Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Declarations New England Patriots

Bill Belichick : « Julian Edelman était le compétiteur ultime »

Les hommages s’accumulent suite à la retraite du receveur des Patriots.

Les Patriots ont perdu un des joueurs les plus marquants de leur histoire récente. Avec l’annonce de la retraite de Julian Edelman, c’est un joueur titré trois fois qui s’en va.

Arrivé au 7e tour de la Draft 2009, il n’aura donc porté qu’un seul maillot. Et ce n’est pas un hasard. Car Bill Belichick a une énorme estime pour son numéro 11.

« Tous les standards qui constituent une carrière NFL d’élite – les victoires, les titres et la production – Julian a tout », explique le coach dans un communiqué. « Peu de joueurs peuvent égaler les accomplissements de Julian. Mais en prenant en compte sa trajectoire professionnelle et sa longévité, le groupe est encore plus réduit. C’est historique. C’est un témoin de sa compétitivité légendaire, sa solidité mentale et physique, et sa volonté d’exceller. Tous les jours, Julian était le même : à fond. Et puis, dans les plus grands moments, avec des titres en jeu, il atteignait des sommets encore plus élevés, et livrait certaines de ses meilleures performances.

En plus de tout ce que Julian a fait pour notre équipe, ce que j’apprécie peut-être le plus c’est qu’il était l’essence du joueur à l’ancienne. Il pouvait tout faire, et il faisait tout : recevoir le ballon, courir, lancer, bloquer, retourner, couvrir et plaquer. Tout ça avec une détermination et une attitude qui faisait qu’il ne se ratait jamais. Julian Edelman est le compétiteur ultime et c’était un privilège de l’entraîner. »

À l’image de son titre de MVP du Super Bowl gagné contre les Rams ou de sa réception folle face aux Falcons, c’est bien en playoffs qu’Edelman brillait le plus fort. En 19 matchs de playoffs, il a capté 118 ballons pour 1442 yards et 5 touchdowns.

Avec 620 réceptions en saison régulière (en 137 matchs), il n’est devancé que par Wes Welker (672 et 93 matchs).

De quoi lui valoir un autre communiqué élogieux de Robert Kraft, le propriétaire des Patriots, mais aussi de Tom Brady. Il faut dire qu’Edelman est celui qui a été ciblé le plus par le numéro 12 au cours de sa glorieuse carrière. 1036 fois Brady a envoyé le cuir vers Edelman.

« Tu n’as jamais perdu ta détermination. […] Tu as tellement de coéquipiers qui admiraient ton étique de travail et ta volonté de gagner, et je suis en haut de cette liste, parce-que, lorsque j’étais abattu parfois, tu étais là pour me relever. Tu étais solide comme personne et je t’adore pour tout ce que tu as fait pour rendre nos équipes aussi grandes que possibles. »

Une idole à Boston, c’est sûr. Un Hall of Famer ? Avec du recul, probablement pas. S’il a signé des grosses performances en playoffs, ses statistiques globales sont loin de celles des joueurs admis à Canton. Avec 6822 yards et 36 touchdowns en 11 saisons, cela fait des moyennes de 56,4 réceptions et 620 yards par campagne.

Ses 6822 yards sont le 156e total de l’histoire. Ses 36 touchdowns ne le mettent même pas dans le Top 250. Il n’a jamais été sélectionné au Pro Bowl ni dans une équipe All Pro.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu