Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft Fiches Draft 2021

[Fiches Draft] Mac Jones (QB), le bras de la discorde

Quarterback au profil plus travailleur que doué, Mac Jones divise l’opinion.

Michael McCorkle Jones – Quarterback – Alabama

Taille : 1m91

Poids : 97 kilos

Position estimée dans la draft : 1e tour

Stats 2020 : 4500 yards, 41 touchdowns pour 4 interceptions

Comparaison NFL : Derek Carr (Raiders)

Points forts

– Précision
– Caractère

Le quarterback est le meneur de jeu d’une équipe de football, celui qui est garant de l’éfficacité de l’attaque. En cela, Mac Jones donne beaucoup d’assurances : ses lancers sont précis et le placement de ses ballons donne toujours l’avantage aux receveurs par rapport aux défenseurs. En 2020, il a tenté 311 passes et en a complété 77% d’entre elles ! Mac Jones est un lanceur depuis la poche qui sait avoir plusieurs lectures et aussi se débarrasser du ballon si personne n’est disponible. Il est donc un joueur fiable, qui fait peu d’erreurs.

L’université de Alabama ne vise jamais d’avoir une bonne équipe de football, jamais. Jouer à Alabama ressemble à le faire dans les meilleurs clubs de soccer : champion national ou alors c’est une saison dite ratée ! Mac Jones connait cette pression et l’exigence qui va avec. Joueur arrivé par la petite porte, il a su travailler pour gagner sa place. Selon le staff de Alabama, Mac Jones a une obsession, celle d’être le mieux préparé possible. Ses entraineurs évoquent même une sorte de « paranoïa » à ne jamais être suffisamment prêt alors, Mac Jones travaille encore et encore, sur le terrain et en salle vidéo.

Points faibles

– Qualités athlétiques
– Perception par le public
– Puissance du bras

Principal reproche, celui entendu le plus souvent : Mac Jones n’est pas assez athlétique pour la NFL moderne. Certes, ses qualités physiques sont loin de celles de Lamar Jackson ou même de Josh Allen. Lors du Pro Day de l’université de Alabama, Mac Jones a été testé athlétiquement : sur le sprint du 40 yards ainsi que sur la détente sèche, Mac Jones a signé de meilleurs résultats que, en leurs temps, Patrick Mahomes, Sam Darnold et Baker Mayfield. S’il n’est pas un athlète hors norme, loin de là, ses capacités en ce domaine sont loin d’être rédhibitoires pour jouer en NFL.

Si Trevor Lawrence et Justin Fields sont sous le feu des projecteurs depuis des années déjà, Mac Jones arrive lui de loin. Recrue 3 étoiles seulement (sur 5), il a tout d’abord passé du temps comme remplaçant de deux joueurs aux profils bien plus cotés : Jalen Hurts (Eagles) puis Tua Tagovailoa (Dolphins). Venant de si loin et au jeu appliqué mais peu flashy, remettre en cause la perception qu’il est un joueur moyen, semble très difficile pour beaucoup. Alors, pour palier une révélation sur le tard qui les décontenance, la plupart des commentaires préfèrent évoquer les joueurs superbes qui l’entouraient à Alabama ou le manque de puissance de son bras.

Il suffit de voir le casting autour de Justin Fields à Ohio State ou l’outrageuse domination du North Dakota State de Trey Lance (NDSU reste sur 3 titres de champion consécutifs), pour très rapidement balayer le premier pseudo argument. Quant au second, certes son bras n’est pas comparable à celui de Matt Stafford mais combien de fois par match, un quarterback en NFL, doit lancer des passes de plus de 40 yards ? Si là est l’argument pour ne pas le sélectionner alors, il est aisé de retrouver des passes longues très bien exécutées par Mac Jones en 2020, comme sur la séquence twitter qui suit.

Cependant, Mac Jones n’est pas un bombardier attaquant sans cesse la profondeur comme certains, son style est davantage celui d’un gestionnaire efficace. Donc pas le profil qui excitent les fans d’où la résistance de certains, de voir leur franchise lier son futur à Mac Jones. Mais si son plafond est difficile à évaluer, son plancher lui est déjà solide.

Destinations possibles

49ers, Lions, Panthers, Broncos, Patriots, Washington, Bears

Il se murmure que les 49ers auraient monté l’échange leur donnant le choix numéro 3 de la draft pour lui. Bien sur, à cette époque de l’année, les rumeurs ne sont souvent que des rumeurs. Cependant, joueur fiable exécutant bien les jeux, Mac Jones pourrait plaire à Kyle Shanahan pour son système « play action » : avec Alabama, Mac Jones savait quand donner à son coureur et quand feinter la remise et trouver une cible intermédiaire à la passe.  Les deux systèmes offensifs présentent d’ailleurs beaucoup de similarités et selon ProFootballFocus, Mac Jones s’est montré le meilleur QB de cette cuvée quand sous la pression d’un blitz adverse.

Matt Rhule a entrainé Mac Jones pendant cinq jours lors du Senior Bowl. Il pu donc évaluer son caractère, élément important pour tout joueur et indispensable pour un quarterback à qui une franchise va confier les clés de son attaque. Il a pu également lui faire exécuter les jeux de son choix, nul doute qu’il ne s’est pas privé de demander à Mac Jones des appels dans la philosophie utilisée en Caroline.

Toute proportion gardée, avec son combo qualités/défauts, Mac Jones offre quelques similitudes avec Tom Brady. Il pourrait donc séduire le staff des Patriots. Mais bien sur, Bill Belichik pourrait changer de directions et vouloir un autre profil de quarterback, plus proche de ce qu’il a en Cam Newton. Washington et Chicago semblent un peu loin au premier tour avec les choix 19 et 20 mais sait-on jamais avec la draft NFL ?

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR