Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Atlanta Falcons Carolina Panthers Draft New Orleans Saints Tampa Bay Buccaneers

Notes de la Draft – NFC Sud : à la poursuite du champion en titre

Quelle équipe de NFC Sud semble s’être le plus renforcée ?

L’heure du conseil de classe a sonné ! Après la Draft, voici l’évaluation de chaque équipe, division par division. Les évaluations, dans l’ordre de qualité : félicitations, compliments, encouragements, passable, redoublement. En lien, nos fiches draft.

Dans la division du champion en titre, les franchises veulent rivaliser. Comment mettre en difficulté une des meilleurs défenses de la ligue ? Comment défendre un quarterback légendaire et son casting 5 étoiles ? La NFC Sud s’est armée lors de cette draft 2021. Dans ce conseil de classe, le Senior Bowl sera souvent évoqué : la draft 2021 a vu la sélection de 106 joueurs présent au Senior Bowl (sur 138) soit 41% des 259 choix de draft !

Atlanta Falcons : compliments

Les choix : 4 – Kyle Pitts (TE), 40 – Richie Grant (S), 68 – Jalen Mayfield (OL), 108 – Darren Hall (DB), 114 – Drew Dallman (OC), 148 – Ta’Quon Graham (DL), 182 – Adetokunbo Ogundeji (DE), 183 – Avery Williams (CB/KR), 187 – Frank Darby (WR)

Si les Falcons avaient surtout des besoins en défense, la possibilité d’ajouter un joueur offensif aux qualités hors du commun était trop tentante. Kyle Pitts est en effet une menace pour les défenses avec sa capacité à être décisif. Nul doute que les productions de George Kittle (49ers), Darren Waller (Raiders) ou Travis Kelce (Chiefs) lui ont ouvert la voie pour justifier un choix du top 5 de la draft. Après les départs de Alex Mack et James Carpenter, les Falcons avaient besoin de renforcer une ligne offensive ayant concédé 41 sacks en 2020. La paire de tackles devrait être reconduite (Matthews-McGary) alors Jalen Mayfield devrait changer de position et évoluer sur un poste de guard, lui qui était tackle droit avec l’université de Michigan. Fils d’un ancien vainqueur du Super Bowl et coach de ligne offensive, Drew Dallman apportera de la compétition sur le poste de centre à Matt Hennessy. Leur dernier choix s’est porté sur un receveur sachant jouer de son physique (1m82 pour 90 kilos). Frank Darby est un joueur mature dans son jeu (39 matchs NCAA) et dans sa vie puisqu’il est père depuis 2016.

En 2020, Atlanta avait la 28e défense NFL en yards encaissés, il n’est donc pas étonnant qu’ils aient ajouté quatre « vrais » défenseurs. Car si Avery Williams a joué cornerback avec Boise State, il était surtout réputé pour ses compétences en équipe spéciale : en 2020, il joue 7 matchs et retourne des punts pour 229 yards et 2 touchdowns, des coup de pieds d’engagement pour 533 yards et 2 touchdowns ! (on en parle ici à la 9min30). Ta’Quon Graham est à l’image de son ex-coéquipier Joseph Ossai (Bengals), il s’engage à fond de la 1e à la 60e minute. Son gabarit, similaire à des joueurs comme Cameron Heyward (Steelers) ou Jonathan Allen (Washington), donne à penser que les Falcons pourraient utiliser en 2021 une défense en schéma de base 34.

S’ils encaissaient beaucoup de sacks en attaque, les Falcons avaient du mal à en produire en défense en 2020 (29). Adetokunbo Ogundeji en a signé 6 en 2020, il vient pour aider Dante Fowler et Barkevious Mingo après le départ de Takk McKinley (Browns). Rajeunissement en cours sur la ligne arrière après les départs de Keanu Neal et Damonte Kazee aux Cowboys et de Ricardo Allen (Bengals). Richie Grant est un safety complet sachant défendre contre la course (72 plaquages en 2020) et la passe (10 interceptions sur les 3 dernières saisons) alors que Darren Hall est un spécialiste du jeu en « press » (marquage individuel dès l’engagement), lui qui a commencé son cursus universitaire comme safety avant sa transition vers l’extérieur (3 interceptions en 8 matchs 2020).

La draft des Falcons sera jugée comme réussie si Kyle Pitts parvient à atteindre tout son potentiel : en 2020, il a capté 43 ballons et n’en a relâché aucun ! 773 yards et 12 touchdowns en prime.

Carolina Panthers : félicitations

Les choix : 8 – Jaycee Horn (CB), 59 – Terrace Marshall (WR), 70 – Brady Christensen (OT), 83 – Tommy Tremble (TE), 126 – Chuba Hubbard (RB), 158 – Daviyon Nixon (DT), 166 – Keith Taylor (CB), 193 – Deonte Brown (OG), 204 – Shi Smith (WR), 222 – Thomas Fletcher (LS), 232 – Phil Hoskins (DT)

Une constante dans la cuvée 2021 des Panthers : des joueurs ayant contribué au plus haut niveau universitaire. Six joueurs sur onze viennent en effet de la meilleure conférence NCAA (SEC), et tous étaient des titulaires majeurs de leurs équipes respectives. Après la signature d’un nouveau quarterback, Sam Darnold a de quoi être satisfait par ses dirigeants. Terrace Marshall et Shi Smith lui donnent deux receveurs aux gabarits différents et complémentaires alors que Brady Christensen et Deonte « la montagne » Brown viennent solidifier la ligne offensive. Si Tommy Tremble n’est pas le tight-end le plus explosif, il est un joueur complet notamment efficace en tant que bloqueur. Toujours en attaque, les Panthers compensent le départ du coureur Mike Davis avec un joueur ayant effectué une saison 2019 fantastique (2094 yards et 21 TDs). Gêné par une blessure en 2020, sa saison en demi-teinte a rendu Chuba Hubbard (Canadien) disponible au choix 126.

Alors que l’intégralité des choix 2020 s’étaient portés sur la défense, celle-ci n’a pas été oublié en 2021. Jaycee Horn a tout d’un cornerback numéro 1 au plus haut niveau, s’il parvient à canaliser l’agressivité de son jeu. Toujours pour une ligne arrière n’ayant intercepté le quarterback adverse que 7 fois en 2020 (31e), Keith Taylor vient apporter de la taille (1m90) et son expérience avec 43 matchs joués en 4 saisons universitaires. Il avait montré de belles aptitudes lors du Senior Bowl, évènement où tout le staff des Panthers était présent. Daviyon Nixon ressemble à leur bonne affaire pour la cuvée 2021 avec un joueur pressenti pour être choisi bien avant. Son duo avec Derrick Brown est prometteur. Surtout que Phil Hoskins vient apporter de la concurrence. Gabarit imposant (1m93 pour 140 kilos), il a signé 4 sacks depuis l’intérieur en 2020.

La position de long-snapper est sans doute la moins médiatisée mais elle nécessite de la fiabilité sur le plan technique : Matt Rhule a pu évaluer celle de Thomas Fletcher puisqu’il l’a entrainé pendant la semaine du Senior Bowl 2021 (tout comme Deonte Brown). L’évènement étant relativement rare, dans la vidéo ci-dessous Thomas Fletcher ne comprend pas tout de suite qu’il a été drafté. Quand c’est le cas alors, même en version originale, son enthousiasme est perceptible pour tous.

New Orleans Saints : encouragements

Les choix : 28 – Payton Turner (DE), 60 – Pete Werner (LB), 76 – Paulson Adebo (CB), 133 – Ian Book (QB), 206 – Landon Young (OT), 255 – Kawaan Baker (WR)

La sélection de Payton Turner a quelque peu surpris. Le joueur est talentueux comme en atteste ses 5 sacks en 5 matchs 2020 (7,5 en 12 matchs 2019) mais son historique de blessures interroge. Blessé au genou pour sa dernière année de lycée (2016), il a ensuite manqué des matchs en raison de blessures en 2018 et 2020. Présent au Senior Bowl, le joueur a été évalué par les staffs médicaux des franchises : sa sélection au 1e tour semble valider la confiance qu’il puisse rester en bonne santé (autant que n’importe quel joueur). Au moment où les Saints activent la dernière année de contrat de Marcus Davenport, le choix de Payton Turner vient non seulement apporter de la rotation après le départ de Trey Hendrickson (Bengals) mais aussi, envoyer un signal à un joueur ayant du mal à confirmer son statut de 1e tour de draft.

En défense, les deux besoins principaux étaient au poste de linebacker et de cornerback. Les Saints ont donc adressé les deux. Pete Werner est un joueur expérimenté avec 47 matchs joués (35 comme titulaire) dans une équipe jouant chaque année le haut du tableau. Safety au lycée, il apporte sa science du jeu, notamment pour défendre la passe. Paulson Adebo a préféré renoncer à la saison 2020 en raison de la pandémie. En 2018 et 2019, il avait compilé 27 passes défendues dont 8 interceptions ! Joueur aux mensurations idéales (1m85 pour 90 kilos), il est issu d’une famille ayant émigré au Texas depuis le Bénin : en plus de sa langue maternelle (arrivé à l’âge de 4 ans), il a aussi grandit dans un foyer parlant le Français.

Comment ne pas évoquer Drew Brees en regardant Ian Book ? Certes, le joueur de Notre Dame aura du mal à reproduire une carrière digne d’un futur Hall of Famer. Cependant, son gabarit ainsi que son jeu depuis la poche offre quelques similitudes pour le coaching staff des Saints. Ian Book détient désormais le record de touchdowns lancés de la prestigieuse université catholique de l’Indiana avec 72. Kawaan Baker est un receveur qui a surtout joué dans le slot malgré son gabarit (1m82 pour 97 kilos), ses qualités athlétiques lui ont aussi permis avec South Alabama de contribuer en équipe spéciale (en défense et aussi pour retourner les engagements). Il devra néanmoins corriger une tendance à parfois relâcher les ballons. Landon Young vient apporter de la profondeur sur le poste de tackle offensif. Grand (2m), son manque de qualités athlétiques est contrebalancé par son expérience (49 matchs dont 30 comme titulaire) et son état d’esprit (capitaine d’équipe).

Les besoins en défense ont été adressés mais cette draft sera avant tout jugée sur le développement de Payton Turner. Aussi, les Saints ont désormais trois quarterbacks avec chacun un profil très différent. De quoi être innovant, une fois encore, monsieur Sean Payton ?

Tampa Bay Buccaneers : félicitations

Les choix : 32 – Joe Tryon (Edge), 64 – Kyle Trask (QB), 95 – Robert Hainsey (OL), 129 – Jaelon Darden (WR), 176 – KJ Britt (LB), 251 – Chris Wilcox (CB), 259 – Grant Stuard (LB)

S’ils sont champion en titre, cela démontre forcément que leur effectif n’a à souffrir d’aucune comparaison. De plus les Buccaneers avaient déjà réussi, lors du marché, à retenir leurs joueurs majeurs. Peu de besoins donc, si ce n’est de développer un jeune quarterback derrière l’éternel Tom Brady. Quarterback depuis la poche, Kyle Trask a effectué une saison excellente en 2020 avec plus de 4000 yards lancés et 43 touchdowns ! Peu mobile, il est avant tout un joueur comptant sur son intelligence et sa capacité de lecture des défenses adverses. Tom Brady sera là pour jouer, et non pour le former, mais le rookie a des yeux et s’il s’en sert pour observer le meilleur d’entre tous alors, il pourrait devenir le titulaire au poste quand TB12 appellera cela « une carrière ».

Joe Tryon offre un gabarit idéal pour mettre la pression sur le lanceur adverse. S’il a renoncé à 2020, en 2019 il s’était fait remarqué avec 8 sacks. Lors de son Pro Day, sa vitesse (4,64 sur 40 yards) couplée à l’agressivité de son jeu font de lui un joueur pour apporter une rotation de qualité dès 2021, aux cotés de Jason Pierre-Paul et Shaquil Barrett. Rotation encore avec les choix de KJ Britt et Grant Stuard au poste de linebackers. Derrière le duo redoutable David-White, les Bucs ont désormais un duo de complément. Grant Stuard jouait strong safety ses trois premières saisons universitaires avant d’évoluer comme linebacker. Travailleur et capitaine d’équipe, il est le type de joueur à intégrer un 53 (effectif final) en apportant de la rotation en défense et de la qualité en équipe spéciale. KJ Britt est un linebacker comme il en faut toujours en 2021, malgré l’évolution du poste. Il sera avant tout une option pour défendre la course. L’arrière défensif Chris Wilcox ressemble à s’y méprendre à un joueur pour renforcer l’équipe spéciale, afin de défendre les retours de coup de pieds. Safety reconverti cornerback, ses capacités athlétiques ont été contrarié par une blessure lors de son cursus universitaire.

En attaque, les besoins étaient faibles mais en plus de la sélection d’un QB, les Buccanners ont trouvé le moyen de se renforcer ! Robert Hainsey est un lineman offensif. Cette appellation n’est pas anodine car il a évolué comme tackle droit (titulaire ses trois dernières saisons) mais ses qualités pourraient en faire un guard de qualité. Lors de l’édition 2021 du Senior Bowl, Robert Hainsey a aussi été testé en tant que centre et il s’en est très bien sorti. Il est donc ce type de joueur si précieux sur une ligne offensive : celui qui pourra, en fonction des blessures et méformes, remplacer à plusieurs endroits. La perle de leur draft est sans doute le receveur Jaelon Darden. Petit mais explosif, il a signé 19 touchdowns en 2020 (12 en 2019) et ses changements d’appuis rapides, lui permettent de gagner beaucoup de yards après réception. En somme, un petit dessert pour la fin de carrière de Tom Brady.

Champion en titre, les Buccaneers ont l’ambition de faire un repeat (doubler la mise). Après une free-agency pour retenir leurs titulaires, ils ont su améliorer encore cette équipe en ajoutant de la qualité à leur banc.

 

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR