Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft

TDA Mock Draft: Part II – Choix 11 à 20

La Draft approche et il est temps de se mouiller. Le mercredi, Touchdown Actu vous livre sa mock Draft. Voici la deuxième partie : les choix 11 à 20. Vous pouvez toujours lire la première partie en cliquant sur ce lien.

11. Kansas City Chiefs : Melvin Ingram DE/OLB South Carolina
Est ce le signe d’une stratégie défensive dépassée ? A l’exception des Redskins et des Colts (seulement cette année), toutes les équipes jusqu’à ce point de la draft jouent une formation défensive 4-3.

C’est une des raisons qui me fait descendre Melvin Ingram à ce point. Ingram est un bon joueur et il est polyvalent mais je pense qu’il a des limitations qui l’empêcheront de produire au poste de defensive end dans une 4-3. Tout d’abord il manque de “longueur”, il n’est pas grand et il a des petits bras. La longueur est importante pour un pass rusher car elle permet de ne pas se faire bloquer par un lineman sans pouvoir riposter. Par exemple, Dwight Freeney fait la même taille qu’Ingram mais ses bras font 5 cm de plus. Ce qu’à Freeney également et qui manque à Ingram est un premier pas explosif. Être plus rapide que le tackle au snap est essentiel pour être un top pass rusher avec une morphologie comme celle du Gamecock.

En fait Melvin Ingram produit en étant mis dans des situations favorables, par des schémas de rush ou des matchups avantageux. Il n’aura cet environnement que dans une défense 3-4.

C’est là qu’arrivent les Chiefs. Le pass rush n’est pas forcément leur besoin n°1 mais avec Rivers et désormais Manning dans la division, un pass rusher supplémentaire ne peut pas faire de mal. L’équipe est relativement complète et Scott Pioli peut se permettre de sélectionner le meilleur joueur disponible.

Alternatives :
Trader up pour Ryan Tannehill : On peut dire sans risque que l’expérience Matt Cassel n’est pas une réussite. Même si Ricky Stanzi est un projet intéressant, il n’est pas une assurance et un autre QB peut être recruté.
David de Castro OG : Le running game devrait prendre une grande place dans le playbook des Chiefs cette année encore et une ligne solide est primordiale pour la réussite de ce gameplan. Les côtés de la ligne sont solides avec Albert et Winston mais l’intérieur peut être amélioré.

12. Seattle Seahawks : David DeCastro OG Stanford
Depuis l’arrivée de Pete Caroll, Seattle est parvenu à développer un solide noyau de joueurs. La défense est bonne et il y a du talent en attaque. Avec l’arrivée de Matt Flynn, les besoin des Seahawks sont les suivants : un pass rusher productif, de l’aide à l’intérieur de la ligne offensive et une addition chez les linebackers.

Kuechly étant sélectionné par les Bills, les meilleurs joueurs disponibles sont Quinton Coples et David De Castro. Les picks de Seattle étant assez conservateurs dans les premiers tours, je leur donne le joueur de Stanford

DeCastro est considéré comme le meilleur guard se présentant à la draft depuis Steve Hutchinson. C’est un lineman puissant et intelligent. Ses capacités athlétiques font penser qu’il peut jouer centre ou tackle droit à un haut niveau également. L’équipe qui le draftera aura l’assurance d’un excellent starter et il chutera seulement à cause du manque de valeur de sa position. Sa capacité à jouer Tackle droit ou centre est un bonus dans le cas où les autres projets de cette ligne offensive n’aboutissent pas.

Alternatives :
Luke Kuechly : Au vu de la situation créée au poste de linebacker cette intersaison, si Luke Kuechly est disponible, il sera le pick.
Quinton Coples (ou autre defensive end) : Comme indiqué, un pass rusher productif peut aider cette défense à devenir l’une des meilleures de la ligue.
Dre Kirkpatrick ou Stephan Gilmore : Seattle est un peu léger au poste de cornerback. Un ajout peut aider.

13. Arizona Cardinals : Riley Reiff OT Iowa
Comme certains l’ont prévu, Kevin Kolb ne s’est pas montré à la hauteur de son ridicule contrat et des drafts picks investis. Il n’est pas le seul fautif cependant, Arizona ayant assemblé l’une des pires lignes offensives de la ligue. Ken Whisenhunt et le front office des Cardinals ont misé sur Kevin Kolb et doivent désormais mettre tout en œuvre pour faciliter son succès.

Arizona ne sélectionnera pas de quarterback, le destin de toute la direction des Cardinals est lié à Kevin Kolb et ils ne reviendront pas sur leur décision après seulement 1 an. Un receveur pourrait convenir mais cette draft est profonde à ce poste et Fitzgerald et Doucet sont déjà présents. La défense est sous-cotée mais solide.
Riley Reiff est la sélection ayant le plus de sens à ce point pour les Cards. Ils améliorent un secteur de leur équipe en difficulté et ils protègent un quarterback qui a manqué quelques matchs cette saison.

Le Hawkeye est un prospect solide qui manque peut être la longueur et les capacités athlétiques pour être en haut des draft boards, mais qui est tout a fait à sa place dans le top 15 d’une draft.

Alternatives :
Courtney Upshaw ou Melvin Ingram : Il peuvent apporter leur polyvalence dans cette défense
Trader up pour Ryan Tannehill : Peu probable, la direction des Cardinals est liée à Kevin Kolb.
David de Castro : Levi Brown a eu une fin de saison relativement correcte, la polyvalence de De Castro permet de le placer au poste de la ligne qui en a le plus besoin.

14. Dallas Cowboys : Quinton Coples DE North Carolina
L’attaque des Cowboys semble avoir les pièces en place pour être performante mais la défense a besoin de travail. Les DB peuvent être upgradés et la DL pourrait intégrer quelques playmakers.

Quinton Coples chute dans ma mock pour une question d’efforts et des interviews en dessous de la moyenne. Il a basé son rush à North Carolina sur la puissance plus que sur la vitesse. Il a d’ailleurs très bien joué au poste de DT. Il semble être à sa place comme DE de 3-4. Jerry Jones est connu pour faire abstraction des problèmes comportementaux (Dez Bryant, Pacman Jones, Terrell Owens).

Si un coach parvient à le développer, Coples peut devenir une star à tous les postes de la ligne défensive et un coaching staff confiant (ou arrogant) pourrait le sélectionner dans le top 10.

Alternatives :
Stephen Gilmore : Les Cowboys pourraient utiliser un cornerback supplémentaire, mais Gilmore est plus à l’aise en zone, schéma que Rob Ryan utilise rarement.
Un receveur : Assez peu probable, Dallas a déjà deux bons receveurs, utiliser un premier tour pour un troisième me semble être du mauvais business.
Michael Brockers : Il correspond au schéma de Rob Ryan.

15. Philadelphia Eagles : Courtney Upshaw OLB Alabama
Les Eagles ont fait beaucoup d’additions de l’année dernière, cette frénésie dépensière à altéré la performance de l’équipe, le résultat est là cette année : les Eagles sont une équipe avec peu de besoins. L’attaque est complète. La défense l’est aussi à l’exception d’un gros trou : linebacker.

Andy Reid n’a jamais été motivé pour jouer ou défendre le run et son manque de motivation pour améliorer ce secteur est bien documenté.
Cependant Andy Reid aime bien copier ce qui marche dans la ligue et la position d’Elephant linebacker a explosé cette année avec l’arrivée de Von Miller ou la productivité de Kamerion Wimbley à ces postes.

Un Elephant LB est un Outside linebacker qui joue defensive end sur les jeux de passe. Ce genre de joueurs spécialisé en rush ou en blitz apporte une flexibilité face aux schémas d’attaque adverses et au no-huddle.

Courtney Upshaw est avec Melin Ingram l’un des prospects qui peut occuper ce poste dans cette draft, il a la capacité athlétique et physique pour couvrir, blitzer, jouer le run ou la passe depuis tous les emplacements du terrain, sur la ligne ou debout.
Si il décide de combler son besoin de linebacker, Andy Reid s’orientera vers ce genre de joueur hybride plutôt qu’un linebacker classique.

Alternatives :
Un defensive tackle : Plusieurs noms peuvent être choisis à ce point : Brockers, Still ou Poe peuvent plaire à Philadelphie
Peter Konz : Un peu tôt pour le Badger, mais il peut répondre à un besoin.
Trader up ou non pour un QB : Un nouveau QB peut donner du temps à Andy Reid. Tannehill correspond au système, Weeden convient également.

16. New York Jets : Cordy Glenn OT/OG Georgia
Après une saison décevante, les Jets relancent le cirque avec l’acquisition de Tim Tebow. Ils ont besoin de reconstruire le corps de receveurs, d’améliorer le côté droit de la ligne offensive et de remplacer Eric Smith en free safety.

Il n’y a pas de safety digne du pick 16 dans cette draft et Sanchez n’a pas particulièrement brillé quand les Jets avaient un corps de receveurs plus étoffé. Au contraire, Tony Sparano voudra installer un jeu basé sur la course et la wildcat pour tirer parti de son quarterback à deux têtes.

Glenn est un lineman massif qui permettra d’installer ce type de plan de jeu et compenser les déficiences de Tebow ou de Mark Sanchez. Il peut jouer 4 postes dans la ligne offensive et stabilisera le côté droit. Sanbow (ou Techez ?) aura besoin de temps dans la poche et d’un running game dominant. Les schémas créatifs de Rex Ryan permettent à sa défense de fonctionner sans l’ajout de beaucoup de talent.

Alternatives :
Melvin Ingram ou Courtney Upshaw : Des rapports indiquent que Rex Ryan adore la polyvalence de ces deux prospects qui se rapprochent d’Adalius Thomas qu’il a coaché à Baltimore. Leur compétences variées peuvent lui permettre de déguiser ses schémas à foison.
Michael Floyd : Floyd est un choix tout à fait possible, mais dans une draft ayant autant de receveurs de qualité, je pense qu’un lineman prend la priorité

17. Cincinnati Bengals : Michael Floyd WR Notre Dame
La chute de Malcolm Floyd s’arrête ici, elle était due à ses problèmes comportementaux, son relatif manque de vitesse et à la profondeur de cette draft au poste de receveur. Malgré le fait qu’il ne soit pas un sprinter qui menace l’arrière d’une défense, Floyd est un receveur physique et agile. Ses mains et sa concentration sont excellents et lui permettent de gagner des réceptions contestées. Floyd ressemble beaucoup à Brandon Marshall ou à Larry Fitzgerald.

Les Bengals sont connus pour ignorer les problèmes hors du terrain et ajouter une menace à l’opposé d’AJ Green a de quoi rendre leur attaque effrayante. Il aidera beaucoup au développement d’Andy Dalton.

Un homme de ligne offensive peut aider mais le stock s’est épuisé avec la sélection des Jets. Un ajout pourrait être fait à chaque niveau de la défense également à savoir un DT, un MLB ou un CB. Parmi ces postes, Floyd est le meilleur joueur disponible.
Cincinnati a de plus le luxe de sélectionner à nouveau au pick 21 et pourra adresser l’un de ces besoins.

Alternatives :
Stephen Gilmore : Un cornerback peut être une option : Nate Clements est vieux et on ne peut pas vraiment faire confiance à Pacman Jones.
Dontarie Poe : Geno Atkins est un excellent Pass Rush DT mais un compère plus percutant que Domata Peko peut être nécessaire.

18. San Diego Chargers : Nick Perry DE/OLB USC
Les Chargers ont une attaque assez complète, seul le côté droit de la ligne est une faiblesse, mais les hommes de lignes de qualité sont vite partis dans cette mock.
En défense, un pass rusher est toujours nécessaire pour aider Shaun Philips à menacer les quarterbacks. Un autre cornerback peut aider à suppléer Antoine Cason et Quentin Jammer.

Affecter le quarterback adverse est une priorité et Nick Perry est l’un des meilleurs à ce poste dans cette draft. Le trojan a affolé les compteurs du combine, et si il peut transférer ces formidables capacités athlétiques sur le terrain, il pourra devenir une terreur dans l’AFC West.

Alternatives :
Un autre pass rusher : Il est très probable que San Diego sélectionne à ce poste, j’ai choisi Perry car il correspond aux habitudes de draft des Chargers, mais d’autres joueurs comme Whitney Mercilus, Andre Branch, ou même Vinny Curry sont possibles.
Coby Fleener : Un choix inhabituel mais surtout avec la présence d’Antonio Gates, mais Fleener est vraiment parfait pour l’attaque verticale de Norv Turner. Gates et lui ne seront jamais d’excellents bloqueurs, mais la perspective de les voir diviser le milieu du terrain est effrayante.

19. Chicago Bears : Coby Fleener TE Stanford
Beaucoup d’observateurs choisissent un receveur pour Chicago. Je ne suis pas certain que ce soit judicieux. Marshall et Bennett sont de bons receveurs extérieurs et Knox et Hester sont parfaits pour le slot. Par contre le poste de Tight End est plus pauvre. Kellen Davis est un bloqueur correct mais pas une vraie menace à la passe.

C’est peut être un peu tôt mais avec ce qu’ont montré les Patriots et les Saints, tout le monde veut un tight end qui soit une menace en profondeur. Fleener en profite car c’est exactement ce qu’il apporte. Pas un excellent receveur de trafic ni un bloqueur impressionnant mais une vraie terreur entre les linebacker et les safetys.

Améliorer la ligne offensive est une autre priorité car Cutler prend énormément de coups dans les matches. Malheureusement aucun top 20 lineman n’est disponible à ce point.
Fleener est aussi une solution car c’est une arme supplémentaire pour distribuer le ballon et il peut également rester en protection dans certains schémas offensifs.

Alternatives :
Peter Konz : Pas le meilleur joueur disponible mais le meilleur élément de ligne offensive encore disponible. Konz peut prendre le poste de garde ou de centre

20. Tennessee Titans : Stephon Gilmore CB South Carolina
Les Titans ont complété leur ligne défensive en free agency, ont un corps de LB complet et 2 premiers receveurs de qualité. Il y a quelques manques en ligne offensive cependant mais dans ce cas, les Titans choisissent le talent en priorité.

Gilmore à ce point est un cas de meilleur joueur disponible qui supplante le besoin d’un joueur à un poste. Les Titans ne sont pas en mauvaise position au poste de cornerback avec McCourty et Verner mais le joueur de South Carolina est un top 20 talent que j’ai essayé de placer bien plus tôt.

Plus à l’aise dans un schéma de zone qu’en man, Gilmore a un don pour la lecture du jeu. Il est physique, a une bonne taille et est un gros frappeur. Sa connaissance de la défense de zone lui permet d’accumuler des interceptions.

Alternatives :
Peter Konz : Je ne pense pas que Konz soit un centre digne d’un premier tour de draft. Mais Tennessee peut me faire mentir ici.
Defensive lineman : Klug, Casey et Marks sont une bonne rotation en DT, Wimbley vient d’être signé mais les Titans peuvent pouvoir perdre patience avec Derrick Morgan.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une