Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft Fiches Draft 2021 NCAA

[Fiches Draft] Zach Wilson (QB), phénomène durable ou éphémère ?

Patrick Mahomes ou Mitchell Trubisky ? Tout est possible.

Zach Wilson – Quarterback – 21 ans – Junior – Brigham Young (BYU)

Taille : 1m90

Poids : 95 kg

Position estimée dans la draft : Top 5

Stats 2020 : 247/336, 3 692 yards, 33 touchdowns et 3 interceptions. 70 courses pour 254 yards, 10 TD. 2 réceptions pour 32 yards.

Comparaison NFL : Patrick Mahomes

Points forts

– Précision de passe
– Mécanique de lancer
– Mobilité dans la poche
– Progression

Métamorphosé en 2020, Zach Wilson a pu montrer l’étendue de son talent cette saison. Ce qui marque le plus est sa précision quelle que soit la distance à couvrir. À 5 yards comme à 65 (!), il a prouvé cette saison qu’il pouvait poser la balle parfaitement entre les bras des receveurs. Il est toujours rassurant de savoir que le quarterback pourra compléter toutes sortes de passes, et il est séduisant de voir que peu de joueurs au poste sont capables d’une telle diversité de lancer.

L’autre point fort de Wilson, à l’image d’un Drew Brees, est le mouvement dans la poche. Aussi agile que vif, il anticipe la pression avec un calme assez remarquable. Il sait aussi quand il faut sortir de la poche, pour gagner de précieuses secondes pour transformer une perte de yards potentielle en gain. Ses yeux sont toujours sur le terrain, sa concentration n’est jamais prise en défaut.

La mécanique de lancer est impeccable, il utilise son corps au maximum, des pieds aux épaules en passant par les hanches. La mécanique est aussi rapide qu’efficace, ce qui permet d’accélérer le tempo si nécessaire lorsque la ligne croule sous la pression des défenseurs.

Le leadership dont il a fait preuve en 2020 va également jouer en sa faveur. Il a réussi à fédérer l’attaque pour faire une saison historique, et sa capacité à être suivi par ses équipiers démontre son caractère, élément indispensable pour réussir en NFL.

Points faibles

– Faible compétition en université
– Une seule année de haute performance

Malgré son incroyable potentiel, l’éclosion tardive de Zach Wilson au plus haut niveau pose question sur son niveau réel. Les exemples ne manquent pas sur des joueurs n’ayant qu’une seule grosse saison en université et n’ayant pas atteint le niveau attendu, Mitchell Trubisky en est l’exemple le plus récent. Surtout que la ligne de BYU a été tellement dominante en 2020 que Wilson a joué dans un « fauteuil ». Mais Joe Burrow a prouvé aussi que les « one year wonder » peuvent réussir en NFL.

Ce qui rajoute à l’incertitude est la faible adversité rencontré par l’université de BYU, qui n’appartient à aucune conférence. L’affrontement le plus attendu contre Coastal Carolina est le plus mauvais match de la saison de Wilson. Encore une fois, Zach Wilson est un profil risqué, pour un joueur qui dispose d’un haut plafond et d’un bas plancher.

Dernier point d’interrogation, sous pression Zach Wilson peut avoir tendance à faire du « hero ball », cherchant la grosse action plutôt que le petit gain. C’est un jeu dangereux que peu de quarterback savent maîtriser en NFL. Il faut savoir raison garder, et Wilson devra l’apprendre rapidement.

Destinations possibles

New York Jets, Atlanta Falcons, Detroit Lions, Carolina Panthers, San Francisco 49ers

Sauf catastrophe, Trevor Lawrence sera le quarterback numéro 1 de la prochaine draft. Zach Wilson est quant à lui en concurrence avec Justin Fields et Mac Jones pour la deuxième place du prochain repêchage. Les Jets sont donc les favoris, mais les 49ers, Falcons, Lions ou Panthers seront en course.

Zach Wilson pourra s’épanouir dans une attaque moderne, où le spread est prédominant. Bien qu’il soit mobile, il faudra une équipe capable de le protéger dans la poche pour ne pas qu’il soit obligé de sortir constamment de la poche pour faire le gros jeu sous peine d’être pénalisé. En gros, ne pas faire ce que Seattle fait depuis trop longtemps avec Russell Wilson.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR