Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Baltimore Ravens Buffalo Bills Résumés

Bills – Ravens (17-3) : Buffalo muselle Lamar Jackson et Baltimore

À Buffalo, les Ravens et leur quarterback ont vécu un cauchemar face à des Bills solides des deux côtés du terrain.

Buffalo Bills (2) – Baltimore Ravens (5) : 17-3

Impressionnants en défense, les Bills ont complètement éteint l’attaque des Ravens. Buffalo a verrouillé le sol et a mis une pression constante sur Lamar Jackson (14/24, 162 yards, 1 INT + 9 courses pour 34 yards). Sans être exceptionnel, Josh Allen (23/37, 206 yards et 1 TD) et son attaque ont été propres. Il aura toutefois fallu attendre la deuxième mi-temps pour que les hommes de Sean McDermott prennent le large, notamment grâce à une interception retournée sur 101 yards.

C’est un nouveau match de playoffs à oublier pour le MVP 2019, qui n’a pas joué à son niveau, a lancé l’interception décisive et qui est même sorti sur blessure (commotion cérébrale) en fin de match.

Le moment clé : le pick 6 qui fait mal

Alors qu’il ne reste que quelques secondes à jouer dans le troisième quart-temps, les Ravens s’approchent dangereusement de la end zone adverse. Baltimore cherche à inscrire son premier touchdown de la partie, mais veut surtout répondre à Buffalo qui a trouvé l’en-but sur la série offensive précédente (10-3).

Sur la troisième tentative à 9 yards de la ligne, Lamar Jackson ne voit pas Taron Johnson et lance le ballon directement dans les mains de l’arrière défensif. 101 yards plus tard (un record en playoffs), Johnson entre dans la end zone opposée pourchassé par des Ravens qui n’arriveront pas à le rattraper.

Les Bills viennent de prendre 14 points d’avance et Baltimore ne reverra jamais Buffalo.

Le film du match

Les Ravens ont la première occasion d’ouvrir le score dans cette rencontre. À la suite d’un drive inaugural qui mange la moitié du premier quart-temps, Baltimore s’offre un field goal de 41 yards. Une partie de plaisir pour monsieur 90 %, Justin Tucker, qui… trouve le poteau. Quand l’un de ses joueurs les plus fiables flanche en playoffs, c’est mauvais signe.

Quelques minutes plus tard, le botteur récidive en tapant cette fois l’autre poteau. Alors que Lamar Jackson est bien contenu au sol par la défense (7 courses pour 18 yards en première période), Baltimore doit attendre la toute fin de la première période pour finalement inscrire ses premiers points au tableau d’affichage. Une fois la mire réglée, Justin Tucker réussit finalement un field goal pour mettre les deux équipes à égalité avant la mi-temps (3-3).

Car avant cela, les Bills étaient passés devant grâce eux aussi à un field goal. Pourtant, l’attaque de Buffalo n’avance pas beaucoup mieux. Josh Allen n’a pas souvent le ballon (10 minutes seulement) et a du mal à le convertir en yards. Résultat, aucun touchdown, quelques passes mal dosées et un coup de pied manqué pour les locaux aussi. Malgré un vent très puissant, Sean McDermott continue d’insister avec des jeux de passes, oubliant carrément le sol (3 courses durant les trente premières minutes).

Au retour des vestiaires, le match s’emballe et choisit son camp. Les Bills inscrivent deux touchdowns coup sur coup. Offensivement d’abord avec une passe de Josh Allen vers Stefon Diggs sur 3 yards (3-10). Défensivement ensuite avec l’interception de Taron Johnson retournée sur 101 yards (3-17). Sur le drive suivant, Lamar Jackson voit deux défenseurs se jeter sur lui après un mauvais snap et termine aux vestiaires pour un protocole commotion.

On ne reverra plus le MVP 2019 sur le terrain et Tyler Huntley (6/13 pour 60 yards), son remplaçant, n’y changera rien malgré un dernier drive dangereux dans le camp de Buffalo. Le score ne bouge plus et les Bills peuvent se permettre de gérer la fin de match.

Le MVP : Stefon Diggs

Il est venu à Buffalo pour faire passer un cap à cette attaque. Et il n’est certainement pas étranger à la progression fulgurante de son quarterback. Sur ce match encore, l’ancien de Minnesota a rendu une fière chandelle à Josh Allen.

Rare joueur offensif à sortir du lot dans cette opposition, Stefon Diggs a été un cauchemar pour les Ravens. Défendu tour à tour par Jimmy Smith, Marcus Peters ou Marlon Humprey, il n’avait pourtant pas une soirée facile sur le papier. Il a tout de même réussi à s’imposer avec 11 passes lancées dans sa direction pour 8 réceptions, 106 yards gagnés et le seul touchdown offensif de la partie.

Si ce sont dans les grands matchs que les grands joueurs se montrent, on peut définitivement dire que Stefon Diggs est de ceux-là.

Le flop : Lamar Jackson

Vainqueur face aux Titans, Lamar Jackson s’était enfin libéré de l’épée de Damoclès qui trônait au-dessus de sa tête en playoffs. Malheureusement, il n’a pas réussi à reproduire sa performance de la semaine dernière. Incapable d’apporter le danger avec ses jambes (34 yards seulement), il n’a jamais vraiment pesé sur cette défense. Peu aidé par sa ligne offensive (3 sacks), il a semblé à cours de solutions. La défense en zone des Bills l’a beaucoup gêné. Pire, il est l’auteur de l’erreur qui fait basculer le match avec cette interception.

Son match et sa saison se sont même terminés prématurément après une commotion subie dans le quatrième quart-temps.

La stat : 150

Le nombre de yards gagné par les Ravens au sol dans ce match. Si ce chiffre peut paraître grand pour certaines franchises, il est très faible pour Baltimore. On est loin de leur moyenne habituelle : 191,9 yards par rencontre à la course en saison régulière. La semaine dernière, les hommes de John Harbaugh avaient même dépassé les 200 yards en parcourant pas moins de 236 yards face aux Titans.

Symbole de la faillite offensive et de la belle défense des Bills dans cette rencontre, ce chiffre est la clé pour Baltimore. Avec un bon jeu au sol, les Ravens et Lamar Jackson ouvrent les airs. Sans, ils se retrouvent coincés, comme face aux Bills.

La suite

Comme après chaque élimination des Ravens en playoffs, les mêmes questions vont continuer de resurgir à Baltimore. Est-ce possible de gagner un Super Bowl avec Lamar Jackson ? Le MVP 2019 est-il capable d’élever son niveau dans les moments décisifs ? Aux dirigeants d’y répondre.

Les Bills, quant à eux, attendent désormais leur futur adversaire. Ce sera soit face aux Chiefs à l’extérieur, soit contre les Browns à domicile. Ils retrouvent la finale de conférence pour la première fois depuis janvier 1994 et une victoire face… à Kansas City.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR