Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Baltimore Ravens Résumés Tennessee Titans

Titans – Ravens (13-20) : Derrick Henry bloqué, Lamar Jackson gagne enfin en playoffs !

La défense de Baltimore a abattu un énorme boulot. Lamar Jackson a terminé le travail.

Tennessee Titans (4) – Baltimore Ravens (5) : 13-20

Le jeu au sol terrifiant de Derrick Henry et des Titans ? Il a été complètement mis à l’arrêt par Baltimore ce dimanche, qui a réussi à s’imposer 13-20 pour décrocher sa qualification au tour suivant. Et pour ponctuer son œuvre, la défense de Baltimore a tué le match en interceptant Ryan Tannehill dans les dernières minutes.

Pas toujours à l’aise dans les airs, Lamar Jackson a fait le gros de ses dégâts au sol. C’est notamment comme ça qu’il est allé chercher le first down de la gagne. Mais l’essentiel, c’est qu’il décroche enfin sa première victoire dans les phases finales.

Le moment clé : l’interception de Marcus Peters

Deux minutes à jouer, 13-20 pour Baltimore. Le ballon est dans les mains de Ryan Tannehill, qui tente de ramener son équipe à la hauteur des Ravens. Sauf que Marcus Peters a d’autres projets, lui qui parvient à intercepter le quarterback des Titans. Les corbeaux peuvent exulter et célébrer sur le logo de leur adversaire au milieu du terrain, c’est bien cette action qui va permettre à Baltimore de s’imposer.

Le film du match

Si Derrick Henry est l’arme numéro un des Titans offensivement, ces derniers montrent qu’ils possèdent aussi une belle attaque aérienne en début de match. Pendant que les Ravens limitent bien le meilleur running back de la NFL, Ryan Tannehill (18/26 à la passe, 165 YDS, 1 TD, 1 INT) et A.J. Brown (6 REC, 83 YDS, 1 TD) font mal à la défense de Baltimore. Brown prend le dessus sur Marlon Humphrey à plusieurs reprises, et c’est lui qui met les Titans sur le droit chemin avec une réception dans la end zone. Humphrey a beau demander une interférence offensive, les arbitres ne bronchent pas (7-0).

Les locaux sont bien rentrés dans le match, contrairement à Lamar Jackson (17/24, 179 YDS, 1 INT, 16 courses, 136 YDS, 1 TD). Sur le deuxième drive de Baltimore, le MVP 2019 envoie une vilaine interception. Ça se traduit par un field goal de Tennessse quelques minutes plus tard après une réception de 35 yards signée Anthony Firkser (10-0).

Forcément, les mauvais souvenirs de l’an dernier (défaite face aux Titans en Playoffs) remontent pour Jackson, mais le quarterback parvient à trouver son rythme. D’abord avec son bras, lui qui sert notamment Marquise Brown (7 REC, 109 YDS) pour 28 yards, un big play permettant à Baltimore d’ouvrir son compteur avec un field goal (10-3). Puis avec ses jambes. Très souvent sous pression depuis le début du match (4 sacks rien qu’en première période), Jackson enfile son costume de Superman pour parcourir 48 yards et inscrire un énorme touchdown. 10-10, et le score en reste là jusqu’à la mi-temps, les Titans étant incapables d’avancer pendant tout le second quart-temps.

Au retour des vestiaires, la tendance se confirme. L’attaque de Tennessee a du mal, celle des Ravens enchaîne. À base de petites passes et de bonnes courses, dont une de 23 yards de Jackson, Baltimore avance bien et le running back J.K. Dobbins (9 courses, 43 YDS, 1 TD) est là pour conclure (10-17). Les visiteurs sont en tête pour la première fois du match.

Il faut attendre la fin du troisième quart-temps pour voir les Titans relancer la machine offensivement. Et comme en début de match, c’est la connexion Tannehill – Brown qui fait avancer l’attaque, qui ne parvient cependant pas à conclure. Tennessee doit se contenter d’un field goal (13-17).

Les Titans ont une nouvelle possibilité après un rare raté du kicker de Baltimore Justin Tucker. Mais entre un playcalling douteux et une peur de prendre des risques, Tennessee rend le ballon à Baltimore, qui en profite pour écouler quasiment six minutes dans le quatrième quart-temps et ajouter trois points supplémentaires (13-20).

Un touchdown de retard, quatre minutes à jouer, les Titans n’ont plus trop le choix, il faut trouver la end zone. Malheureusement pour les fans présents dans les tribunes, Ryan Tannehill envoie le ballon dans les mains de… Marcus Peters. Tennessee ne parvient pas à s’en remettre. Lamar Jackson et ses coéquipiers finissent le boulot.

Le MVP : la défense des Ravens

Si Lamar Jackson va faire la une avec ses highlights, la défense de Baltimore est la première raison de la victoire des Ravens sur le terrain des Titans. En effet, elle a réussi à limiter l’attaque adverse à seulement 209 yards, en remportant notamment la bataille de la ligne de scrimmage avec seulement 40 yards accordés au running back Derrick Henry. C’est simple, le coureur le plus prolifique de la NFL (2 027 yards cette saison) n’était jamais tombé aussi bas cette saison. Et en fin de match, la défense aérienne a fait la différence avec une interception cruciale de Marcus Peters. Defense wins championships comme ils disent de l’autre côté de l’Atlantique.

Le flop : Mike Vrabel et son play-calling

Derrick Henry a connu un jour sans, mais il n’a pas non plus été aidé par Mike Vrabel. Seulement 18 courses pour le running back, et des choix contestables de la part du coach des Titans, de quoi frustrer Henry. On pense particulièrement à cette séquence au début du quatrième quart-temps, alors que le score était de 13-17 pour Baltimore. Après avoir parcouru huit yards sur un premier down, Derrick Henry n’est pas utilisé sur le second, ni le troisième, avec seulement deux yards à parcourir. Et sur le quatrième down, alors que les Titans sont sur les 40 yards des Ravens, Vrabel a préféré opter pour un punt. Quand on joue pour ne pas perdre, d’habitude on perd.

La stat : 136

136, comme le nombre de yards au sol parcourus par Lamar Jackson, qui a fait très mal à la défense des Titans avec ses jambes. Il avait déjà dépassé la barre des 100 yards dans la défaite face à Tennessee la saison dernière en playoffs, et il est ainsi devenu le second quarterback après Colin Kaepernick à avoir plusieurs matchs de postseason avec plus de 100 yards à la course à son actif.

La suite

Direction le tour suivant pour les Ravens. Pour l’instant, on ne connaît pas l’adversaire de Baltimore lors du divisional round, cela dépendra du résultat entre les Steelers et les Browns. On sait par contre que les hommes de John Harbaugh vont affronter les Chiefs ou les Bills, forcément à l’extérieur. Quant aux Titans, ils n’affronteront plus personne avant la saison prochaine.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR