Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft

TDA Mock Draft: Part III – Choix 21 à 32

La Draft approche et il est temps de se mouiller. Le mercredi, Touchdown Actu vous livre sa mock Draft. Voici la deuxième partie : les choix 11 à 20. Vous pouvez toujours lire la première partie en cliquant sur ce lien et la seconde ici.

21. Cincinnati Bengals : Dontarie Poe DT Memphis
Dontarie Poe est un énorme être humain de 157 kilos qui est pourtant plus rapide que vous et moi au 40 yards (4.98). Et je ne vous parle même pas de son saut vertical.

Pourquoi drafté si tard ? Parce que sa production ne correspond pas à ses formidables capacités physiques. Il n’a ni les chiffres (dans une division assez faible) ni la vidéo pour montrer des signes de dominance. C’est l’exemple même d’une star du combine. Certains réussissent (DeMarcus Ware), beaucoup tombent dans l’anonymat.

Cependant un coaching staff pourrait le voir comme un diamant brut. Il a des capacités qu’un coach ne peut pas enseigner et si quelqu’un peut lui inculquer la technique et le moteur pour être un DL de NFL, il deviendra un excellent joueur.

Les Bengals n’ont jamais été une équipe effrayée par les prospects risqués et si Poe chute à ce point (il pourrait être sélectionné à 11 pour les Chiefs ou même 6 pour les Rams) les Bengals ne devraient pas hésiter. Leur coaching staff aime travailler avec des projets et a des beaux résultats (Geno Atkins, Michael Johnson, Carlos Dunlap). Domata Peko est moyen et Pat Sims n’a rien montré. La défense contre la course étant une faiblesse des Bengals, Poe peut trouver sa place.

Alternatives :
Dre Kirkpatrick : Cincinnati a besoin d’un corner.
Peter Konz : A mon avis encore un peu tôt pour lui mais il peut améliorer cette ligne offensive.

22. Cleveland Browns : Brandon Weeden QB Oklahoma State
Brandon Weeden est bien meilleur qu’on ne peut le penser, et son âge est un faux problème. Si il est un mauvais choix, on le saura quand il aura 30 ans et le front office qui l’aura sélectionné sera limogé. Si c’est un bon choix ce sera un bon QB de 30 ans qui aura donc 5 à 7 ans de plus de bonnes performances.

Il a la maturité et la connaissance des tenants et des aboutissants du sport professionnel de par son passé en MLB (Baseball). Il a un excellent bras, une compréhension des couvertures et des progressions. Il doit travailler son footwork et ses lectures pré-snap mais il a les outils et l’intelligence pour être un quarterback productif.

Les Browns choisissent dans cette mock de laisser partir Tannehill et de sélectionner le QB d’Oklahoma State. Associé à Pat Shurmur et Trent Richardson et avec le développement de leurs jeunes receveurs, Cleveland aura les bases pour développer une attaque. Holmgren, Heckert et Shurmur n’ont pas encore construit une équipe gagnante et Weeden est un projet qui devrait aboutir plus vite que Tannehill.

Alternatives :
Whitney Mercilus : Cleveland peut décider d’être patient pour un QB et se concentrer sur le pass rush.
Rueben Randle : Cleveland a toujours besoin d’un receveur extérieur pour suppléer Greg Little. Randle est un receveur prototype.
Jonathan Martin : Je ne suis pas fan de Jonathan Martin, il manque d’agressivité mais la faire jouer tackle droit à Cleveland a beaucoup de sens ici.

23. Detroit Lions : Dre Kirkpatrick CB Alabama
Kirkpatrick chute ici. C’est un corner massif et physique mais qui a du mal a changer de direction. C’est pour cela qu’on parle de lui comme un potentiel safety. En effet il a la capacité de couvrir les tight ends qui ont dominé le jeu de passe l’année dernière. Ses problèmes avec la justice n’ont pas amélioré son draft stock.

L’état des DB à Detroit est tel qu’ils peuvent accueillir une recrue au poste de corner ou de safety. Le style physique de la défense de Jim Schwartz correspond bien au joueur d’Alabama et les Lions ne s’inquiètent généralement pas beaucoup des problèmes de caractère ou avec la justice (Nick Fairley).

Les Lions choisissent toujours le meilleur joueur disponible et Kirkpatrick est incontestable à ce point.

Alternatives :
Mark Barron : On voit Mark Barron être sélectionné au pick 14 pour les Cowboys. Detroit sera intéressé pour l’associer à Louis Delmas.
Doug Martin, Boise State : La situation au poste de running back à Detroit est chaotique. Martin peut être la recrue permettant d’équilibrer l’attaque et de gérer la montre. Les lions peuvent tenter leur chance une nouvelle fois sur un coureur

24. Pittsburgh Steelers : Donta Hightower LB Alabama
Il est difficile de sélectionner un joueur pour les Steelers dans cette draft. Il n’y a pas de joueur ayant clairement le profil de l’organisation disponible dans cette fin de premier tour.

Les meilleurs joueurs disponibles ont été pris, si ce n’est au poste de 3-4 DE pour lequel Pittsburgh a beaucoup investi au cours des années. La ligne offensive est toujours en dessous de la moyenne et j’aime suffisamment Bobbie Massie pour leur donner mais le board des Steelers colle généralement à celui des medias et Massie y est un second tour au mieux.

Hightower était le chef d’orchestre de la complexe défense d’Alabama. C’est un linebacker physique et explosif qui a la capacité de défaire les blocks de linemens intérieurs. Il a le profil et la mentalité pour être en haut du board de Pittsburgh à ce point.

Alternatives :
Stephen Gilmore/Dre Kirkpatrick : Le match de playoffs contre Denver à montré que les Steelers sont un peu juste au niveau des corners. Ceux cion des difficultés pour couvrir en indivivuelle et ça limite les schémas utilisables par Dick LeBeau. Ni Gilmore, ni Kirkpatrick ne sont disponibles ici et Pittsburgh devra peut être trader up, mais ne soyez pas surpris de ce type de choix.
Michael Brockers : Brockers est très probablement en haut du board des Steelers à ce point car c’est un 2-gap lineman parfait, mais j’ai beaucoup de mal a les voir sélectionner un autre 34DE après Hood et Hayward.

25. Denver Broncos : Devon Still DT Penn State
L’intérieur de la défense de Denver est dénué de tout talent. Cet effrayant constat me pousse à choisir Devon Still, qui est pour certains observateurs le meilleur DT one-gap de la draft.

La défense de Jack Del Rio se base sur des DT dominants : Kris Jenkins, John Henderson, Marcus Stroud ou Terrance Knighton sont de bons exemples. Avoir un milieu de ligne stable permet à ses linebackers et DB de prendre des opportunités en défense de zone ou contre la course.

Bien que Devon Still ne soit pas un mammouth comme Jenkins ou Henderson, c’est peut être le meilleur défenseur contre la course de cette draft. Il occupera des bloqueurs et empêchera le QB de monter dans la poche quand Dumervil et Miller attaqueront les extérieurs.

Alternatives :
Peter Konz : L’intérieur de la ligne offensive des Broncos a besoin d’énormément de travail. Knoz peut fonctionner ici mais Denver peut laisser une chance à JD Walton.
Cornerback : Champ Bailey peut encore jouer et Tracy Porter est une addition intéressante. Mais un joueur long terme peut être considéré.
Quarterback : Ce serait étonnant, Peyton Manning ne partage pas ses snaps et le développement d’un QB prendrait plus de temps qu’à l’accoutumée. C’est cependant un autre régime qu’Indianapolis et Manning reste sur ses dernières années.

26. Houston Texans : Rueben Randle WR LSU
Au lendemain de leur premiers pas en playoffs, les Texans sont une équipe complète, le front défensif est solide même sans Mario Williams, Le jeu de course fonctionne très bien et le jeu de passe est productif.

Au vu de leur dernière draft concentrée sur la nécessité d’ajouter des pièces pour la nouvelle défense 3-4. On peut supposer que Rick Smith drafte au besoin. Quelques uns se présentent chez les DB ou en ligne offensive depuis le limogeage d’Eric Winston. Un pass rusher pour suppléer Brooks Reed et Connor Barwin peut également aider.

Leur plus gros besoin est cependant d’ajouter une autre menace à la passe. Andre Johnson a longtemps été bien seul dans l’attaque des Texans à proposer une cible intéressante. Kevin Walter ou Jacoby Jones ne se sont pas montrés bien dangereux.

Randle est le receveur disponible le plus abouti en termes de taille, capacités athlétiques et connaissance des tracés et du jeu pro. Stephen Hill est un projet et Jeffery n’est pas le type de caractère privilégié par Houston.

Alternatives :
Shea McClellin/Whitney Mercilus : Deux autres pass rushers au gros moteur dans le moule de JJ Watt ou Brooks Reed, ils peuvent être l’un des meilleurs joueurs disponibles.
Bobbie Massie : On ne parle pas beaucoup de lui dans le premier tour mais je suis fan de Bobbie Massie. Winston doit être remplacé et on commence à parler de lui comme un pick surprise.

27. New England Patriots : Mark Barron SS Alabama
Mark Barron fait tout bien, jouer le run, l’individuelle sur un TE, 2 ou 3 zones profondes, blitz, la course, etc. Il a une seule mais importante faiblesse : sa capacité à couvrir en tant que safety profond isolé. C’est pour cette même raison qu’il chute, un top safety doit être capable de couvrir seul énormément de terrain en profondeur pour être digne d’un top 20 pick.

Les Patriots aiment cependant ce genre de défenseurs polyvalents, intelligents et disciplinés. Ils ont besoin d’aide pour Patrick Chung. Ajouter un DE/OLB est une possibilité mais peu ont la discipline caractéristique des défenseurs de New England. Un OL est une possibilité également, Brady gérant de moins en moins bien la pression défensive ces dernières années.

Alternatives :
Shea McClellin : Belichick adore ce genre de joueurs pouvant s’adapter à plusieurs schémas mais ayant une discipline défensive irréprochable.
Bobbie Massie : Il y a quelques années, New England a surpris tout le monde en choisissant Logan Mankins, Massie est un choix similaire.

28. Green Bay Packers : Shea McClellin OLB Boise State
L’attaque de Green Bay a été un leviathan inarrêtable cette année. La défense ? Bien en dessous.

Cette année les coaches offensifs ont préparé leurs schémas de protection pour contenir Clay Matthews, ça s’est vu sur sa production et personne n’a pu profiter des espaces libres créés.

Les Packers ont d’excellents cornerbacks, cette contre performance de la défense est surtout due au manque de pression sur le quarterback adverse et à des safetys pas au niveau.

Green Bay annonce sélectionner le meilleur joueur disponible mais ses sélections répondent bien souvent à des gros besoins (Raji et Matthews l’année d’installation d’une 3-4, Derek Sherrod l’année dernière). Comme expliqué, Matthews a besoin d’un wing-man pour lui donner de l’espace et McClellin apporte des atouts intéressants à cette défense. Plusieurs observateurs utilisent même Clay Matthews comme comparaison pour le linebacker des Broncos.

Alternatives :
Michael Brockers : Raji a sous performé cette année et Cullen Jenkins a manqué. Des additions sont nécessaires au milieu de cette ligne défensive et Brockers est un 2-gap fit idéal.
Doug Martin : Martin a un potentiel à la Ray Rice/Maurice Jones Drew. Même si Green Bay à deux coureurs corrects, je ne vois pas Ted Thompson passer s’il voit ce potentiel.

29. Baltimore Ravens : Stephen Hill WR Georgia Tech
Au grand regret de la plupart des fans des Ravens, Cam Cameron est toujours le coordinateur offensif de Baltimore. Rien n’indique de Joe Flacco est menacé, Ray Rice est toujours l’un des tout meilleurs coureurs de la ligue. Les lignes sont toujours solides.

Pour ce qui est des besoins, la défense est vieillissante dans le back 7, notamment pour trouver le futur remplaçant de Ray Lewis ou d’Ed Reed. En attaque ce n’est toujours pas un festival aérien malgré les propos de Joe Flacco. C’est dû à un manque de profondeur au poste de receveur qui empêche les Ravens d’utiliser des formations spread.

Stephen Hill peut être une solution pour diversifier les cibles. Il correspond aux speedsters appréciés par Cam Cameron (Ted Ginn, Torrey Smith) et n’aura pas à être un titulaire immédiat.

Le joueur de Georgia Tech a les outils pour être une terreur (vitesse, taille, mains puissantes), mais il est très peu développé. Il ne connait pas les détails du poste en termes de route running, de lecture de zone ou d’utilisation de son corps pour bloquer les défenseurs à la réception.

Cependant il sera dans une excellente situation à Baltimore, le puissant jeu de course des Ravens lui permettra de tirer parti de la play action, il pourra être limité à un arbre de tracés simplifiés pour ses premières saisons et produire immédiatement.

Alternatives
Peter Konz : Konz est un puissant bloqueur pour la course avec une bonne lecture des défenses. Matt Birk n’est pas un pari sur le futur. Konz a beaucoup de sens ici.
Michael Brockers : Pernell McPhee n’a pas eu une mauvaise première saison mais Ozzie Newsome peut chercher un joueur ayant plus d’impact.
Whitney Mercilus : Ajouter un pass rusher un peu plus menaçant que Kindle ou Kruger pour soulager Suggs est un besoin, surtout avec le départ de Jarrett Johnson.

30. San Francisco 49ers : Janoris Jenkins CB North Alabama
Jenkins va et vient entre un premier tour et un choix beaucoup plus tardif sur mon big board au fur et à mesure des informations que je glane sur son caractère. C’est un vrai talent mais également un vrai risque de distraction, d’arrestation ou de suspension.

Même si l’on doit se méfier des infos révélées en Avril qui sont la plupart du temps de la désinformation diffusée par les équipes afin de glaner un avantage à la draft, les derniers rapports sur le caractère de Janoris Jenkins sont inquiétants mais pas desespérés. Une équipe peut ignorer ces problèmes.

San Francisco à montré avec les signatures de Randy Moss et de Perrish Cox que Jim Harbaugh était prêt à ignorer les problèmes en dehors du terrain. De par son talent pur, Jenkins est parfait pour les 49ers. Ceux ci jouent un style de défense qui correspond à l’ancien Gator et ont un vrai trou au poste de cornerback dans l’immédiat et pour les prochaines années, Carlos Rogers étant sur la fin de sa carrière.

Alternatives :
Peter Konz C Wisconsin : Jusqu’au dernier moment j’avais laissé Konz aux 49ers pour leur propension à jouer la course et leur manque de talent à ce poste. La remontée de Jenkins dans mon estime et le fait que ce ne soit pas vraiment un top talent au poste de centre pousse celui ci au second tour où il sera certainement en haut du board des Colts qui veulent installer un jeu de course performant pour aider Andrew Luck.

31. New England Patriots : Michael Brockers DT LSU
Si les Patriots sélectionnent effectivement Brockers, Belichick va encore être désigné comme le plus intelligent drafteur de la ligue par beaucoup d’analystes. En effet Brockers est désigné comme un top 3 DT de cette draft depuis Janvier.

Je ne serais pas surpris d’une chute, je ne vois pas ce potentiel sur ces matches. Brockers est capable d’occuper des blocks pour laisser ses partenaires faire les jeux mais n’est pas une vraie force capable de casser le jeux adverses. Il est discipliné mais manque de technique. Il n’est pas à sa place dans une 4-3 ou dans une moindre mesure, une défense à 1 gap.

New England a l’habitude de bénéficier de la chute de joueurs côtés. Comme dit plus haut, ils apprécient les joueurs polyvalents et disciplinés, quitte à leur apporter la technique nécessaire pour réussir en NFL. C’est ce qu’apporte Brockers.

Alternatives :
Pass rusher : Plusieurs peuvent être sélectionnés à ce point de la draft : Whitney Mercilus, Vinny Curry, Chandler Jones, Andre Branch. Mais je du mal à identifier le “Patriots pick” typique parmi eux. Jake Bequette peut correspondre mais devrait plus être une sélection de 2e ou 3e tour.
Avec le départ de Mark Anderson, New England doit sélectionner un nouveau pass rusher quelque part dans cette draft.

Doug Martin : Ni Stevan Ridley, ni Danny Woodhead n’ont montré le potentiel pour être de vrais coureurs n°1. Brady appréciera une attaque plus équilibrée et McDaniels a déja montré son intérêt pour un RB lorsqu’il a sélectionné Knowshon Moreno au premier tour pendant son infame passage chez les Broncos

32. New York Giants : Doug Martin RB Boise State
Au fil des années j’ai remarqué que le board des Giants est toujours très similaire au board consensus des medias. Que ce soit une bonne chose ou pas, il est très peu probable qu’un pick des Giants nous surprenne lors de ce premier tour.

Même si la valeur du poste de running back diminue au fil des années. Il est à noter que la grande majorité des titulaires à ce poste étaient des joueurs sélectionnés dans les 3 premiers tours. Martin a le talent pour être un premier tour de draft et les Giants recoupent de la valeur en le sélectionnant à ce point. Beaucoup de scouts le voient comme un Ray Rice ou Un Maurice Jones-Drew qui sont des comparaisons flatteuses.

New York a de gros besoins dans plusieurs secteurs du jeu mais leur stratégie de choisir le meilleur joueur disponible est stricte et ils refusent catégoriquement de choisir un prospect moins intéressant pour combler un besoin.

Alternatives :
Peter Konz : Il est très probable que Konz soit le pick mais Martin a plus de talent à mon avis.
Zach Brown : Brown est un linebacker très athlétique capable de couvrir les TE qui ont dominé 2011. Il a le talent pour être un premier tour tardif Mais ses problèmes de caractère ne sont pas très en phase avec la philosophie de Jerry Reese.
Dwayne Allen : Un TE très classique bon bloqueur et capable de réceptionner des balles dans le trafic mais Allen n’est pas uen menace verticale et génére très peu de yards après réception. De plus Reese a un vrai talent pour trouver des TE productifs dans les rounds tardifs.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Preview NFL 2018
Fiches avant-saison
Parier en ligne avec :
23-Sep à 19:00 ATL 1.6 pariez 2 NO
23-Sep à 19:00 BAL 1.35 pariez 2.6 DEN
23-Sep à 19:00 CAR 1.55 pariez 2.1 CIN
23-Sep à 19:00 HOU 1.3 pariez 2.85 NYG

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une