Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft

TDA Mock Draft: Part I – Le Top 10

La Draft approche et il est temps de se mouiller. Ce mercredi et les deux suivants, Touchdown Actu va donc vous livrer sa mock Draft. Voici la première partie : le Top 10.

1. Indianapolis Colts : Andrew Luck – Quarterback – Stanford
Pour les rares fans de Foot US qui ne le connaissent pas, Andrew Luck est considéré par la plupart des observateurs comme le meilleur quarterback de toute la ligue universitaire et un futur premier choix de la draft depuis presque 2 ans. La principale raison est que, contrairement à 99% des recrues universitaires, Luck ne semble avoir aucune faiblesse ou défaut qui pourrait l’handicaper chez les pros. Et en ces temps de draft risquée, particulièrement en matière de quarterbacks, cette apparente perfection n’a pas de prix et on a pas vu un prospect aussi infaillible depuis Peyton Manning.

On peut peut-être lui reprocher son manque de jeux spectaculaires ou difficiles (même reproche qu’à Peyton Manning d’ailleurs), mais il est très possible que ce soit un produit de ses excellentes lectures et ajustements de son attaque.

Les Colts sont définitivement en reconstruction. Même si Robert Griffin peut avoir un succès plus immédiat, dans l’état ou est l’équipe, la position de quarterback doit être solidifiée sur le long terme. Et Luck est la meilleure assurance long terme disponible car les probabilités qu’il devienne un mauvais quarterback sont extrêmement faibles.

Alternatives possibles :
– Robert Griffin III QB : Joueur présentant plus de risques, mais un potentiel plus élevé qu’Andrew Luck. Dans l’état où sont les Colts, peuvent-ils se permettent de faire un pari ? Kalil est un excellent offensive tackle qui devrait devenir un joueur très solide mais la ligue est trop basée sur les quarterbacks pour se permettre de laisser passer une opportunité d’en acquérir un.

2. Washington Redskins : Robert Griffin III – Quarterback – Baylor
Les Redskins ont récemment échangé leur pick n°6 contre le pick n°2 appartenant originellement aux Rams pour un prix ne laissant aucun doute sur l’identité de leur choix. Robert Griffin est le récent gagnant du Heisman Trophy qui récompense le meilleur joueur universitaire de la saison écoulée. Il a explosé la scène cette année avec son bras canon et ses capacités de course et d’improvisation. Robert Griffin III, c’est un Cam Newton moins massif. C’est un Michael Vick qui pense d’abord à passer.

Comme dit plus haut, c’est un prospect plus risqué que Luck, car des questions se posent sur sa capacité à gérer l’avant snap et à s’adapter aux formations que lui montre la défense. Shanahan est un excellent coach de quarterbacks et fera des merveilles pour masquer ses défauts mais le succès de Griffin dépendra de son travail et de ses capacités cognitives et mentales. Ce dont, si on se fie aux interviews, il ne manque pas.

Alternatives possibles :
Aucune, on ne dépense pas autant pour monter dans la draft pour un autre joueur qu’un quarterback, le GM des Redskins a annoncé qu’ils étaient tombés amoureux de deux joueurs dans cette draft, on peut donc supposer que Luck sera le choix dans le cas improbable où Indianapolis drafte Griffin

3. Minnesota Vikings : Matt Kalil – Offensive tackle – Southern California
Les Vikings rajeunissent leur équipe. Ils ont commencé par leur quarterback Christian Ponder drafté l’année dernière. Ce dernier a eu des difficultés à faire avancer son attaque en 2011. La blessure d’Adrian Peterson n’a pas aidé.
Cette mock draft ne prévoit pas de trade (hormis celui déjà décidé des Redskins), je choisis donc le pick cliché avec Matt Kalil. Le lineman d’USC est un choix sûr, comme Andrew Luck, il a tout les atouts physiques, athlétiques et mentaux pour être un excellent starter et aucune faiblesse dans son jeu.

Les Vikings ont fait un investissement avec Ponder et doivent l’entourer des meilleures pièces disponibles pour lui permettre de se développer.

Alternatives :
– Echanger le pick à une équipe intéressée par Ryan Tannehill : Tannehill a tous les outils pour être un franchise quarterback et, dans une autre draft class, il aurait été considéré comme un Top 3 pick. Une équipe pourrait vouloir passer devant Cleveland pour le lanceur de Texas A&M et Minnesota serait sans conteste à l’écoute de ce qu’elle aurait à offrir.
– Morris Claiborne CB : Avec une ligue dominée par la passe, avoir un receveur effacé est un atout considérable, demandez aux Jets. Claiborne a le potentiel d’être ce joueur et peut être considéré comme un top 3 pick.

4. Cleveland Browns : Trent Richardson – Running back – Alabama
Les Browns n’ont pas une mauvaise défense, mais l’attaque est un chantier important.
Leur quarterback, Colt McCoy a des ressources mais est physiquement trop limité pour être autre chose qu’un backup de qualité dans une attaque basée sur la passe courte. Ils ont perdu Peyton Hillis, et leurs meilleurs receveurs sont Greg Little – qui n’a pas encore montré son potentiel – et Josh Cribbs qui est plus un slot receveur qu’un numéro 1.
Trois joueurs peuvent aider l’attaque de Cleveland : Trent Richardson, Justin Blackmon et Ryan Tannehill.
Le running back d’Alabama est le seul parmi ces prospects à avoir le statut d’elite player.

Annoncé unanimement comme le meilleur prospect à son poste depuis Adrian Peterson, Richardson est un starter instantané qui apporte une structure à une attaque. Il n’a pas de faiblesse dans son jeu, que ce soit en lecture de blocks, protection du quarterback ou dans le jeu de passe. Il permet à une attaque d’imposer son tempo.

Alternatives :
– Morris Claiborne CB : Claiborne est l’autre et le dernier prospect élite disponible et sera considéré. Cependant les Browns ont déja un starter de très bon niveau avec Joe Haden et aider l’attaque d’une façon ou d’une autre devrait être la priorité

5. Tampa Bay Buccaneers : Morris Claiborne – Cornerback – Louisiana State
Tampa Bay est une équipe difficile à évaluer. Cette équipe est tellement jeune à la plupart des postes important qu’on se demande si le joueur en place va développer ou si un remplaçant est nécessaire. La meilleure méthode dans ce type de situations est de prendre le meilleur joueur disponible. Et dans cette mock draft il s’agit de Morris Claiborne.
Les Buccaneers ont récemment signé Eric Wright pour un juteux contrat mais l’autre poste de cornerback est une vraie question : Aqib Talib a des ennuis assez sérieux avec la justice et Ronde Barber est de plus en plus vieux et de moins en moins efficace. Dans une division comprenant des attaques aériennes comme celles des Saints, des Falcons ou même des Panthers, on n’a jamais assez de cornerbacks.

Alternatives :
– Trent Richardson RB ou Riley Reiff OT : Le récent head coach de Tampa, Greg Schiano a une philosophie défensive et bâtit ses équipes sur le jeu de course et une bonne défense. Richardson serait un atout pour cette attaque. Reiff est un peu plus tiré par les cheveux mais Donald Penn n’est pas un left tackle exempt de tout reproche et plusieurs scouts aiment Reiff suffisamment pour le voir comme un franchise left tackle.

6. Saint Louis Rams : Justin Blackmon – Receveur – Oklahoma State
Les Rams comme les Buccaneers étaient une équipe prometteuse qui est retombée sur terre cette année. Le problème n’était pas la jeunesse ou le mental comme Tampa mais plutôt les matches manqué de leur quarterback Sam Bradford et une défense pas au niveau.
Jeff Fisher a montré être capable de construire une défense respectable avec des joueurs moyens. Améliorer l’attaque me semble prioritaire.

Le coordinateur offensif de Saint Louis, Brian Schottenheimer est un fervent croyant du jeu de course, couplé au besoin de protéger Sam Bradford, un lineman offensif a du sens.
Le souci étant qu’aucun joueur n’a vraiment le talent correspondant au pick n°6 à ce poste.

L’autre grand manque pour les Rams est un receveur de qualité, le meilleur dans la draft est Justin Blackmon. J’ai du mal avec ce joueur parce que je ne le vois pas comme une menace profonde suffisante pour être un vrai numéro 1. En NFL les défenseurs sont physiques, si vous ne pouvez pas menacer une défense en profondeur, il est très difficile de se démarquer et l’attaque doit utiliser des schémas offensifs spéciaux pour donner un avantage au receveur. Blackmon ressemble beaucoup à Anquan Boldin qui est un bon receveur mais qui ne transforme pas une attaque par sa présence.

Malgré ces arguments, les Rams sont suffisamment désespérés pour tenter leur chance avec Blackmon. Le fait que Les Snead est un manager général débutant rend ce choix difficile à déterminer car on ne connaît pas ses habitudes de draft.

Alternatives :
– Trader up pour Matt Kalil OT : Les Vikings ont laissé entendre que Morris Claiborne pourrait les intéresser plus que Matt Kalil. Même si on doit faire attention aux messages envoyés par les équipes à cette époque de l’année. Ça pourrait laisser entendre que Minnesota serait ouvert à un trade. Les Redskins ont donné aux Rams les munitions pour monter et un lineman est nécessaire en termes de besoins de joueur ou de philosophie offensive.
– Riley Reiff OT: Pour la même raison que la trade up pour Matt Kalil. Les Rams ont besoin d’un lineman, les Rams ont besoin de protéger Sam Bradford et leur coordinateur offensif est un adepte du jeu de course.
– Fletcher Cox DT : Cox devient l’un de mes joueurs préférés et clairement le premier « penetrating DT. » C’est un type de joueur que Jeff Fisher utilise à la base de ses défenses.

7. Jacksonville Jaguars : Kendall Wright – Receveur – Baylor
Après une saison rookie très difficile, Blaine Gabbert a enfin le privilège d’une vraie intersaison et d’un coaching staff motivé pour designer un système offensif autour de lui. Il faut désormais les joueurs qui y correspondent pour le faire fonctionner. La signature de Laurent Robinson est un pas en avant mais d’autres mouvements sont à faire pour rendre décente la pire attaque de 2011.
La défense, elle, est plus que solide et il ne lui manque qu’un pass rusher redouté pour faire partie des toutes meilleures de la ligue.

Jacksonville a en fait assez peu de besoins mais ceux-ci sont critiques: receveur et defensive end.
Le general manager Gene Smith met l’accent sur le caractère et ne recrutera pas une forte tête ou quelqu’un qui a eu des problèmes avec la justice. Il est peu probable que Michael Floyd (conduite en état d’ivresse), Dre Kirkpatrick (saisie de marijuana) ou Quinton Coples (problèmes d’efforts sur le terrain) soient aussi haut sur son classement. Smith préfère en fait des capitaines (traditionnellement élus par leur coéquipiers) dont l’effort sur le terrain est irréprochable.

Wright est l’un de mes joueurs préférés dans cette draft. Ne vous fiez pas à son 40 yards dash du combine. Wright est une fusée et ses capacités à jouer les balles longues en fait une menace profonde terrifiante. Mais il y a un bonus: sa capacité à courir des routes incisives lui permet de créer de la séparation dans toutes les situations. C’est un vrai playmaker capable de dynamiter une attaque, un Greg Jennings en plus rapide.

Blaine Gabbert et les Jaguars en ont bien besoin. Wright correspond au système basé sur la play action de Mularkey et avec la nouvelle acquisition Laurent Robinson de l’autre côté, Wright pourra avoir des opportunités. Il manque encore un receveur un peu plus physique pour compléter l’escouade mais la draft à beaucoup de monde pouvant remplir ce profil dans les tours suivants (Quick, Criner, McNutt par exemple).

Alternatives :
– Trader down pour une équipe intéressée par Tannehill : Aux alentours du pick 15 pour choisir Wright  à un spot un peu plus acceptable ou un Defensive End.
– Defensive End : Difficile de dire qui Gene Smith aime en ligne défensive (personne n’avait prévu Alualu), on peut s’attendre à une surprise, un Mercilus ou un Vinny Curry pourraient être sélectionnés bien plus tôt que prévu.

8. Miami Dolphins : Ryan Tannehill – Quarterback – Texas A&M
Au vu de leurs mouvements cette intersaison, les Dolphins ont entamé une reconstruction de leur roster. Les gros salaires qui sous-performent partent et les fondations sont à ré-établir. Il manque à Miami la pièce la plus importante: le quarterback.

Derrière les deux superstars que sont Griffin et Luck, Tannehill fait son trou. On vous dira qu’il vient de nulle part et qu’il n’était pas considéré comme un premier tour en décembre mais dans tout ces cas de remontée tardive, ce sont les médias qui reçoivent un peu tard l’information que les équipes ont depuis l’automne : Tannehill est un excellent prospect.

Il a un bon bras, il est mobile, excellent en mouvement, il a la meilleure gestion de la poche de cette classe. Il comprend les concepts de lecture, de progression et d’anticipation (c’est d’ailleurs par cette volonté d’anticiper ses lancers qui à causé beaucoup de ses interceptions, cela va sans dire que ce sera plus un atout qu’un défaut en NFL). Il était très mal entouré à Texas A&M et ses stats en sont médiocres mais la vidéo montre un gros potentiel si on le projette dans une attaque NFL.

Mike Sherman, le coordinateur offensif des Dolphins, est son ancien coach chez les Aggies. Cette connexion même et le fait que les Dolphins aient laissé partir Matt Flynn et Peyton Manning dans d’autres clubs donne encore plus de sens à cette sélection

Alternatives :
– Quinton Coples DE : Cameron Wake a besoin d’une menace opposée. Il aura besoin de quelqu’un pour alterner les jeux avec lui car il est un peu léger pour être à plein temps dans une 43.
– Michael Floyd WR : En perdant Marshall, le corps de receveur des Dolphins devient dangereusement maigre. Le reconstruire est également une priorité, surtout si Miami décide de continuer avec Matt Moore.

9. Carolina Panthers : Fletcher Cox – Defensive tackle – Mississipi State
Fletcher Cox est rapidement en train de devenir un de mes prospects préférés. Les Bulldogs le faisaient jouer partout : à l’extrémité ou au milieu, en one gap ou en two gaps et il pourrit les jeux adverses dans tous les cas, mêmes contres des lignes offensives talentueuses comme celles d’Alabama.

Sa meilleure place est certainement 3 technique dans une 4-3 mais c’est un athlète polyvalent qui peut jouer dans tous les systèmes. Je serais plutôt froid à l’idée de le mettre dans un système 2 gaps (où l’on doit contrôler les deux côtés d’un lineman au lieu d’un seul comme joué à Pittsburgh) si on veut le faire produire cependant.

Les Panthers ont annoncé vouloir faire un « homerun pick » en défense du même style que la sélection de Cam Newton en attaque. Coples est le même type de pick risqué qui peut payer mais Newton était un travailleur alors que Coples a des questions sur ce point. Cox peut jouer partout et Rivera appréciera sa polyvalence.

Alternatives :
– Riley Reiff OT : Pas un pick flashy mais un besoin potentiel.
– Quinton Coples DE : Comme expliqué plus haut, un pick possible car Coples a tout le potentiel du monde.

10. Buffalo Bills : Luke Kuechly – Linebacker – Boston College
Les Bills ne sont pas loin d’être une très bonne équipe, quelques pièces supplémentaires et Buffalo pourrait être un sérieux prétendant au tire de division. Leur ligne défensive est devenue terrifiante et leur attaque fonctionne bien sans énormément de stars dans le système de Chan Gailey, leur running game est très bon et Fitzpatrick distribue le ballon dans leur système à 3 ou 4 receveurs.

Quelques améliorations sont nécessaires cependant : un receveur supplémentaire serait utile pour enlever la pression de Steve Johnson, un lineman pour protéger Fitzpatrick ou un linebacker pour couvrir les tight ends ou jouer les courses extérieures.

Parmi les joueurs répondant à ces besoins dans cette draft, le plus talentueux est incontestablement Luke Kuechly. Le linebacker de Boston College est un défenseur athlétique est intelligent qui est parfaitement adapté aux défenses modernes. Il a la capacité athlétique pour couvrir les tight ends et l’intelligence de jeu pour lire un run play ou défendre en zone. Derrière une ligne défensive comme celle de Buffalo, il aura toute la protection nécessaire pour le faire jeu après jeu.

Alternatives :
– Riley Reiff : Comme indiqué, une alternative très probable, Ryan Fitzpatrick a parfois besoin de temps dans la poche car il n’a pas le bras pour placer le ballon dans des fenêtres trop étroites
– Michael Floyd : Une grande cible comme Chan Gailey et Fitzpatrick les aiment.

La deuxième partie de la Mock Draft Touchdown Actu sera en ligne le mercredi 11 avril.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Preview NFL 2018
Fiches avant-saison
Parier en ligne avec :
23-Oct à 2:15 ATL 1.4 pariez 2.45 NYG
26-Oct à 2:20 HOU 1.27 pariez 3 MIA
28-Oct à 15:30 JAX 2.25 pariez 1.48 PHI
28-Oct à 19:00 CAR 1.88 pariez 1.7 BAL

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une