Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft

Histoire Draft – La classe des Steelers de 1974

Si les équipes qui vont commencer à Drafter ce jeudi cherchent un exemple à suivre, celui de Pittsburgh en 1974 ne serait pas une mauvaise voix. Les 29 et 30 janvier 1974, les Steelers ont dépensé la bagatelle de 21 choix de Draft répartis sur 17 tours pour bâtir l’avenir de la franchise. Parmi les 21 joueurs sélectionnées, quatre se sont distingués avec le temps jusqu’à être intronisé au Hall of Fame : Lynn Swann, Jack Lambert, John Stallworth et Mike Webster.

Sans même le savoir, le 31 janvier 1974, les Steelers ont réalisé la meilleure Draft de l’histoire de la ligue et ce, bien que 75% des joueurs sélectionnés n’y ont joué que 3 ans maximum.

1. Lynn Swann – Receveur
Sélectionné au: 1er tour, 21ème choix global.
Stats en carrière: 336 réceptions pour 5462 yards et 51 TD’s.
Récompenses notables: 4 Super Bowl remportés, MVP du Super Bowl X, 3 Pro Bowl, 3 All Pro.

Jack Lambert était un des piliers du Steel Curtain.

8 saisons NFL, 4 sacres au Super Bowl, qui dit mieux? S’il lui faut attendre 1975 pour exploser en tant que receveur, Swann enregistre un total de 577 yards cumulés sur retour de Punt, record de franchise et 4ème plus gros total de l’histoire, dès sa première année à Pittsburgh.

En 1975, il devient le premier receveur « à recevoir » le titre de MVP d’un Super Bowl pour récompenser une fiche statistique de 4 réceptions pour 161 yards et un TD. Un exploit qu’il ne parvient pas à réitérer malgré deux nouvelles victoires au Super Bowl dont une performance à 7 réceptions pour 124 yards et le TD de la victoire lors de l’édition de 1978.

Petite anecdote, c’est un temps médiocre sur 40-yards dash qui a permis aux Steelers de le sélectionner au 21ème choix global. Si Swann a réalisé un bien meilleur temps sur un second essai, le front office de Pittsburgh s’est bien gardé d’en parler.

2. Jack Lambert – Linebacker
Sélectionné au: 2ème tour, 46ème choix global.
Stats en carrière: 1 479 plaquages, 23,5 sacks pour 28 interceptions et   fumbles.
Récompenses notables: 4 Super Bowl remportés, 1974 NFL Defensive Rookie of the Year, 1976 NFL Defensive Player of the Year, 9 Pro Bowl, 8 All Pro.

Sous-estimé à cause de son physique lors de la Draft, Lambert a appris à compenser sa « petite » taille en s’appuyant davantage sur son instinct, son intelligence de jeu et surtout, sa puissance à l’impact. S’il a profité de la blessure du titulaire Henry Davis lors sa saison rookie, Lambert s’est ensuite planté 11 années au centre de la défense des Steelers pour une moyenne de 146 plaquages/saison.

« L’homme d’acier » – ainsi que l’a surnommé le magazine Sports Illustrated – est une des icônes de la tradition défensive de Pittsburgh, notamment en raison de sa dentition. S’il portait un dentier amovible hors des terrains, Lambert l’ôtait les jours de matchs, imprimant son effrayant rictus dans l’esprit de ses adversaires pour mieux les punir une fois le coup de sifflet donné.

3. John Stallworth – Receveur
Sélectionné au: 4ème tour, 82ème choix global.
Stats en carrière: 537 réceptions pour 8 723 yards et 63 TD’s.
Récompenses notables: 4 Super Bowl remportés, 4 Pro Bowl, 2 All Pro.

Détenteur du record de réceptions des Steelers jusqu’en 2005 (battu par Hines Ward), Stallworth était une menace profonde de première ordre. S’il détient à égalité avec d’autres joueurs le record de yards glanés en une réception (75) lors d’un Super Bowl, Stallworth détient aussi celui du nombre moyen de yards par réception (40,33) lors du Big Game.

A compter de 1975, Stallworth rejoint Swann en tant que titulaire et durant les 14 années qu’il passera à Pittsburgh, ne serait relayé sur le banc qu’en raison de multiples blessures. Il obtient d’ailleurs le titre de NFC Comeback Player of the Year en 1984, après avoir accumulé 1 395 yards en 80 réceptions. Dernier joueur de la cuvée à atteindre le Hall of Fame en 2002, Stallworth est aussi actionnaire minoritaire des Steelers depuis 2009.

4. Mike Webster – Centre
Sélectionné au: 5ème tour, 125ème choix global.
Stats en carrière: n/a.
Récompenses notables: 4 Super Bowl remportés, 9 Pro Bowl, 9 All Pro et membre des équipes des décennies 70 et 80.

Si les Steelers ont investi avec les sélections de Swann et Stallworth, c’est bel et bien Webster qui dominait les choix offensifs de Pittsburgh. Jugé lui aussi trop « petit » pour le poste, Webster était extrêmement puissant, au point de découvrir ses bras pour intimider ses adversaires à chaque match. Loin d’être au niveau techniquement à son entrée en NFL, Webster doit beaucoup aux conseils de son prédécesseur, Ray Mansfield, premier joueur de la tradition des centres All-Pro de Pittsburgh.

S’il est peut-être le meilleur centre de l’histoire de la NFL, « Iron Mike » est aussi connu pour son décès tragique en 2002 dès suite d’une maladie dégénérative que l’on soupçonne d’être lié à la dureté des coups échangés et au non-intérêt de la ligue pour les affaires de santé des joueurs à l’époque.

Mention honorable : Donnie Shell (non-drafté), 5 sélections au Pro-Bowl et 4 All-Pro.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une