imposent sur le fil.

Le MVP : Josh Allen

Le jeune quarterback a tenu ses promesses. Il termine le match avec une évaluation de 121,6 et surtout n’a commis aucune erreur. Aucune perte de balle, 75% de passes réussies, 2 touchdowns, Josh Allen rend une fiche pleine.

Mais il a fait plus que d’être excellent à son poste. Il termine la partie en étant le meilleur coureur de son équipe (11 courses, 54 yards, 1 TD), et a porté une grande partie des efforts des Bills sur ses épaules. Un peu lent à se chauffer en première période, il a su faire ce qu’il fallait pour empocher une victoire contestée face à des Colts qui ont très bien joué.

Le flop : les choix stratégiques de Frank Reich

Dans un match qui s’annonçait serré et qui a tenu ses promesses, plusieurs fois les décisions très agressives de Frank Reich ont posé question. En deuxième quart, alors que son équipe mène de trois points (7-10), il refuse de prendre les 3 points pour tenter le touchdown. En dernière période, alors qu’il revient à un touchdown de son adversaire, il préfère une transformation à deux points plutôt que l’extra point. Nouvel échec et huit points de retard pour ses joueurs.

Bien sûr ces appels témoignent de la hargne du coach et de sa volonté de l’emporter en s’en remettant à ses joueurs, mais ces paris manqués ont placé l’équipe dans une situation un peu plus difficile à chaque fois. A voir le final et le score sur le tableau d’affichage, les Colts peuvent se dire qu’ils ont joué leur chance à fond, pourtant une pointe de regret vient percer.

La stat : 2/9 en troisième tentative

Les Bills ont enchainé trois punt de suite sur de courtes séries en première mi temps. Même si la défense a bien tenu et que Buffalo a viré en tête, l’attaque a eu du mal à se mettre en marche et à se montrer efficace.

Indianapolis a joué un football studieux et intelligent. Insistant au sol, contrôlant l’horloge et la balle, laissant à Phillip Rivers la possibilité de prendre ce que la défense lui laissait, les Colts ont joué serré et appliqué. Ils ont su contrôler l’explosivité de leur adversaire pour garder le match à portée.

La suite

Direction le Divisional Round pour les Bills, qui ne connaissent pas encore leur prochain adversaire.

Pour Philip Rivers, il y aura peut-être une nouvelle chance la saison prochaine. Ces dernières semaines, il semblait pencher pour un retour.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu