Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Buffalo Bills Kansas City Chiefs Résumés

Chiefs – Bills (38-24) : Patrick Mahomes et Kansas City ont pris leur pied

Une nouvelle fois les Chiefs ont eu du retard à l’allumage, une nouvelle fois ils ont réagi avec brio et une nouvelle fois ils seront au Super Bowl.

Kansas City Chiefs (1) – Buffalo Bills (2) : 38-24

C’est désormais de notoriété publique, cela fait quelques années que ça dure : les Chiefs ont besoin d’être menés pour se mettre en route en playoffs. Cette fois il a fallu neuf points encaissés et quinze minutes pour qu’ils se réveillent. Mais une fois le rouleau compresseur démarré, plus rien ni personne ne peut l’arrêter.

Trois touchdowns dans le deuxième quart-temps et une deuxième mi-temps maitrisée pour la bande à Patrick Mahomes (29/38, 325 yards et 3 TDs) et Kansas City retrouve le Super Bowl. Le quarterback n’a en tout cas jamais semblé gêné par sa blessure au pied. De leur côté, Josh Allen (28/48, 287 yards, 2 TDs et 1 INT + 7 courses et 88 yards) et les Bills n’ont rien pu faire face à une équipe supérieure.

Le moment clé : le deuxième quart-temps

Difficile de sortir un moment particulier dans un match à sens unique. On a toutefois senti la dynamique s’inverser totalement durant le deuxième quart temps de cette partie. Alors que les Bills sont entrés dans cette période avec 9 points d’avance, ils en sont ressortis avec 9 points de retard. La défense des visiteurs n’a rien pu faire face à cette attaque qui trouvait son rythme de croisière.

14 jeux pour 80 yards, 5 jeux pour 82 yards et 9 jeux pour 77 yards. Voilà les statistiques des trois séries offensives qui ont fait mouche et ont permis à Kansas City de prendre le contrôle. Buffalo n’aura qu’un maigre field goal à offrir comme réponse dans cette période et à la mi-temps la rencontre était pliée.

Le film du match

Le match ne peut pas mieux commencer pour Buffalo. Trois points dès le premier drive de la partie et un punt forcé en défense. Les Bills sont dans leur finale et c’est bon signe. On ne peut en revanche pas en dire autant de l’autre côté. Comme à son habitude, Kansas City démarre la rencontre en dilettante et se fait punir. Mecole Hardman ne maitrise pas un retour de punt et Buffalo se retrouve à 3 yards de la end-zone. Josh Allen ne fait aucun cadeau et n’a besoin que d’un snap pour trouver Dawson Knox sur trois yards et inscrire le premier touchdown de la partie (0-9).

Le champion est mené, il peut enfin se réveiller. Les Chiefs vont inscrire 21 points sans réponse grâce à trois touchdowns associés à deux punts forcés. À la baguette, Kansas City profite d’un Patrick Mahomes qui ne semble avoir aucune gêne ni à la tête ni au pied. Comme pour se rattraper, Mecole Hardman sera le premier joueur de son équipe à trouver la end-zone sur une passe de 3 yards (7-9). Il est aussi l’artisan principal du second touchdown avec une course de 50 yards qui met Darrell Williams dans les meilleures conditions pour doubler la mise (14-9). Enfin Clyde Edwards-Helaire finira le travail à l’approche de la mi-temps sur une course d’un yard (21-9).

Kansas City a produit son effort, les locaux peuvent désormais gérer. Ils vont d’abord bien défendre à deux reprises dans leurs 10 yards pour obliger les Bills à se contenter de field goals (24-15). Ils vont ensuite se remettre à attaquer pour plier la rencontre. À cheval entre la fin du troisième quart-temps et le début du quatrième, les Chiefs offrent une séquence Touchdown-Interception-Touchdown grâce à Travis Kelce en attaque et Rashad Fenton en défense (38-15).

Avec 23 points d’avance les Chiefs sont désormais à l’abri et même le sursaut d’orgueil des Bills en fin de match n’y changera rien. Dans les dernières minutes du quatrième quart-temps, Josh Allen trouve Isaiah Mackenzie sur 6 yards (38-21) et les Bills récupèrent le ballon sur l’onside kick suivant. Mais c’est trop peu, trop tard pour cette équipe.

Le MVP : le duo Kelce-Hill

Au sein de cette équipe des Chiefs, l’essentiel de la lumière (et c’est normal) revient à Patrick Mahomes. Il est le quarterback et le leader de cette franchise. Mais Travis Kelce et Tyreek Hill sont des joueurs d’exception qui rendent cette escouade offensive inarrêtable. Ils l’ont prouvé une fois de plus lors de cette finale de conférence.

Quand ils sont associés, ils sont une équation insoluble pour l’adversaire. Si vous faites une prise à deux sur Kelce, Hill sera libre et inversement. Face aux Bills, les deux hommes ont rendu une copie énorme avec 13 réceptions, 118 yards et 2 TDs pour le tight end et 9 réceptions et 172 yards pour le receveur. Des statistiques incroyables qui prouvent la valeur de ces deux hommes.

Le flop : Sean McDermott

Celui qui est un candidat très sérieux au titre de coach de l’année est passé à côté de la rencontre. Bien que les Bills ont été surclassés par le champion en titre, quelques décisions de l’entraîneur ont surpris. À deux reprises, Buffalo s’est retrouvé dans les 10 yards adverses avec 12 points à rattraper. À deux reprises les trois premières tentatives ont été infructueuses et à deux reprises Sean McDermott à opter pour un field goal.

Quand on connaît la puissance de frappe offensive des Chiefs, il est surprenant de ne pas voir les Bills tenter une quatrième tentative dans cette situation. Les Bills ont bien inscrit leurs deux field goals, mais ils ont pris la foudre derrière. Ces phases de jeu n’auraient peut-être pas changé grand-chose au résultat final, mais on aurait imaginé Sean McDermott coacher de manière plus agressive.

La stat : 4 sacks

L’attaque de Kansas City s’est amusée, mais la défense a aussi sa part de responsabilité dans cette victoire. L’escouade a bien tenu, n’encaissant que 24 points face à la deuxième attaque la plus prolifique en saison régulière (31,3 points par match). Surtout, les Chiefs ont réussi à mettre la pression sur Josh Allen. Eux qui n’avaient enregistré que 32 sacks cette année ont atteint le quarterback adverse à quatre reprises dans ce match. Quatre sacks auxquels il faut ajouter les 10 QB Hits.

Sous pression, Allen a eu du mal à trouver des solutions et a parfois pris les mauvaises décisions. Avec sa force de frappe offensive, Kansas City n’a pas besoin d’avoir une défense exceptionnelle, la franchise a juste besoin que l’escouade reste solide et n’encaisse pas trop de points. Patrick Mahomes, Travis Kelce et Tyreek Hill s’occupent du reste.

La suite

Avec cette victoire, les Chiefs retrouvent le Super Bowl pour la deuxième année consécutive. À Tampa, ils vont aussi retrouver une vieille connaissance : Tom Brady. Le quarterback est le seul à avoir éliminé Patrick Mahomes en playoffs et les Bucs devraient offrir un beau défi au champion en titre.

Si cette défaite est frustrante pour les Bills, Buffalo ne doit pas oublier sa très bonne saison. Les hommes de Sean McDermott ont les armes pour revenir à ce niveau l’an prochain. Ils devront désormais se servir de cette expérience.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR