Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Declarations

Brett Favre : « Mon addiction aux antidouleurs a failli me tuer »

L’ancien quarterback des Packers s’est confié sur ses problèmes de santé en début de carrière.

Dans un épisode de son podcast Bolling With Favre, le Hall of Famer et ancien quarterback des Packers, Brett Favre, a fait une révélation surprenante concernant son état de santé au début de sa carrière. C’est plus précisément en 1994 que son addiction aux antidouleurs a débuté. Pour sa troisième saison du côté de Green Bay, Favre a commencé à vouloir prendre tous les risques pour jouer, y compris surdoser les calmants.

« J’ai réalisé que j’aimais les antidouleurs après un match contre Philadelphie en 1994. Je prenais en 2 jours l’équivalent de ce qui était prescrit sur un mois, ce qui est fou. Durant la saison 95, j’ai fait une attaque la nuit avant un match. »

C’est cette attaque qui a permis à un médecin de Green Bay de découvrir l’addiction dont souffrait l’ancien quarterback. Favre lui a promis de ralentir sur les doses, sans pouvoir y arriver. Une nouvelle attaque après la saison 95, survenue à l’hôpital alors qu’il soignait sa cheville, le pousse à suivre une cure. Une décision prise après avoir prévenu ses proches et la ligue.

Pourtant, malgré 75 jours passés dans un centre de désintoxication, Favre ne décroche pas. Au plus bas, celui qui vient de remporter le Super Bowl a alors des pensées suicidaires.

« J’avais 8 pilules en ma possession. 8 pilules dont je n’avais pas besoin. J’étais chez moi dans le Mississippi et j’étais au fond du trou, alors que j’avais gagné le Super Bowl et trois titres de MVP d’affilée. J’étais déprimé. Je me suis dit, c’est l’un ou l’autre. Je meurs, ou je jette ces pilules dans les toilettes. Je me suis assis devant les toilettes pendant deux heures et je les ai balancées dedans.

J’ai voulu me tuer pour avoir fait ça. Je ne pouvais pas croire que j’avais fait ça. J’étais tellement en colère contre moi-même parce que maintenant, qu’est ce que j’allais faire ? Ce n’est pas vraiment la façon dont tu veux arrêter les antidouleurs parce que ça pourrait te tuer. Je tremblais de sueurs froides et chaudes tous les soirs à neuf heures parce que c’était le moment où je les prenais. Mais c’était la dernière fois. J’étais clean. Il m’a fallu quelques mois pour m’en remettre, pour me débarrasser de cette envie. »

Brett Favre a précisé que cela fait maintenant plus de 20 ans qu’il n’a plus touché à une forme quelconque de drogues ou d’alcools.

tdabanniereunibet

S’inscrire à la Newsletter !

Sur le même thème Actu