Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Fiches Draft 2021 NCAA

[Fiches Draft] Rashod Bateman (WR), héros masqué?

Mésestimé à l’image de Justin Jefferson en 2020, Bateman a des atouts.

Rashod Bateman – Wide Receiver – 21 ans – Junior – Minnesota

Taille : 1m88

Poids : 95 kg

Position estimée dans la draft : 1er-2e tour

Stats 2020 : 36 réceptions pour 472 yards, 2 touchdowns

Comparaison NFL : Justin Jefferson

Points forts

– Qualités des tracés
– Mouvements de corps / Plaquages manqués
– Polyvalent

La qualité des tracés est toujours la caractéristique la plus importante pour un receveur, et Bateman excelle dans ce domaine. Excellent dans les tracés longs, il est également terriblement efficace à moyenne distance. Techniquement, il est plus abouti que nombre de juniors, et il peut apporter sa contribution dès la première année.

S’il n’est pas le plus rapide ou le plus explosif, Rashod Bateman utilise son corps à la perfection, et ses feintes sont souvent létales. En 147 réceptions en université, il a fait échouer 36 plaquages ! Cette capacité à gagner des yards qui ne sont pas « attendus » est une qualité rare, et elle est souvent appréciée en NFL.

Une autre particularité appréciable est que Bateman a évolué à l’intérieur et à l’extérieur au fil de sa carrière universitaire. C’est ce qui le differencie d’un joueur très similaire comme Justin Jefferson, puisque ne se pose pas la question de savoir s’il doit obligatoirement évoluer dans le slot. Il partage avec le joueur des Vikings une belle capacité à jouer les « 50-50 », ce qui le rend efficace dans à peu près toutes les actions.

Points faibles

– Capacité athlétique
– Drop

Si Bateman est un joueur complet, il n’est en aucun cas hors norme physiquement. Sa vitesse est satisfaisante sans être exceptionnelle, de même pour son explosivité. La question qui se pose est de savoir où se situe son plafond, et s’il peut devenir un receveur numéro 1.

L’autre gros point noir du joueur, et ce qui va le faire éliminer du Big Board par certaines franchises, et son trop grand nombre de drops. Sur sa carrière universitaire, ce n’est pas moins de 19 ballons relâchés sur 166 passes rattrapables. C’est beaucoup trop et la qualité de ses mains va être une discussion pour un joueur qui, vu son profil physique, devrait être beaucoup plus sûr.

Destinations possible

New York Giants, Miami Dolphins, Green Bay Packers, Philadelphia Eagles, Tampa Bay Buccaneers, New York Jets

Rashod Bateman semble construit pour une attaque verticale, et les Buccaneers ont perdu Antonio Brown. Le genre de mariage qui fait trop de sens pour ne pas être évoqué, même si les tenants du titre ont d’autres priorités.

Si sa valeur est estimée entre la moitié du premier tour et la moitié du deuxième, Bateman pourrait également venir au secours de Gotham, ou les deux équipes ont des besoins au poste. Nul doute qu’il serait une soupape de sécurité appréciable pour Daniel Jones, dont c’est la dernière chance pour prouver qu’il est le titulaire du futur chez les Giants.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu