Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Seattle Seahawks War Room

[Intersaison] War Room – Seattle Seahawks : enfin une ligne pour Russell Wilson ?

Les divergences entre Russell Wilson et Pete Carroll vont-elles plomber les Seahawks ?

La saison 2020 vient de se terminer, et dès le 17 mars prochain, la campagne 2021 ouvrira ses portes. Touchdown Actu en profite donc pour vous proposer un tour d’horizon des différentes franchises pendant l’intersaison. Quels joueurs garder et couper ? Quel agent libre prolonger ? Quelles recrues observer ? Voici quelques idées, franchise par franchise. A l’honneur, aujourd’hui, les Seattle Seahawks

Drôle de début d’intersaison du côté de Seattle. En effet, Russell Wilson s’est plaint de recevoir trop de coups ces dernières saisons. Derrière cette critique, c’est forcément celle de la gestion de sa ligne offensive depuis plusieurs années par sa franchise. Une situation qui a créé polémiques et rumeurs allant jusqu’à même faire courir le bruit que le quarterback pourrait demander à être échangé.

Un dossier qui ne facilite pas une intersaison déjà compliquée pour Seattle avec de nombreux free agent à gérer, peu de masse salariale libre et le besoin de renforcer certains secteurs-clés sans avoir de premier tour à la Draft.

Les tauliers

1. Russel Wilson (QB)
2. Bobby Wagner (LB)
3. Tyler Lockett (WR)

Tant que Russell Wilson ne signera pas un contrat dans une autre franchise, il est impossible de ne pas mettre le numéro 3 comme le pilier de cette équipe. Parmi les tous meilleurs à son poste, le quarterback joue actuellement son « meilleur football » et est le chef d’orchestre de cette équipe. Capable de jeu spectaculaire et de sortir son équipe de mauvais draps, Wilson est la pièce maitresse de la franchise de Seattle. Avec lui, Seattle est une équipe qui prétend aux playoffs chaque saison.

Pour l’épauler, le quarterback peut compter sur Tyler Lockett. Il n’est peut-être pas le receveur le plus médiatique de la ligue, mais avec 3 076 yards et 28 touchdowns sur les trois dernières saisons, il est une arme redoutable. D’ailleurs, les deux hommes ont « noué » une relation particulière sur le terrain mêlant fiabilité et haut-rendement à l’image de cette moyenne de 134,5 d’évaluation pour Wilson quand il lance vers Lockett depuis 2018.

En défense, si le temps de la Legion of Boom est bel et bien fini, Seattle peut toujours compter sur l’excellent Bobby Wagner. Habitué au top 3 des middle linebacker de la ligue depuis des années, Wagner est le capitaine de cette défense et son meilleur joueur en faisant un taulier de l’équipe sans le moindre doute.

Les indésirables

Carlos Dunlap – DE

Difficile cas que celui de Carlos Dunlap… Arrivé à la toute fin de la période des transferts l’an dernier, le défenseur avait apporté son expérience dans le « run » final pour accéder au playoffs. Tous les fans de Seattle ont encore en tête ce sack décisif sur Kyler Murray pour la victoire.

Cependant Dunlap a 33 ans et sort malgré tout d’une de ses moins bonnes saisons en carrière. De plus, en se séparant du jouer, les Seahawks pourraient récupérer près de 14 millions dans la masse salariale sans la moindre contrepartie négative financière… Le vétéran pourrait donc faire les frais de ce calcul budgétaire au profit de free agent jugés plus importants.

L’homme de l’été

« L’homme de l’été » pourrait bien être un duo du côté de Seattle. En effet, John Schneider et Pete Carroll seront à n’en pas douter sous le feu des projecteurs. D’abord, ils doivent gérer le mécontentement de Russell Wilson… Si on imagine mal les deux hommes se séparer de leur joueur star, ils devront alors tout faire pour le « calmer ».

Vont-ils tenter de signer une star sur la ligne offensive ? Multiplier les choix de draft sur ces postes ou alors continuer à tenter des paris et options pas chères sur la ligne ? Peu importe les choix, ils seront scrutés et commentés de toute part.

Le plus compliqué pour les deux hommes, c’est que la ligne offensive n’est pas le seul chantier. Il faut aussi renforcer la défense en termes de talent malgré le manque d’argent et des choix de Draft assez tardif. Or, cela fait un petit moment que Schneider et Carroll n’ont plus fait émerger de top talent via ce biais…

Calmer leur quarterback star, renforcer l’équipe, intégrer le nouveau coordinateur offensif… les objectifs du duo sont nombreux et de possibles échecs sur ces points pourraient remettre en cause leur place au sein de la franchise.

Le top 5 des free agents

1. KJ Wright (LB)
2. Shaquill Griffin (CB)
3. Chris Carson (RB)
4. Quiton Dunbar (CB)
5. Ethan Pocic (C )

Les autres : Poona Ford (RFA), Jacob Hollister, Benson Mayowa, Bruce Irvin …

S’il est bien moins médiatisé que son collègue Wagner, KJ Wirght est pourtant un joueur très important dans la défense de Seattle. Le linebacker est actuellement le joueur avec le plus d’année à Seattle (10) et souhaiterait bien revenir pour au moins une 11e saison. Cependant, il a fait savoir que cela ne se ferait pas à n’importe quel prix. Néanmoins vu son importance pour l’équipe et son efficacité avec Wagner, on peut supposer que Seattle fera ce qu’il faut pour le retenir.

