Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Declarations

Josh Gordon : « Je ne peux pas abandonner »

Indéfiniment suspendu par la NFL et coupé par les Seahawks, « Flash » veut revenir. Encore.

Dans la longue liste des talents gâchés par des problèmes extra-sportifs, certains noms font plus mal que d’autres.

Celui de Josh Gordon fait partie de ceux-là. La mécanique est malheureusement trop connue : doté d’un talent rare (All-Pro 2013 pour sa deuxième saison), Gordon accumule depuis des années les suspensions pour violation des politiques de la ligue en matière de drogues. Cela fait bientôt une saison et demi qu’il n’a pas foulé un terrain de NFL. Suspendu indéfiniment fin 2019 pour une énième infraction, les nouvelles politiques plus conciliantes de la ligue lui ont permis un retour sous conditions la saison dernière.

A peine réinséré, il était suspendu indéfiniment de nouveau (sa sixième suspension !), n’ayant pas respecté les fameuses conditions, et les Seahawks ont fini par le couper. Alors, forcément, il prend la parole pour essayer de revenir, en jurant que cette fois-ci, c’est la bonne. Et on aimerait tellement le croire.

Opération promo sur les supers receveurs

C’est au micro d’Adam Schefter d’ESPN que Josh Gordon s’est prêté à l’exercice, commençant évidemment par mettre en avant l’essentiel : il veut rejouer en NFL, et il en a la capacité physique.

« Jouer au football est mon rêve (…) je suis toujours capable physiquement de le faire à haut niveau. Je veux être capable de contribuer au jeu, de m’autoriser cette liberté et ce bonheur que je connais si bien. Le fait de jouer et de rendre les gens heureux, apporter de la joie en faisant mon travail. C’est un des meilleurs sentiments. Je ne peux pas abandonner cela », a notamment déclaré Gordon.

Opération promotion oblige, Gordon a décliné les poncifs du joueur penaud : éthique de vie améliorée, entraînement intensif en solitaire et la possibilité pour une franchise de dénicher à peu de frais un des meilleurs joueurs à sa position.

« J’ai appris à un certain moment de ma vie de couper les mauvaises choses de ma vie… le plus important c’est que vous obtenez un super receveur. (…) C’est ce pourquoi je travaille tous les jours, pour rester constant à ce niveau, ce haut niveau, d’être un des meilleurs joueurs à ma position et de montrer que je viens tous les jours pour travailler » a poursuivi Gordon.

Quand Sisyphe roule sa boulette

Là où le cas de Gordon diffère, c’est que le garçon est lucide sur son addiction et son caractère néfaste, qu’il se bat, et que ses rechutes, à part lui et ses proches, ne blessent personne. On retrouve dans l’interview d’hier ce mélange de lucidité, de failles et ce combat intérieur contre l’autodestruction qui rend le personnage particulièrement attachant.

Après avoir précisé qu’il était sobre, Gordon s’est ainsi ouvert sur sa lutte en avouant que la tentation de rechuter « arrive tout le temps » et que « certaines semaines et certains jours sont plus durs que d’autres ».

Confronté en novembre 2019 à la mort de son frère, le joueur n’en fait pas une excuse pour autant, mettant en avant sa volonté.

“Comme vous avez vu dans ma carrière, on peut arriver à des points très bas. Mais je ne suis pas quelqu’un qui abandonne. Je suis reconnaissant pour cela » a-t-il conclu.

Pas forcément rassurant pour un futur employeur, mais désespérément humain.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR