Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Le bon numéro

[Le bon numéro] #29 : Eric Dickerson, les records tiennent toujours

Encore un coureur des Rams, encore une légende.

Un joueur est reconnaissable à son style de jeu, sa personnalité, son physique… mais aussi son numéro. Signe d’un fort attachement, les joueurs gardent souvent le même numéro (si possible) lorsqu’ils changent d’équipe, et il devient parfois un outil de communication.

Durant 99 épisodes, nous allons parler des meilleurs joueurs par numéro en NFL. Avec à chaque fois un titulaire et un remplaçant.

Dans ce nouvel épisode, et pour la deuxième semaine d’affilée, c’est un coureur des Rams qui est en vedette.

Titulaire : Eric Dickerson (RB, Los Angeles Rams 1983-87, Indianapolis Colts 1987-91, Los Angeles Raiders 1992, Atlanta Falcons 1993)

Parfois les records en disent plus sur un joueur que de longues phrases, surtout quand les records tiennent depuis quasiment 40 ans :

– 2 105 yards au sol en une saison (1984) ;
– 1 808 yards au sol en tant que rookie (1983) ;
– 248 yards en un match de playoffs (1986, Div. Contre les Cowboys).

Lorsqu’Eric Dickerson a débarqué en NFL, l’impact a été immédiat. Véritable phénomène physique à sa sortie de SMU, il a rapidement redéfini les standards au poste pour un running back. Sextuple Pro Bowler et quintuple All-Pro, il a remporté toutes les distinctions individuelles pour un running back sauf le titre de MVP. Il l’aurait mérité en 84, mais deux phénomènes sont entrés en collision, puisque c’est l’année historique de Dan Marino.

Si la domination de Dickerson ne dure « que » 6 ans, les coureurs étant trop souvent éphémères, la performance est incroyable. En playoffs également, puisque Dickerson réussira 815 yards en 7 matches, dont la performance historique contre les Cowboys évoquée plus haut. Il n’ira jamais au Super Bowl, mais la place de titulaire est indiscutable.

Remplaçant : Harold Jackson (WR, Los Angeles Rams 1968 & 1973-77, Philadelphia Eagles 1969-72, New England Patriots 1978-81, Minnesota Vikings 1982, Seattle Seahawks 1983)

Difficile de trouver un remplaçant clair, et Jackson gagne cette place plus sur sa longévité que sa domination. Auteur de 10 553 yards et 76 touchdowns, il affiche une moyenne de 17,9 yards par réception, ce qui prouve sa capacité à créer des « gros » jeux.

Le palmarès individuel est très honorable, avec 5 Pro Bowl et 3 sélections All Pro. Il échouera quatre fois en finale de conférence, et ne connaîtra jamais les joies du Super Bowl. Il se consolera donc avec cette récompense honorifique, pour son apport au football des années 70.

Mentions : Albert Lewis (DB), Sam Madison (DB), Hanford Dixon (DB), Earl Thomas (DB), Karl Kassulke (DB), DeMarco Murray (RB)

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR