Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Houston Texans

Analyse d’avant saison: Houston Texans

Suite de la présentation équipe par équipe de la saison 2012. Au programme aujourd’hui : les Houston Texans.

Devenue l’une des équipes phares de l’AFC, et enfin en playoffs après 10 années d’existence, les Texans comptent sur leur trio de stars (Arian Foster, Matt Schaub et Andre Johnson) pour accéder au Super Bowl.

C’est pourtant la défense de Houston qui devrait leur permettre d’être au rendez-vous de janvier. Pour jouer en février, les Texans auront aussi besoin de chance…

L’avenir de cette équipe repose en partie sur la santé de Matt Schaub et des autres stars Andre Johnson et Arian Foster.

La saison dernière : 10 victoires – 6 défaites (1ers de l’AFC Sud). Éliminés par les Ravens au 2nd tour des playoffs.

Mouvements à l’intersaison : Ça a été un des plus gros départs de l’intersaison et pourtant la signature de Mario Williams à Buffalo ne prive les Texans que d’un linebacker/defensive end, certes ultra-talentueux, mais très fragile physiquement (14 matches manqués sur les deux dernières saisons). Le prometteur rookie Whitney Mercilus devrait s’intégrer à cette unité de pass-rushers sans trop de problèmes.
Une bonne pression du quarterback adverse ne sera pas de trop pour protéger l’arrière-garde, un peu appauvrie avec le départ de Jason Allen qui a préféré rejoindre les Bengals.
L’extension de contrat d’Arian Foster assure aux Texans un duo de coureurs performants (avec Ben Tate) et l’ex-Seahawk Justin Forsett sera là, en cas de coup dur. Néanmoins, la ligne offensive a subi les départs d’Erik Winston et de Mike Briesel mais pourra tout de même toujours compter sur l’impeccable Duane Brown, excellent protecteur de Schaub sur son côté gauche (aucun sack concédé par sa faute la saison dernière).

Signatures : Alan Ball (CB), John Beck (QB), Justin Forsett (RB), Omar Gaither (LB), Shayne Graham (K), Bradie James (LB).
Re-signatures : Arian Foster (RB), Duane Brown (LT), Chris Myers (G), Tim Dobbins (LB), Bryant Johnson (WR).
Draft : Whitney Mercilus (DE), DeVier Posey (WR), Brandon Brooks (G), Ben Jones (C), Keshawn Martin (WR), Jared Crick (DT), Randy Bullock (K), Nick Mondek (OT).
Pertes notables : Mario Williams (LB), Jason Allen (CB), Demeco Ryans (LB), Mike Brisiel (G), Erik Winston (T), Jacoby Jones (WR), Joel Dreesen (TE), Matt Leinart (QB), Jake Delhomme (QB), Neil Rackers (K), Lawrence Vickers (FB).

Les points forts : Alors qu’elle était leur éternel point faible, l’arrivée en 2011 de Wade Phillips comme coordinateur défensif et le recrutement d’un « shutdown corner » comme Jonathan Joseph a tout simplement hissé la défense des Texans tout en haut de la NFL (9ème contre la course, 2ème contre la passe, 2ème au nombre de sacks). Même sans « Super Mario », le front seven reste jeune et talentueux avec Connor Barwin et Brooks Reed. Mais c’est la révélation 2011 JJ Watt (4 sacks en playoffs) qui pourrait devenir la tête de proue de cette unité tandis que Bradie James viendra y apporter son expérience.
Au poste de running-back, le duo Foster-Tate est peut être le plus complet de NFL. Alors que le premier peut s’engager sur des courses vers l’extérieur, son remplaçant peut, lui, prendre le relais au centre du terrain, fatiguant ainsi les défenses adverses. Il faudra tout de même voir si les départs de Winston et Briesel, dont les qualités étaient principalement de créer de superbes brèches pour leurs coureurs, ne mettra pas à mal l’attaque au sol, surtout dans le système de « zone-blocking » utilisé par les Texans et qui dépend plus de la coordination et de la technique que de la force brute.
Enfin, s’il est bien remis de sa blessure, Matt Schaub reste l’un des 10 meilleurs QB de NFL, capable de lancer pour plus de 4000 yards et 25 touchdowns (comme en 2009 et à 1 touchdown près en 2010) sur une saison.

Les points faibles : Les Texans ont beau compter dans leurs rangs un Pro-Bowler du calibre d’Andre Johnson (qui n’a pourtant jamais scoré plus de 10 touchdowns dans une saison), l’unité de receveurs est assez faible, avec Kevin Walter en numéro 2 (dont la meilleure saison remonte à 2008), suivi de Bryant Johnson et de deux rookies, Keshawn Martin et Lestar Jean. Matt Schaub devra donc utiliser abondamment Owen Daniels, le tight-end, s’il ne veut pas avoir à garder la balle en mains trop longtemps, espérant que l’un des ses receveurs se libère.
L’âge (Johnson, Schaub et Walter ont tous 31 ans) et la tendance aux blessures des principales armes de l’équipe (21 matches manqués la saison dernière au total pour le trio Schaub-Johnson-Foster) peuvent à tout moment interrompre une bonne saison, comme la blessure au pied du quarterback l’a démontré la saison dernière. TJ Yates ou John Beck n’auront pas la carrure pour emmener cette équipe sur la terre promise, si cela devait se reproduire.

Le(s) facteur(s) X : Si l’équipe semblait mieux armée pour le Super Bowl la saison dernière, la blessure de Matt Schaub a tout réduit à néant. C’est dire l’importance du quarterback, qui va rentrer dans sa 9ème saison de NFL. Depuis son arrivée à Houston en 2007, il a démontré par ses chiffres qu’il pouvait emmener cette équipe très loin. La défense n’était alors tout simplement pas au rendez-vous ces années là. Avec un Schaub au sommet et en bonne santé, les Texans pourraient s’envoler, surtout dans une division AFC Sud qu’ils devraient dominer de la tête et des épaules.

Calendrier : Dolphins, @Jaguars, @Broncos, Titans, @Jets, Packers, Ravens, Bye, Bills, @Bears, Jaguars, @Lions, @Titans, @Patriots, Colts, Vikings, @Colts

Conclusion : Entre rentrer en playoffs et aller au Superbowl, les Texans se sont aperçus la saison dernière qu’il y avait un monde, surtout dans une AFC qui compte des bêtes de compétition comme les Patriots, les Ravens ou même les Steelers. Le talent est pourtant là et on se dit que les deux prochaines saisons seront peut-être celles de la dernière chance, avant que les stars de l’effectif ne commencent à sentir le poids des années peser sur elles. La vraie chance des Texans réside dans le fait d’être la meilleure équipe d’une AFC South faible et de bénéficier d’un calendrier relativement facile cette année, une bonne raison d’arriver frais et dispo en janvier prochain.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
19-Déc à 3:30TB3pariez1.23ATL
23-Déc à 23:30BAL1.07pariez4.9IND
24-Déc à 20:00CHI1.25pariez2.9CLE
24-Déc à 20:00CIN2.4pariez1.37DET
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une