Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Miami Dolphins War Room

[Intersaison] War Room – Miami Dolphins : passer un cap en Floride

Passés à un match de la post-saison l’an dernier, les Dolphins veulent continuer leur progression avec un seul objectif en tête : les playoffs.

La saison 2020 vient de se terminer, et dès le 17 mars prochain, la campagne 2021 ouvrira ses portes. Touchdown Actu en profite donc pour vous proposer un tour d’horizon des différentes franchises pendant l’intersaison. Quels joueurs garder et couper ? Quel agent libre prolonger ? Quelles recrues observer ? Voici quelques idées, franchise par franchise. A l’honneur, aujourd’hui, les Miami Dolphins.

La frustration du dernier match face aux Bills ne doit pas effacer la satisfaction de la saison écoulée. Depuis son arrivée en Floride, Brian Flores ne cesse de surprendre à la tête de cette franchise. D’abord en déjouant les pronostiques qui leur prédisaient une saison sans victoire en 2019. Ensuite, en doublant leur total de succès, passant de 5 à 10 en 2020.

La suite logique serait d’atteindre les playoffs en 2021. Mais pour cela, il faudra de nouveau faire un sans faute durant l’intersaison. Car si Miami est bien lancé sur la route de la reconstruction, le droit à l’erreur n’existe pas. La défense a besoin de retouches tandis que l’attaque à besoin de talent.

Les tauliers

1. Xavien Howard (CB)
2. Jerome Baker (LB)
3. Emmanuel Ogbah (DE)

Tous les tauliers sont issus de la défense. Il faut dire que si Miami a affiché un bilan de 10 victoires pour 6 défaites en passant à un match des playoffs, c’est avant tout grâce à son escouade défensive. En attendant que le secteur offensif se renforce, Brian Flores va s’appuyer sur trois joueurs de l’autre côté du ballon. Le premier est certainement le meilleur Dolphin de la saison 2020 : Xavien Howard. Le cornerback a aimanté tous les ballons, enregistrant 10 interceptions (plus haut total de la ligue). Après une saison 2019 compliquée par les blessures le numéro 25 s’est imposé comme l’un des meilleurs cornerbacks en NFL, accompagnant ainsi Jalen Ramsey dans l’équipe All-Pro de la saison. Encore une fois, l’entraîneur construira son back field défensif autour d’Howard. 

Concernant le front seven, deux joueurs se sont démarqués l’an dernier et abordent la saison en tant que tauliers. Jerome Baker d’abord. Le linebacker est le meilleur plaqueur de Miami avec 112 unités, auxquelles il faut ajouter 7 sacks et 2 fumbles provoqués. L’ancien d’Ohio State sait tout faire et il est l’un des relais de Flores sur le terrain. Devant lui, sur la ligne défensive, il aura Emmanuel Ogbah. Pour sa première année en Floride, l’ancien de Cleveland et de Kansas City a eu un impact immédiat (9 sacks, 21 QB Hits et 3 fumbles forcés). Il sera de nouveau l’un des pass-rusheurs importants dans le système du disciple de Bellichick.

Enfin, terminons en mentionnant Jason Sanders. Si on ne parle pas souvent des kickers, il est important d’en avoir un de confiance quand on espère jouer les playoffs. C’est le cas des Dolphins puisque Sanders a terminé 2020 avec un bilan de 36 coups de pied réussis sur 39 (dont un 8/9 quand il était à 50 yards ou plus).

Les indésirables

1. Bobby McCain (S)
2. Jakeem Grant (WR)
3. Clayton Fejedelem (DB)

À la lecture de l’effectif des Dolphins, on s’aperçoit que peu de joueurs ne sont pas vraiment à la hauteur de leur contrat. Miami est en train de tirer bénéfices d’une reconstruction bien faite. Et comme, la franchise n’est pas dans l’urgence financière avec pour l’instant plus de 20 millions de dollars disponibles dans le salary cap, peu de joueurs sont ainsi en danger. Quelques coupes pourraient toutefois intervenir d’ici au début de la prochaine saison. Dans le backfield défensif notamment où Bobby McCain et Clayton Fejedelem pourraient être poussés vers la sortie.

Le premier ferait économiser plus de 5 millions de dollars aux Dolphins, tandis que le second libérerait 2,5 millions. Les deux hommes, à des degrés différents, n’ont pas convaincu et pourraient faire les frais d’une restructuration dans le groupe des safeties. De l’autre côté du ballon, Jakeem Grant a eu du mal à se faire une place dans un groupe de receveurs fourni. Avec DeVante Parker, Preston Williams, Lynn Bowden, le retour d’Albert Wilson et un potentiel nouvel arrivant via la draft, celui qui est à Miami depuis 2018 est loin d’être indispensable. En 2020, il a joué 14 matchs pour 36 réceptions, 373 yards et 1 TD. Des statistiques un peu légères, surtout quand on sait que Miami gagnerait quasiment 5 millions de dollars en le coupant.

L’homme de l’été

Mike Gesicki (TE)

Il est l’une des rares satisfactions offensives de la saison. Mike Gesicki a eu une progression fulgurante en 2020, au point de terminer deuxième meilleur receveur de l’équipe. Avec 703 yards ainsi que 6 TDs en 15 matchs, le tight end est en train de s’imposer comme l’un des receveurs rapprochés les plus fiables de la ligue. Sa capacité à attraper des ballons contestés ont fait de lui l’une des cibles favorites de Tua Tagovailoa cette saison, notamment dans la end-zone.

Toutefois, il n’est pas encore au niveau des George Kittle ou Darren Waller. Au vu du potentiel, on pourrait imaginer qu’il y arrive dans un futur plus ou moins proche, mais pour cela, il devra continuer sa progression. L’an prochain, il sera surveillé et devra trouver le moyen d’être toujours productif. L’arrivée d’un nouveau receveur pourrait lui créer de l’espace, le rendant encore plus dangereux.

Les principaux free agents

1. Ted Karras (C)
2. Ryan Fitzpatrick (QB)
3. Matt Breida (RB)
4. Elandon Roberts (LB)
5. Vince Biegel (LB)

Les autres : Kamu Grugier-Hill (LB), Davon Godchaux (DT), Matt Haack (P), Kavon Frazier (S), DeAndre Washington (RB)…

Après deux ans passés à reconstruire, les Dolphins abordent cette intersaison sans free-agents majeurs. Le plus important se trouve certainement sur la ligne offensive avec le centre Ted Karras. Les dirigeants aiment beaucoup l’ancien Patriot et pourraient le resigner pour qu’il continue d’amener son expérience au sein d’un groupe (très) jeune. Ryan Fitzpatrick pourrait lui aussi voir son bail se prolonger en Floride. Que ce soit Tua Tagovailoa ou un autre au poste de quarterback titulaire, Brian Flores aura besoin d’un remplaçant et connait bien la valeur de Fitzpatrick dans ce rôle.

Pas sûr en revanche que Matt Breida soit gardé. Avec Myles Gaskin, Ahmed Salvon ainsi qu’un potentiel rookie sélectionné à la draft, il ne restera plus beaucoup de place pour l’ancien 49er qui cherchera certainement du temps de jeu ailleurs. Pour le reste, beaucoup de linebackers de l’effectif sont sur le point d’entrer sur le marché (Elandon Roberts, Vince Biegel, Kamu Grugier-Hill…) et les Dolphins devront faire le tri. Enfin, Davon Godchaux devra être remplacé au milieu de la ligne défensive s’il n’est pas resigné.

Le Top 5 des besoins

1. Receveur
2. Running Back
3. Linebacker
4. Ligne offensive
5. Quarterback

Les besoins offensifs doivent être la priorité de cette intersaison. Que ce soit pour les receveurs ou pour les coureurs, Miami ne doit pas chercher de la profondeur, mais bel et bien du talent. Pour cela, la draft doit être le moment pour la franchise de récupérer un attrapeur de ballon numéro 1 ainsi qu’un running back titulaire. Pour le reste, les Floridiens pourraient regarder lors de la free agency pour remplir quelques trous dans leur effectif. On l’a dit, il faudra resigner quelques linebackers ou les remplacer avec des agents libres.

Concernant la ligne offensive, ce sera surtout une question d’opportunité. Les Dolphins n’ont pas vraiment rassuré dans ce domaine cette saison. Mais la plupart des titulaires sont jeunes et ont certainement besoin de temps de jeu et d’expérience pour s’améliorer. Les dirigeants peuvent tout à fait décider de repartir avec les cinq mêmes joueurs. Toutefois, ils seraient bien avisés de se renseigner auprès des futurs agents libres dans ce domaine pour, pourquoi pas, aller chercher un joueur qui va faire passer ce groupe au niveau supérieur. Enfin si Ryan Fitzpatrick ne reste pas à Miami, il faudra trouver un quarterback remplaçant à Tua Tagovailoa (ou tout autre lanceur titulaire).

La cible

Joe Thuney (LG)

La connexion est facile à établir. Depuis son arrivée en Floride, Brian Flores n’a jamais hésité à aller piocher dans le vivier des Patriots durant la free agency (Kyle Van Noy, Eric Rowe, Elandon Roberts…). L’an dernier déjà, les Dolphins faisaient partie des équipes intéressées par Joe Thuney, avant que New England applique le franchise tag sur le lineman offensive. Miami pourrait retenter sa chance cette année. À la seule différence qu’entre temps, les Dolphins ont signé Ereck Flowers à ce poste. Nul doute que l’arrivée de Joe Thuney serait quand même une amélioration significative au niveau de la protection de Tagovailoa.

Joe Thuney fait partie des meilleurs gardes de la ligue et deviendrait immédiatement le meilleur joueur de la ligne offensif des Dolphins. Toutefois, Miami ne pourrait pas se permettre de laisser Ereck Flowers et son gros contrat sur le banc. Le couper serait quasiment tout aussi cher et il faudrait lui trouver un point de chute via un trade. Il y a donc quelques obstacles avant l’arrivée de Thuney. Si on considère que les besoins aux postes de receveurs et de running back vont être comblés grâce à la draft, les Dolphins vont avoir une marge de manœuvre financière confortable pour faire quelques coups durant cette free-agency. Dépenser cet argent sur un joueur de ligne offensif ne serait pas une mauvaise idée.

Le sang neuf

DeVonta Smith (WR) – Alabama

Avec deux choix dans le top 20 (3e et 18e) de la prochaine draft, les Dolphins seront en position de force fin avril. En imaginant que Miami ne trade pas son 3e choix pour laisser la place à une formation à la recherche d’un lanceur, Brian Flores et son staff pourraient être les premiers à ne pas appeler un quarterback en 2021. On l’a dit, le besoin d’un receveur est urgent et avec deux, voire trois, prospects de très haut niveau à ce poste, les Floridiens vont avoir l’embarras du choix.

Ici, on projette la sélection de DeVonta Smith. Le joueur d’Alabama est un ancien coéquipier de Tagovailoa, mais il est surtout le vainqueur du trophée Heisman. Ses mains sont excellentes et il est capable de courir toutes les routes. Les Dolphins pourraient aussi jeter leur dévolue sur Ja’Marr Chase (LSU) qui est l’autre gros prospect à ce poste. On voit mal en tout cas Miami ne pas offrir un receveur de grande classe à son lanceur avec ce 3e choix. L’arrivée d’un running back pourrait devoir attendre le 18e choix, voire le second tour.

Autres possibilités (pour le 3 et le 18e choix) : Ja’Marr Chase (WR), Jaylen Waddle (WR), Najee Harris (RB), Jeremiah Owusu-Koramoah (LB), Gregory Rousseau (DE)…

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR