Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

Semaine 5 (19h) : Les Chiefs et les Packers tombent, les Giants et les Ravens faciles

Toutes lés équipes sont proches en NFL cette saison. La première partie de la semaine 5 en a une nouvelle fois fait la preuve. Les Colts ont eu du mal mais ils ont réussi à faire tomber les Chiefs, la dernière équipe invaincue de la saison. Les Texans, en forme au début de l’année, se sont lourdement inclinés contre des Giants en pleine renaissance. Côté suspense, les Redskins ont attendu la prolongation pour venir à bout des Packers. Les deux équipes ont maintenant le même bilan de 3 victoires pour 2 défaites. Si les grosses écuries se neutralisent, pour certains, la victoire reste quand un espoir lointain. Les Bills ont encore été victime de la porosité de leur défense alors que les Panthers peinent toujours en attaque. Ces deux équipes courent toujours après leur première victoire. Ça n’est plus le cas des Lions, vainqueurs éclatants des Rams. Voici tous ces matchs en détail.

Hakeem Nicks a réalisé une grosse performance.

Houston Texans (3-2) – New York Giants (3-2) : 10-34
La défense des Giants et Osi Umenyiora sont bien de retour. Après avoir écrasé les Bears, ils s’en sont cette fois pris à Matt Schaub et Arian Foster. Révélation de la saison jusque là, Foster n’a pu parcourir que 25 yards en 9 courses. Schaub a quant à lui du encaisser 3 sacks, dont 2 par Umenyiora. Le quarterback des Texans a aussi été victime de 2 fumbles, dont un provoqué par Umenyiora. Enfin, il a lancé une interception dans les bras de Corey Webster. Privés d’attaque, Houston n’a pu qu’assister au show Hakeem Nicks qui a reçu 12 passes pour 130 yards et 2 touchdowns. Eli Manning (27/42, 297 yards, 3 TDs, 2 int) a été bon malgré deux interceptions. Après quelques matchs passés à bouder, Brandon Jacobs est bien revenu aussi (10 courses pour 41 yards et 1 TD) pour compléter Ahmad Bradshaw (16 courses, 67 yards).

Indianapolis Colts (3-2) – Kansas City Chiefs (3-1) : 19-9
L’exploit a longtemps paru a portée pour les Chiefs. Pendant les trois premiers quart-temps, leur défense a réussi à contenir l’attaque de Peyton Manning (26/44, 244 yards, 1 int) et à la limiter à 3 field goal. Mais la fébrilité de Matt Cassel (16/29, 156 yards) n’a pas permis à Kansas City de prendre le large et dans le dernier quart temps, les Colts sont passés devant sur un nouveau field goal avant que Manning et son escouade ne monopolise le ballon pendant 5mn33 pour un drive parfait qui s’est terminé par un touchdown offrant 10 points d’avance à son équipe à 4mn09 de la fin. Suffisant pour assurer la victoire puisque le drive suivant n’a rien donné pour Kansas City. Les Chiefs avaient attaqué le match en prenant tous les risques puisqu’ils ont tenté un onside kick sur le coup d’envoi du match mais Indianapolis a recouvert la tentative. Il n’y a plus d’équipe invaincue en NFL.

Buffalo Bills (0-5) – Jacksonville Jaguars (3-2) : 26-36
Les Bills y ont cru pendant un quart temps. Le temps pour eux de mener 10 à 3. Mais à partir du second quart, ce sont bien les Jaguars qui ont dominé et écrasé leurs adversaires en inscrivant 3 touchdowns et 4 field goals pour définitivement s’échapper sous l’impulsion du quatuor David Garrard (16/20, 178 yards, 3 TDs, 1 int), Maurice Jones-Drew (19 courses, 84 yards), Deji Karim (15 courses, 70 yards) et Mike Thomas (3 courses pour 53 yards et 4 réceptions pour 54 yards et 2 TDs). Ryan Fitzpatrick (20/30, 220 yards, 3 TDs) a une nouvelle fois tenté de porter son équipe mais la porosité de sa défense a été une nouvelle fois insurmontable.

Baltimore Ravens (4-1) – Denver Broncos (2-3) : 17-31
Le redoutable jeu au sol qui avait fait le succès des Ravens l’an passé est bien de retour après quelques semaines de patinage. Ray Rice (27 courses, 133 yards, 2 TDs) et Willis McGahee (10 coures, 67 yards, 1 TD) ont assuré le boulot et le quatrième touchdown de Baltimore a aussi été inscrit au sol par Joe Flacco (14/25, 196 yards et 5 courses pour 20 yards et 1 TD). Rapidement devant, (17-0 au milieu du 2e quart), les Ravens n’ont jamais été inquiétés malgré la bonne soirée de Kyle Orton (23/38, 314 yards, 2 TDs) qui continue sa belle saison mais qui souffre toujours de l’absence de jeu au sol des Broncos dont le meilleur coureur est Laurence Maroney avec 27 yards en 6 courses.

Detroit Lions (1-4) – Saint Louis Rams (2-3) : 44-6
Le suspense n’a duré qu’un quart temps (3-3 fin du 1er). Les Lions ont ensuite inscrit 3 touchdowns avant la pause pour prendre le large, 24-6 à la mi-temps. Ils n’ont pas relâché leur effort au retour des vestiaires en ne concédant plus le moindre point et en y ajoutant 20 de plus pour réussir un véritable carton. C’est la première victoire des Lions cette saison. Shaun Hill a été le grand artisan de ce succès avec un 21/32 pour 227 yards et 3 touchdowns. Il a bien réparti le ballon puisque 5 de ces receveurs totalisent au moins 4 réceptions. Sam Bradford a vécu une soirée plus compliquée (23/45, 215 yards, 2 ints) malgré la bonne aide de Steven Jackson (25 courses, 114 yards).

Jermichael Finley blessé, c'est une mauvaise nouvelle pour les Packers.

Washington Redskins (3-2) – Green Bay Packers (3-2) : 16-13 (après prolongation)
Il s’en est fallu de quelques centimètres pour que les Packers ne l’emportent. Avec 7 secondes à jouer, Green Bay tente un field goal de 53 yards. Mason Crosby frappe assez fort mais son tir trouve le poteau. Le match file en prolongation ou Aaron Roders subi un sack puis, sur sa deuxième série, une interception qui permet aux Redskins de se trouver sur les 39 yards des Packers. Quelques actions et pénalités contre Green Bay plus tard, Graham Gano réussit le field goal de 33 yards qui donne la victoire à son équipe. Privé d’aide au sol, Donovan McNabb (26/49 yards, 357 yards, 1 TD, 1 int) a réussi à trouver Santana Moss (7 rec, 118 yards), Chris Cooley (7 rec, 69 yards) et Anthony Armstrong (3 rec, 84 yards, 1 TD) pour faire progresser son attaque. Brandon Jackson (10 courses, 115 yards) était bien là au sol pour les Packers mais l’attaque a manqué d’efficacité dans la red zone (1/3) et sur les troisièmes tentatives (2/13). L’interception de Rodgers et les pénalités en prolongation ont finis par être de trop. L’attaque n’a pas non plus été aidée par la blessure en début de match de Jermichael Finley, une des cibles préférées de Rodgers.

Carolina Panthers (0-5) – Chicago Bears (4-1) : 6-23
Difficile à croire mais on peut gagner un match en NFL lorsque son quarterback lance 4 interceptions. C’est ce qu’on réussi à faire les Bears. Bien lancés par deux touchdowns d’un énorme Matt Forte (22 courses, 166 yards, 2 TDs) dans le premier quart-temps, les Bears ont ensuite étouffé l’attaque des Panthers, ne lui autorisant que deux field goals. Malgré le match désastreux de Todd Collins (6/16, 32 yards, 4 int), les Bears se sont donc appuyés sur la défense et le jeu au sol pour l’emporter. L’attaque des Panthers fait peine à voir. Jimmy Clausen (9/22, 61 yards, 1 int) ne trouve pas le rythme, Matt Moore (5/10, 35 yards, 2 int) ne fait pas mieux et DeAngelo Williams (12 courses, 51 yards) n’est plus que l’ombre du joueur dominant des dernières saisons.

Connor Barth et les Buccaneers s'offrent une belle victoire de prestige sur les Bengals.

Cincinnati Bengals (2-3) – Tampa Bay Buccaneers (3-1) : 21-24
Une fin de match exceptionnelle à Cincinnati. Avec 31 secondes à jouer et le score à 21 partout, Carson Palmer (21/36, 209 yards, 2 TDs, 3 int) trouve Terrell Owens (7 rec, 102 yards, 1 TD) sur les 34 yards adverses pour une action qui semble approcher les Bengals du field goal de la victoire. Mais l’action est annulée pour une interférence offensive d’Owens. Sur l’action suivant, Palmer lance sa troisième interception du match que Piscitelli retourne… sur les 34 yards de Cincinnati avec 14 secondes à jouer. Sur l’action suivante, Josh Freeman (20/33, 280 yards, 1 TD, 1 int) trouve Mike Williams (7 réceptions, 99 yards, 1 TD) sur les 21 yards et Connor Barth inscrit ensuite le field goal de la victoire. Les deux équipes ne se sont pas lâché au score de tout le match avant cette série d’actions dans les dernières secondes.

Cleveland Browns (1-4) – Atlanta Falcons (4-1) : 10-20
Une interception retournée pour un touchdown qui coûte le match à son équipe ?! Jake Delhomme est de retour ! Entré en jeu suite à la blessure de Seneca Wallace (11/15, 139 yards, 1 TD), Delhomme (13/23, 97 yards, 2 int) a été intercepté le lineman Kroy Biermann à un peu plus de 4 minutes de la fin. Biermann a retourné le ballon dans la end zone pour porter l’avance d’Atlanta à 10 points. Les Browns ne seront jamais en mesure de revenir. Encore une fois, Peyton Hillis (10 courses pour 28 yards et 4 réceptions pour 49 yards et 1 TD) a été le moteur des Browns, inscrivant le seul touchdown de son équipe sur une superbe réception à une main. La défense a aussi bien tenu en ne concédant que des field goals avant que Matt Ryan (16/28, 187 yards, 1 TD) ne fasse sauter le verrou sur une longue passe pour Roddy White (5 rec, 101 yards, 1 TD) dans le troisième quart avant que Biermann ne scelle l’affaire quelques minutes plus tard. Même s’il n’a pas inscrit de touchdown, Michael Turner a réussi un bon match avec 140 yards parcourus en 19 courses.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
16-Déc à 23:30DET1.33pariez2.6CHI
17-Déc à 3:30KC1.75pariez1.75
17-Déc à 20:00BUF1.47pariez2.15MIA
17-Déc à 20:00CAR1.55pariez2GB
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une