Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft Fiches Draft 2021 NCAA

[Fiches Draft] Najee Harris (RB), Obélix de Tuscaloosa

Véritable bulldozer, le running back détruit tout sur son passage.

À un peu moins d’un mois de la draft (29 avril), la rédaction de touchdownactu vous propose ses annuelles « fiche draft ». 80 joueurs, 40 en attaque et 40 en défense, parmi les meilleurs joueurs universitaires, qui feront le bonheur en 2021 de votre équipe NFL préférée.

Najee Harris – Running back – 23 ans – Alabama

Taille : 1m88

Poids : 104 kilos

Position estimée dans la draft : 1e – 2e tour

Stats 2020 : 13 matchs, 251 courses, 1466 yards, 26 touchdowns, 43 réceptions, 425 yards, 4 touchdowns

Comparaison NFL : version XL de Mark Ingram (Houston Texans).

Points forts

– Puissance
– Vision
– Polyvalence

Déçu de la note attribuée par le comité consultatif de la NFL, Najee Harris est retourné à Tuscaloosa pour sa dernière année avec pour mission de prouver qu’il méritait d’être sélectionné au premier tour. À juste titre. Harris a fait taire tous les sceptiques en 2020, en réalisant une saison inoubliable. Statistique remarquable pour son poste, il n’a perdu le ballon qu’une seule fois durant toute sa carrière universitaire en 638 portées. Ce running back puissant et robuste est le dernier d’une longue lignée de coureurs issus d’Alabama. Son gabarit (1m88 pour 104 kilos) est bien supérieur à la moyenne pour la position et n’est pas sans rappeler celui de Derrick Henry (1m91, 112 kilos), autre joueur du Crimson Tide. Sa taille s’accompagne d’une grande puissance et de qualités athlétiques hors normes. Il court avec un équilibre et un contrôle du corps exceptionnels. Harris est surtout très difficile à mettre au sol et il se projette constamment vers l’avant pour gagner des yards supplémentaires. Joueur dur, il punit ses adversaires. Il fait preuve d’une grande capacité à traverser le contact initial et à entraîner les défenseurs dans sa course.

Sa vision est un atout majeur. Ses instincts naturels lui permettent de bien sentir les distances et les angles. Il fait preuve d’une bonne patience et laisse les blocs se développer avant d’agir. S’il entrevoit une brèche, il s’engouffre avec force. Lorsque l’espace est bouché, il excelle pour rebondir vers l’extérieur afin de maximiser sa course et gagner du terrain.

Depuis qu’il est à Alabama, Harris s’est vraiment amélioré à la réception, au point de devenir un joueur complet qui peut être aligné sur les 3 tentatives. Des mains solides, une bonne coordination pour aller chercher le cuir, le coureur est plus qu’une simple soupape de sécurité. Très efficace sur les passes écrans, il a aussi montré une variété de tracés hors du backfield, même s’il devra en ajouter plus à son jeu au niveau professionnel pour devenir intraitable.

Points faibles

– Vitesse
– Changement de direction
– Protection du quarterback

Principale lacune de son jeu, la vitesse. Une composante où il ne fera pas partie des meilleurs de la classe. Mais il faut s’y attendre compte tenu de sa taille. Il n’a pas de réelle 2e accélération et certaines actions, qui sont des gains décents, pourraient être transformés en gros jeux avec plus de vitesse pure. Un point peut être handicapant, mais compte tenu de son style de jeu, Harris n’a pas besoin d’être le plus rapide pour réussir.

Ce n’est pas non plus un porteur de balle vraiment créatif, qui enchaine plusieurs mouvements pour se débarrasser des défenseurs. Son élan et sa capacité à s’échapper ne sont pas non plus très bons. Il peut éliminer les défenseurs, et même sauter par-dessus eux, mais il n’a pas de grandes capacités de changement de direction, ce qui pourrait le rendre inarrêtable. Il peut gagner beaucoup de terrain dans son style très direct, mais il n’esquivera pas les défenseurs de façon constante. Il doit aussi utiliser sa taille à son avantage. C’est un running back grand et puissant, mais il essaie parfois de contourner les défenseurs au lieu de les écraser.

Péché mignon, ses entraineurs en NFL doivent limiter son désir de sauter par-dessus les adversaires. Joueur propre et peu souvent blessé, il doit apprendre à se canaliser pour maximiser ses chances de réussite et de longévité dans la ligue. Enfin, les recruteurs chercheront à savoir combien de temps il a consacré au développement de sa capacité à protéger son quarterback, principal aspect de son jeu à améliorer.

Destinations possibles

Buffalo Bills, Pittsburgh Steelers, Miami Dolphins, New York Jets

Najee Harris possède un profil intéressant au sein d’une position qui n’a plus autant les faveurs des scouts que par le passé. Coureur massif, il apporte un ensemble de compétences différent de tout ce que nous avons vu récemment, notamment son travail de receveur. Harris a démontré d’excellentes capacités à la passe tout au long de sa carrière, et il se projette comme un joueur que l’on peut mettre en avant sur chaque jeu, quelle que soit la distance à parcourir.

Le running back peut parfois être l’une des positions les plus difficiles à trouver, mais quelques destinations ont beaucoup de sens pour lui. En fin de premier tour, Pittsburgh – qui a éprouvé les pires difficultés dans ce domaine l’an dernier- peut sauter sur l’occasion. Tout comme les Dolphins (18e choix) ou les Jets (23e). En manque d’option numéro 1, les Floridiens pourraient jeter leur dévolu sur l’ancien d’Alabama, histoire de reformer le duo aux côtés de Tua Tagovailoa. Avec un arsenal offensif complet, mais sans véritable coureur numéro 1, Buffalo pourrait être une destination de choix, offrant ainsi plus qu’une simple option au sol à Josh Allen.

 

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR