Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

Semaine 7 (19h) : Les Browns surprennent les Saints, Pittsburgh, Atlanta et Tennessee au top…

Des gros chiffres, des finishs à suspense et surtout une grosse surprise au cours des premiers matchs de la semaine 7. Alors que personne ne les attendaient, les Browns sont allé chercher une victoire contre les Saints au Superdome. Pour ca, les hommes d’Eric Mangini ont du serrer le jeu en défense et se montrer créatifs en attaque.

Dans les autres rencontres, les Bills sont aussi passés tout près de l’exploit à Baltimore mais eux n’ont pas réussi à conclure, les 49ers s’enfoncent et les Steelers s’envolent. Les Titans et les Falcons confirment quant à eux qu’ils font parti des favoris de la saison.

Roddy White a mis le feu à la défense des Bengals.

Atlanta Falcons (5-2) – Cincinnati Bengals (2-4) : 39-32
Après un départ canon des Falcons (24-3 à la mi-temps), les Bengals sont revenus comme des boulets de canon avec 22 points inscrits dans le 3e quart temps. Mais le héros de la soirée Roddy White (11 rec, 201 yards, 2 TDs) puis Michael Turner (21 courses, 121 yards, 2 TDs) ont redonné l’avantage décisif à leur équipe dans le quatrième quart temps. Dommage pour Cincinnati qui a démarré trop tard. Car Carson Palmer a ensuite pris feu (36/50, 412 yards, 3 TDs). Cette défait obscurcit les horizons de playoffs des Bengals.

Tennessee Titans (5-2) – Philadelphia Eagles (4-3) : 37-19
Kenny Britt n’a visiblement pas trop été perturbé par sa mésaventure d’il y a deux jours dans un bar. Le receveur a signé un match énorme pour porter son équipe vers la victoire : 7 réceptions, 225 yards et 3 touchdowns. Une productivité qui a notamment permis de compenser deux erreurs de Kerry Collins (17/31, 276 yards, 3 TDs, 2 int) et le relatif manque d’efficacité de Chris Johnson (24 courses, 66 yards). Ce qui a permis aux Titans de l’emporter, c’est surtout une défense béton qui a très bien limité Kevin Kolb (26/48, 231 yards, 1 TD, 2 int, 1 fumble perdu) et LeSean McCoy (16 courses, 48 yards, 6 rec pour 54 yards). Philadelphia a pourtant mené 19-10. Mais l’équipe d’Andy Reid a ensuite été complètement débordée dans tous les secteurs du jeu.

New Orleans Saints (4-3) – Cleveland Browns (2-5) : 17-30
Une défense énorme et beaucoup d’audace en attaque ont permis aux Browns de créer l’énorme surprise de cette soirée. Après avoir stoppé les Saints en début de match, Cleveland est passé devant avec un field goal et un touchdown. C’est là que les ennuis ont commencé pour Drew Brees (37/56, 356 yards, 2 TDs, 4 int). Intercepté une première fois, le quarterback a ensuite regardé le punter des Browns courir 68 yards une feinte de punt ! Brees a ensuite encore été intercepté, cette fois pour un touchdown. Les Saints ont tenté de revenir mais une nouvelle interception de Brees retournée pour un touchdown dans le quatrième quart temps a scellé le sort du match. Malgré une production offensive limitée, Cleveland s’est illustré avec des jeux osés comme une passe ou c’est Peyton Hillis (16 courses, 69 yards, 1 TD) qui a lancé le ballon à Colt McCoy (9/16, 74 yards).

Miami Dolphins (4-3) – Pittsburgh Steelers (5-1) : 22-23
La polémique ne devrait pas manquer d’entourer la fin de ce match. Alors que Ben Roethlisberger (19/27, 302 yards, 2 TDs) a plongé dans la end zone pour donner l’avantage à son équipe à 2mn37 de la fin, le quarterback a lâché le ballon. Après usage de la vidéo, les arbitres ont conclu à un fumble… mais comme ils n’ont pas pu déterminer qui a recouvert ce fumble, le ballon a été laissé aux Steelers sur la ligne des 1 yard. Jeff Reed a profité de l’action suivante pour marquer le field goal du 23-22. Sur la série suivante, Miami avait l’occasion d’aller gagner mais la défense de Pittsburgh a bien fait son boulot et c’est James Harrison qui a capté la passe de Henne sur une quatrième tentative. Son équipe doit être contente qu’il n’ait pas pris sa retraite. Les Dolphins ont surtout payé leur incapacité à finir les drives. En dehors d’un touchdown de Davone Bess (6 rec, 66 yards, 1 TD), ils ont du se contenter de 5 field goals.

Quatre interceptions en un match. Record NFL égalé pour DeAngelo Hall.

Chicago Bears (4-3) – Washington Redskins (4-3) : 14-17
Jay Cutler (26/40, 281 yards, 1 TD, 4 ints, 1 fumble perdu, 4 sacks) devrait voir DeAngelo Hall dans ses cauchemards pendant quelques temps. Le quarterback des Bears a été intercepté 4 reprises et à chaque fois, c’est Hall qui s’est emparé du ballon, égalant ainsi un record NFL. Dans ce match émaillé d’erreurs, seul Ryan Torain (21 courses, 125 yards) s’est vraiment illustré en attaque. Le seul touchdown offensif des Redskins a été inscrit par Santana Moss (5 rec, 63 yards, 1 TD) sur une passe de Donovan McNabb (17/32, 200 yards, 1 TD, 2 int). Pour le reste, c’est surtout la soirée en enfer de Cutler qui a permis à Washington de s’imposer.

Baltimore Ravens (5-2) – Buffalo Bills (0-6) : 37-34 (après prolongation)
La première victoire de la saison était très proche pour les Bills. Partis sur les chapeau de roues, les hommes de Buffalo ont été rejoints puis distancés avant de revenir pour arracher la prolongation à 8 secondes de la fin. Les Bills ont même eu une occasion en prolongation ou ils progressaient lorsqu’un fumble recouvert par Ray Lewis suivi d’une pénalité sanctionnant l’énervement d’un de leur joueur a gâché la fête en offrant le ballon aux Ravens à une trentaine de yards des poteaux. Trois petites courses et un field goal plus tard, les Ravens s’en sortaient avec une victoire in extremis. Dur pour les Bills menés par un très bon Ryan Fitzpatrick (29/43, 373 yards, 4 TDs, 2 int) qui a fait beaucoup de mal à la solide défense de Baltimore. Ed Reed a d’ailleurs signé son retour avec deux interceptions.

Kansas City Chiefs (4-2) – Jacksonville Jaguars (3-4) 42-20
Les Jaguars ont bien tenu le rythme pendant 3 quart-temps et demi mais, au final, le jeu au sol et la défense des Chiefs ont pris le meilleur. Dans la dernière période, Matt Cassel (13/18, 193 yards, 2 TDs) a trouvé Dwayne Bowe (3 rec, 81 yards, 2 TDs) pour son deuxième touchdown du match pour permettre à son équipe de prendre le large. Mais ce sont bien Thomas Jones (20 courses, 125 yards, 1 TD), Jamal Charles (15 courses, 71 yards, 1 TD) et la défense (2 interceptions dont une pour un touchdown) qui ont fait le gros du boulot. Pour son retour à la compétition après 5 ans sur les bancs de touche, Todd Bouman a été loin d’être ridicule (18/34, 222 yards, 2 TDs, 2 int).

Carolina Panthers (1-5) – San Francisco 49ers (1-6) : 23-20
La victoire de la semaine dernière n’était qu’un petit répit dans la chute des 49ers. Cette fois, le sort s’en est mêlé. Alors que San Francisco réussissait un début de match plutôt inspiré, Alex Smith (9/19, 129 yards, 1 TD) a du laisser sa place à David Carr (5/13, 67 yards, 1 int) suite à un sack qui l’a blessé à l’épaule. Malgré ca, la  défense semblait avoir fait la différence dans le dernier quart avec une interception pour un touchdown assurant 7 points d’avance. Mais Matt Moore (28/41, 308 yards, 2 TDs, 1 int) a trouvé le rookie David Gettis (8 rec, 125 yards, 2 TDs) pour l’égalisation à 1mn59 de la fin avant que Carr ne soit intercepté sur la série suivante et que les Panthers arrivent à se mettre à portée de field goal pour que John Kasay n’inscrive le field goal de la gagne à 43 secondes du terme.La série suivante ne donnant rien pour San Francisco qui voit les playoffs s’éloigner quasiment définitivement. Les joueurs pourront se remonter le moral avec un voyage à Londres la semaine prochaine.

Tampa Bay Buccaneers (4-2) – Saint Louis Rams (3-4) : 18-17
Longtemps devant au score, c’est à 10 secondes de la fin que les Rams ont du s’incliner. Josh Freeman (23/40, 212, 1 TD) et ses coéquipiers ont en effet signé un comeback exceptionnel ponctué par un touchdown de Cadillac Williams sur une passe de Freeman à 10 petites secondes du terme. Les jeunes pousses de Tampa ont tellement fêté cet exploit qu’ils sont allé le fêter au bord du terrain… en oubliant qu’ils avaient une transformation à 2 points à tenter. En tout, les Bucs’ ont marqué les 15 derniers points du match et surtout ils n’en ont encaissé aucun en seconde mi-temps. Leur jeu au sol s’est aussi réveillé au cours de cette deuxième mi-temps avec un LaGarrette Blount (11 courses, 72 yards) efficace. La défaite est très dure pour les Rams mais la finition a manquée en deuxième mi-temps malgré un bon Steven Jackson (22 courses, 110 yards) et un Sam Bradford (13/26, 126 yards, 2 TDs) qui n’a pas fait beaucoup d’erreurs en dehors d’un fumble.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
19-Déc à 3:30TB3pariez1.23ATL
23-Déc à 23:30BAL1.07pariez4.9IND
24-Déc à 20:00CHI1.25pariez2.9CLE
24-Déc à 20:00CIN2.4pariez1.37DET
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une