Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft Fiches Draft 2021 NCAA

[Fiches Draft] Jevon Holland (S), sans position fixe

Homme à tout faire, sa polyvalence peut lui ouvrir des portes.

À un peu moins d’un mois de la draft (29 avril), la rédaction de touchdownactu vous propose ses annuelles « fiche draft ». 80 joueurs, 40 en attaque et 40 en défense, parmi les meilleurs joueurs universitaires, qui feront le bonheur en 2021 de votre équipe NFL préférée.

Jevon Holland – Safety – Oregon

Taille : 1m86

Poids : 89 kilos

Position estimée dans la draft : 2e – 3e tour

Stats 2019* : 14 matchs, 66 plaquages, 4 passes défendues, 4 interceptions, 1 touchdown. *2020 : opt out.

Comparaison NFL : Kenny Vaccaro

Points forts

– Instinct
– Polyvalence
– QI Football

La polyvalence a toujours été au cœur du jeu de Jevon Holland. Au lycée, il a évolué pendant deux saisons en attaque et en défense, produisant des deux côtés du ballon. Cet atout lui a permis de gagner du temps de jeu dès sa première année au sein du backfield défensif d’Oregon, mais aussi sur équipes spéciales. Il s’est progressivement imposé comme une valeur sûre de l’effectif et sa titularisation en 2019 n’a souffert d’aucune contestation. Il était en quelque sorte un joueur sans position fixe, s’alignant un peu partout, du single-high safety au cornerback dans le slot, en passant par le box safety. Il a ainsi offert la possibilité à son équipe de rester dans des groupes de personnel de base contre de nombreux schémas offensifs différents.

Véritable chasseur de ballon, Holland sent le jeu et possède d’excellents instincts sur un terrain. En couverture individuelle, son habileté à rester au contact des receveurs excite les recruteurs. Du snap à la fin de l’action, il a la vitesse nécessaire pour suivre les plus rapides, à l’extérieur comme dans le slot. Même s’il n’est pas le plus costaud ou le plus véloce de sa classe, il n’a pas peur de se confronter aux armes plus physiques. La souplesse de ses appuis est aussi à souligner. De même que celle de ses hanches qui lui permet de changer de direction avec fluidité.

Le trait le plus important chez Holland n’est pas son athlétisme, mais bien son instinct. Cette caractéristique devient de plus en plus importante pour les défenseurs en NFL, et l’ancien pensionnaire d’Eugene coche cette case. En zone, il tire profit de son passé d’ancien receveur et de sa parfaite connaissance des tracés. Il sait lire dans les yeux du quarterback pour anticiper et se projeter rapidement vers le ballon. Doté de mains sûres, il possède en plus cette deuxième accélération pour casser les trajectoires et réaliser le geste adéquate.

Holland est aussi un bon défenseur contre le jeu au sol. Il navigue bien dans le trafic et prend les bons angles pour réaliser ses plaquages. Il a également la capacité de se dégager activement des blocs pour chasser les coureurs, malgré son gabarit relativement mince. Il n’est pas dominant dans ce secteur, mais il n’hésite pas à être physique et à donner des coups durs qui mettent les running backs au sol.

Points faibles

– Gabarit
– Doute sur sa position
– Opt out

Il devrait cependant prendre un peu de poids et gagner en force pour s’attaquer aux running backs professionnels. Cette masse supplémentaire pourrait surtout l’aider en termes de durabilité dans la ligue. Avec ses 89 kilos, il n’est pas le joueur le plus dense au niveau des safeties et peut céder du terrain sur une action au sol ou se faire contourner par des receveurs plus grands. Dans le slot, il peut aussi éprouver quelques difficultés face à des joueurs plus nerveux, surtout sur des tracés double.

Touche-à-tout, mais maître de rien. S’il y a un joueur à qui cette étiquette s’applique, c’est bien lui. Les équipes qui le prendront uniquement comme safety ou uniquement comme cornerback dans le slot feront un mauvais usage de ses talents. Il y a de meilleurs prospects sur chaque poste, mais peu apporte sa polyvalence. Il est bon dans ce qu’il fait sans toutefois être exceptionnel. S’il est utilisé comme un joueur sans position, Holland pourrait alors s’épanouir en NFL.

Holland n’a pas une projection claire en termes de position et de potentiel. Il offre aux coordinateurs défensifs une flexibilité schématique, mais cela peut aussi le desservir. Il est toujours difficile de projeter des joueurs comme lui au niveau professionnel, d’autant plus difficile quand toutes ses vidéos datent d’un an. Après une excellente deuxième année en 2019, Holland a choisi de ne pas participer à la saison dernière pour se préparer en vue de la draft. La plupart des joueurs avaient plus à prouver en 2021, mais le safety, sortant d’une saison exceptionnelle, a décidé de miser sur son talent et de préserver son stock. Dommage. Sa progression a été spectaculaire entre sa première et deuxième année. Quelques rencontres supplémentaires auraient pu permettre aux recruteurs de décider de son meilleur positionnement.

Destinations possibles

New Orleans Saints, Washington Football Team, Las Vegas Raiders, Dallas Cowboys, Philadelphie Eagles, Atlanta Falcons, Green Bay Packers

La projection de Jevon Holland suscite des inquiétudes. Certains se demandent s’il jouera safety ou cornerback au niveau supérieur. Si cette obscurité est une faiblesse pour certains, elle peut aussi être une force. Holland a la polyvalence pour évoluer sur les deux postes et possède les compétences nécessaires pour porter cette faculté en NFL. Il peut être considéré comme un joueur à haut plancher, mais avec un plafond bas, capable de gagner du temps de jeu dès son année rookie. Il offre un ensemble de compétences bénéfiques pour ceux qui savent les utiliser correctement et sa contribution sur équipes spéciales pourrait également être un facteur déclenchant supplémentaire en sa faveur.

Bien qu’il ne possède pas beaucoup de traits dominants, il n’a pas non plus de drapeaux rouges majeurs, ce qui en fait un candidat solide pour une sélection au 2e tour. Les équipes ayant un besoin dans le slot, additionné à un manque de profondeur en matière de safety, sont celles qui correspondent le mieux à l’ensemble de ses compétences.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR