Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft Fiches Draft 2021

[Fiches Draft] Trevor Lawrence (QB) gère la pression

Trevor Lawrence ne connait pas autre chose que d’être le numéro un.

À un peu plus d’un mois de la draft (29 avril), la rédaction de touchdownactu vous propose ses annuelles « fiche draft ». 80 joueurs, 40 en attaque et 40 en défense, parmi les meilleurs joueurs universitaires qui feront le bonheur en 2021 de votre équipe NFL préférée.

Trevor Lawrence – Quarterback – Clemson

Taille : 1m98

Poids : 100 kilos

Position estimée dans la draft : 1e choix

Stats 2020 : 3153 yards pour 24 TDs et 5 INTs, 68% de complétions. 203 yards et 8 TDs au sol.

Comparaison NFL : Andrew Luck

Points forts

– Tout le playbook
– Mobilité si besoin
– Gestion émotionnelle

Certains quarterbacks proposent un jeu fiable en étant précis, d’autres ont un bras puissant pouvant attaquer la profondeur ou ont les jambes pour créer des différences au sol. Trevor Lawrence a tout cela. Il sait être précis (68% de complétions) et il sait jouer court comme long (9,3 yards de moyenne par complétion). Depuis deux saisons, il a ajouté la possibilité de gagner des yards et d’inscrire des TDs à la course (9 en 2019 et 8 en 2020).

Probable numéro 1 de la draft, il aura la pression dès son arrivée en NFL. Sous le feu des projecteurs depuis ses 14 ans, Trevor Lawrence a montré qu’il savait gérer la pression, en progressant et en portant ses équipes. Avec Clemson, son entraineur ne s’est pas privé de lui faire tenter tous les lancers, y compris les plus risqués. Si cela a entrainé un peu de déchet, cela a aussi conduit l’université a beaucoup de succès. Être « le visage de la franchise » ne l’impressionnera pas en NFL, scruté sous toutes les coutures et hyper exposé médiatiquement depuis des années, Trevor Lawrence a répondu présent à chaque niveau. Peu de doutes subsistent quant à sa réussite chez les pros.

Points faibles

– Sous pression
– Drive décisif

En 2020, Trevor Lawrence n’avait jamais eu une ligne offensive aussi jeune et donc aussi peu performante. Cela s’est ressentie sur son jeu quand sous la pression adverse : son rating quand sous pression est moins bon que ceux de Justin Fields, Zach Wilson ou Mac Jones. En NFL, il n’aura pas la meilleure ligne offensive devant lui (Jaguars) et fera face à des défenseurs plus rapides et aguerris. Il est, sans doute, le meilleur quarterback à sortir des rangs universitaires depuis des années mais en 2021, il sera un rookie et commettra des erreurs.

Avec une équipe de Clemson dominant la très grande majorité des 40 matchs que Trevor Lawrence y a joué, il n’a pas eu l’occasion de devoir conduire un dernier drive pour arracher une victoire. Ou plutôt, qu’une seule fois : contre North Carolina en 2019. Cela ne veut pas dire qu’il n’en est pas capable mais cette situation, qu’il trouvera forcément en NFL, sera comme une nouveauté pour lui.

Destinations possibles

Jacksonville Jaguars, New York Jets

Recrue lycéenne numéro 1 puis recrue universitaire numéro 1, sauf improbable surprise, il sera le choix numéro 1 de la draft NFL. Ci-Dessous, une vidéo datant de 2014, quand il n’avait pas encore intégré le lycée : déjà, il était sous le feu des projecteurs.

tdabanniereunibet

S’inscrire à la Newsletter !

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR