Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft Houston Texans Indianapolis Colts Jacksonville Jaguars Tennessee Titans

Notes de la draft – AFC Sud : l’évidence Trevor Lawrence, la surprise Davis Mills

L’ère Lawrence, an I.

L’heure du conseil de classe a sonné ! Après la Draft, voici l’évaluation de chaque équipe, division par division. Les évaluations, dans l’ordre de qualité : félicitations, compliments, encouragements, passable, redoublement.

La division AFC Sud comprend quatre équipes aux objectifs bien différents dans cette draft 2021. Alors que l’objectif est au playoffs pour les Colts et les Titans, les Jaguars commencent la reconstruction. Les Texans sont eux dans une situation nébuleuse, et le choix d’un quarterback avec leur premier choix a été une bombe dans ce week-end de draft.

Houston Texans : passable

Choix : 67 – Davis Mills (QB), 89 – Nico Collins (WR), 147 – Brevin Jordan (TE), 170 – Garrett Wallow (LB), 195 – Roy Lopez (DT).

Les Texans n’avaient pas de choix dans les deux premiers tours, et ont donc commencé la draft au troisième, avec un choix qui a fait beaucoup parler. Le quarterback Davis Mills est donc l’heureux élu, lui qui n’a disputé que 11 matches en université après avoir été recruté comme le meilleur quarterback du pays au sortir du lycée. Un choix très risqué donc, et un projet qui va prendre plusieurs saisons avant d’être réellement prêt pour la NFL. Ce choix semble être un aveu de la part de l’organisation que l’aventure avec Deshaun Watson arrive à terme, reste à savoir de quelle manière elle se finira réellement.

Toujours en attaque, les Texans ont monté un échange pour venir sélectionner l’immense receveur Nico Collins, qui apporte un profil intéressant dans cette attaque. Cependant la stratégie de monter dans la draft alors que les ressources sont limitées semble discutable. Brevin Jordan est une excellente affaire au 5e tour, lui qui est un hybride receveur / tight end. Enfin Houston a renforcé la défense de course en fin de draft, en recrutant le linebacker Garrett Wallow, qui pourrait contribuer fortement dès la première saison.

Nick Caserio est arrivé dans une situation difficile, et il a tenté de faire de son mieux pour renforcer l’équipe en préparent l’avenir au poste de quarterback.

Indianapolis Colts : encouragements

Choix : 21 – Kwity Paye (EDGE), 54 – Dayo Odeyingbo (EDGE), 127 – Kylen Granson (TE), 165 – Shawn Davis (S), 218 – Sam Ehlinger (QB), 229 – Mike Stratchan (WR), 248 – Will Fries (OT)

Alors que beaucoup voyaient les Colts prendre un remplaçant à Anthony Castonzo au premier tour, et que Christian Darrisaw était disponible, Indianapolis a choisi de renforcer un autre besoin, celui de pass rusher. L’athlétique Kwity Paye rejoint donc DeForest Buckner sur la ligne, pour ceux qui se constitue un duo de poids, dans tout les sens du terme. C’était un besoin prioritaire, et Paye correspond au « moule » Colts.

La ligne défensive a d’ailleurs été gâtée, puisque Dayo Odeyingbo a également rejoint l’équipe au second tour.Le polyvalent homme de ligne ne devrait cependant pas contribuer beaucoup lors de la première saison, puisqu’il s’est blessé après la saison au tendon d’Achille et aura besoin de temps pour être à 100%.

Puis a commencé une farandole de choix risqués, dont le tight end Kyle Granson. Joueur hybride de talent, sa taille limitée fait de lui un joueur gadget plus qu’un réel renfort. Shawn Davis est un autre choix étonnant vu le profil physique loin des standards des Colts. Il est talentueux, mais son manque de gabarit et de vitesse pure pose question. Sam Ehlinger est le nouveau backup quarterback, un choix logique.

Ce qui interpelle est l’absence de tackle gauche avant le 7e tour. Soit les Colts ont un plan, comme une signature de Erik Fisher par exemple, soit c’est un gros loupé.

Jacksonville Jaguars : compliments

Choix : 1 – Trevor Lawrence (QB), 25 – Travis Etienne (RB), 33 – Tyson Campbell (CB), 45 – Walker Little (OT), 65 – Andre Cisco (S), 106 – Jay Tufele (DT), 121 – Jordan Smith (EDGE), 145 – Luke Farrell (TE), 209 – Jalen Camp (WR)

Pas de surprise sur la planète football, Trevor Lawrence est le premier choix. Quarterback le plus attendu depuis Andrew Luck, il doit être celui qui mène la reconstruction des Jaguars dans les années à venir. La surprise provient plutôt du deuxième choix, puisque les Jaguars ont choisi d’ignorer les besoins sur la ligne et en cornerback pour donner à Lawrence « son coureur », son ancien coéquipier à Clemson Travis Etienne. Il formera donc avec James Robinson le comité de coureurs pour 2021.

Autre choix etonnant, celui de l’athlétique mais irrégulier Tyson Campbell alors que le poste de cornerback est loin d’être le plus faible. Puis vient une succession de superbes choix dans les tours 3 à 5. Walker Little est talentueux, et les Jaguars auront le temps de le faire travailler pour éviter les blessures. ANdre Cisco revient lui aussi de blessure et aura besoin de temps, mais Jacksonville a récupéré un excellent playmaker pour 2022. Sur le front seven Jay Tufele et Jordan Smith apportent de la profondeur et du talent. Ils ont eux aussi besoin de temps, et Jacksonville semble clairement joué sur le long terme.

Les additions de Luke Farrell et Jalen Camp permettent à Lawrence d’avoir encore plus de cibles. Une bien belle réussite pour la première draft d’Urban Meyer.

Tennessee Titans : encouragements

Choix : 22 – Caleb Farley (CB), 53 – Dillon Radunz (OT), 92 – Monty Rice (LB), 100 – Elijah Molden (DB), 109 – Dez Fitzpatrick (WR), 135 – Rashad Weaver (EDGE), 205 – Racey McMath (WR), 215 – Brady Breeze (S)

Bien que présent en playoffs les deux dernières saisons, les Titans avaient beaucoup de besoins. En défense, les trois lignes pouvaient être adressées. Tennessee a choisi de combler le besoin en cornerback en recrutant Caleb Farley, aussi talentueux que fragile. Avec Janoris Jenkins et Kristian Fulton, il formera un trio redoutable à une position cruciale.

Un autre besoin fort était le poste de tackle droit, après la débâcle Isaiah Wilson. Le choix de Dillon Radunz fait sens, et son expérience en jeu de course est une excellente nouvelle pour Derrick Henry. Monty Rice est un choix surprenant, au sens où le poste de linebacker intérieur ne semblait pas une priorité. Il reste un potentiel titulaire à moyen terme et un joueur d’équipe spéciale extraordinaire.

Dans une draft profonde en receveur, le choix de Dez Fitzpatrick interpelle, même si le joueur est constant et bon en tracé, car des profils plus séduisants étaient encore disponibles. Peut-il être un receveur numéro 2 ? C’est un vrai pari. Rashad Weaver paraît au contraire comme une très bonne affaire, et il apportera à la rotation dès 2021. Les deux derniers choix sont des projets, qui ne serviront qu’en équipe spéciale la saison suivante.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR