Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft

[Fiche Draft] Jaylen Twyman, le fardeau de la comparaison

La nouvelle menace du pass rush plein centre ?

Jaylen Twyman – Lineman défensif – 21 ans – Sophomore – Pittsburgh

Taille : 1m88

Poids : 132 kilos

Position estimée dans la draft : 2e-3e tour

Comparaison NFL : Geno Atkins

Points forts

– Premier pas et vitesse
– Equilibre et pénétration
– Mobilité et poursuite

Se faire son propre nom est souvent difficile en NFL ! Encore plus quand on en juge par la classe de draft 2021. Au-delà des nombreux enfants d’anciennes gloires de la ligue, un prospect intrigue de par sa ressemblance à Aaron Donald. Il faut dire que le défenseur des Los Angeles Rams a longtemps été le modèle de Jaylen Twyman. C’est donc plus qu’un hasard si l’intéressé a choisi la même université, le même poste voire le même numéro durant son cursus universitaire. L’autre similitude qui rapproche les deux hommes, c’est cette agressivité naturelle sur le pass rush. Car si Twyman a souvent été utilisé dans la rotation, sur l’impressionnante ligne défensive des Panthers, il a su se montrer décisif au moment d’aller chercher le quarterback. 10 sacks et demi et 12 plaquages pour perte, des chiffres étourdissants en 2019 et qui viennent symboliser les qualités du bonhomme. Car Twyman, c’est avant tout une capacité de pénétration hors norme, accentuée par un solide premier pas et un profil très compact qui lui permet de conserver un bon centre de gravité, tout en étant agile et intense au contact. Sa vitesse est un atout maître et lui offre la capacité non seulement de camper dans la poche mais aussi de se montrer efficace sur la poursuite, avec des changements de direction intéressants.

Points faibles

– Bull rush
– Phase passive
– Expérience

Pourtant, le joueur de Pitt divise les observateurs. Tout d’abord, et comme souvent, en raison de son gabarit. Considéré comme plus petit que la moyenne (en étant pourtant plus grand que Donald par exemple …), Twyman semble parfois manquer de coffre et de puissance. Une donnée qui avait pu être gommée par son utilisation parsemée sur le front-4 de Pittsburgh, mais qui inquiète toujours dans l’optique de la NFL.
Cette force brute peut par exemple le desservir contre la passe, où son apport a été plus notable sur la prise d’espace que sur le bull-rush. Contre la course, également, le natif de Washington n’est pas systématiquement mis sur les fesses, mais se retrouve très souvent hors de position dès que son adversaire a pris l’initiative du contact. Cela n’a rien de rédhibitoire, mais pas sûr que sa décision d’avoir fait l’impasse sur la saison 2020, en raison de la crise sanitaire, ait joué en sa faveur pour démontrer une éventuelle progression dans ce domaine.

Destinations possibles

Las Vegas Raiders, Dallas Cowboys, Carolina Panthers, Seattle Seahawks

Comparé à Aaron Donald, raillé pour son déficit de puissance, Jaylen Twyman est sans doute dans un entre-deux qu’il est encore difficile de définir. Explosif, mais avec un besoin de développer son répertoire technique et sa vision du jeu, le joueur risque, dans un premier temps, de se voir limité à un rôle de 3-technique sur un front 4-3 avec l’aptitude de trouver des brèches aux côtés d’un nose tackle. « JT » s’entraîne depuis un an pour démontrer qu’il est plus qu’un phénomène d’une saison et au vu des promesses entrevues sur un pass rush devenu capital en NFL, pas sûr que les équipes attendent le 3e jour pour se laisser tenter …

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une