Toujours en défense, les Seahawks doivent aussi gérer 2 joueurs libres sur les postes de cornerback. A 25 ans et avec un statut de Pro Bowler, Shaquill Griffin ne devrait pas avoir de mal à faire jouer la concurrence dans une ligue où le poste de cornerback semble toujours plus important. Seattle pourrait décider de le retenir via le franchise tag pour se donner le temps de négocier un contrat long terme avec lui. Pour Quinton Dunbar, le dossier est un peu plus complexe. Arrivé en 2020 après une superbe saison à Washington, le joueur a déçu et a fini blessé. A voir si la franchise peut lui re proposer un contrat d’un an pour prouver ce qu’il vaut.

En attaque, le coureur Chris Carson devrait pouvoir continuer son aventure à Seattle. Pete Carroll aime ce genre de coureur et le joueur maximise chacune de ses portées avec son jeu physique. Sans être une star, Carson est très efficace et Seattle semble compter sur lui. Sur la ligne offensive, Ethan Pocic est un casse-tête pour sa franchise. Son début de saison était prometteur avant de rentrer largement dans le rang après son absence en milieu de saison. Le centre n’a jamais vraiment convaincu, mais est-ce que Seattle voudra également ouvrir le poste de centre à recrutement ?

Le top 5 des besoins

– Ligne offensive
– Edge
– Receveur
– Coureur
– Cornerback

Ne serait-ce que pour calmer Russell Wilson, les Seahawks doivent faire quelque chose pour leur ligne offensive. Si elle n’est pas si « affreuse » que certains le prétendent, l’escouade a quand même besoin de renfort sur plusieurs postes : un plan de remplacement de Duane Brown qui va sur ses 36 ans, un guard et probablement un centre en cas de départ d’Ethan Pocic. John Schneider a donc le choix et de multiples possibilités. Quoiqu’il en soit, on les voit mal ne pas chercher de solution pour la ligne.

En attaque toujours et sans savoir encore si les free agent Chris Carson et Carlos Hyde reviendront, Seattle devra peut-être réfléchir à se trouver un coureur sur un contrat vétéran ou en fin de Draft pour la rotation. Côté jeu aérien, les Seahawks pourraient être bien inspirés d’aller chercher une cible supplémentaire (receveur pour le slot, tight end…) pour leur jeu aérien. SI les postes 1 et 2 sont pris, il n’y a pas de 3e cible attitré et avec des joueurs comme Phillip Dorsett, David Moore ou Jacob Hollister libres de tout contrat cet été, cela peut valoir le coup.

En défense, le backfield défensif aura probablement un visage différent avec 5 free agents, dont 3 d’entre eux cornerbacks, dans l’escouade. Que ce soit pour les remplacer ou même améliorer le groupe et sa rotation, John Schneider ne devra pas négliger cette position lors de l’intersaison.

Enfin, et notamment dans l’hypothèse du départ de Carlos Dunlap et malgré le retour du 2e année Darrell Taylor, Seattle manque toujours de joueurs pour « foncer » sur le quarterback adverse. L’an dernier, Jamal Adams était le meilleur sacker de l’équipe, pas forcément un bon signe.

La cible

Corey Linsley – Centre

Avant « l’affaire » Russell Wilson, on aurait difficilement imaginé les Seahawks se lancer dans une enchère pour un joueur de ligne offensive… Mais cette situation pourrait forcer la main à John Schneider. Si c’est le cas, alors Seattle doit très sérieusement se pencher sur le cas de Corey Linsley.

L’actuel centre des Packers est libre de tout contrat cette intersaison et Green Bay pourrait avoir du mal à le retenir. A 29 ans et enfin reconnu à son niveau avec une apparition dans l’équipe All-Pro de la saison, Linsley est au top de sa carrière.

Son ajout semble évident pour Seattle : le joueur est efficace dans le jeu de passe depuis plusieurs saisons et viendrait ainsi renforcer le centre de la ligne de Seattle, harcelé deux fois par an par Aaron Donald. De plus, Linsley est également excellent dans le jeu de course et s’est illustré dans les schémas de block de Matt Lafleur. Un fait qui pourrait intéresser fortement Seattle dont le nouveau coordinateur offensif, Josh Waldron, devrait a priori utiliser le même type de schéma pour sa ligne offensive. Enfin, avec seulement 13 matchs ratés en 7 saisons (dont 7 en 2016), Linsley est un joueur solide et fiable pour une ligne habituée à souvent changer de formation et lineup…

Autre option : Joe Thuney, Brandon Scherff, Gabe Jackson, Austyn Blythe (option la moins chère)

Le sang neuf

Walker Little – Tackle

Sans premier tour à la Draft, Seattle a moins de chance de pouvoir choisir un « top » talent et n’aura donc pas le droit de se louper avec le 56e choix de la prochaine Draft. Les options sont nombreuses avec ce 2e tour : ligne offensive, cornerback, defensive end…

En partant du principe que la franchise retienne Shaquill Griffin avec le franchise tag et compte tenu de leur historique à aller chercher des cornerback sur des tours tardifs, on part une nouvelle fois vers la ligne offensive. Deux options sont possibles : un guard ou un tackle se préparant à prendre la succession d’un Duane Borwn âgé de 36 ans.

Pour ces raisons, on tente le joueur de Stanfford Walker Little dont la côte a chuté à cause de plusieurs blessures et d’une saison blanche en 2020. Néanmoins le joueur est talentueux et efficace dans tous les secteurs de jeu. Il pourrait donc être utilisé en 2021 comme guard ou remplaçant avant de prendre la suite de Brown en 2022.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une