Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL Semaine 1 (22h25) : les 49ers impressionnent, première pour Greg Schiano, Kevin Kolb en héros

Il y avait des raisons pour rester éveiller et regarder ces trois matchs de fin de soirée : la première de Russell Wilson à la tête de l’attaque des Seahawks, la première de Greg Schiano sur le banc de touche des Buccaneers ou encore la première grosse confrontation du weekend entre les Packers et les 49ers.

Une fin de soirée où les « outsiders » ont brillé puisque les Cardinals, les 49ers et les Buccaneers sont sortis vainqueurs de leur rencontre.

Entré dans le quatrième quart, Kolb a mené son équipe au touchdown de la victoire, une vraie surprise.

Arizona Cardinals – Seattle Seahawks : 20-16
Kevin Kolb a fait gagner les Cardinals! Rentré au début du dernier drive de son équipe après une blessure à la cheville de John Skelton (14/28, 149 yards, 1 int), le quarterback remplaçant a sorti un superbe drive. Durant 4 minutes il tient le ballon, réussit 6 passes sur 8 et parvient à se connecter dans la end zone avec Andre Roberts (5 rec, 54 yards,1TD). Menés jusque là, les Cardinals passent devant à la marque 20-16.

Seattle récupère le ballon avec cinq minutes à jouer et une dernier chance de gagner. Un dernier drive tout aussi rocambolesque. Dans un premier temps les Seahawks pensent avoir perdu suite à une passe ratée de Russell Wilson (18/34, 153 yards, 1 TD et 1 int) sur 4eme tentative. Mais les arbitres sifflent alors une pass interference contre Patrick Peterson et une autre pénalité sera sifflée, permettant ainsi à la franchise de Seattle de se positionner sur les 1 yards des Cardinals. Quatre tentatives après (et des problèmes de temps morts), les Seahawks sont stoppés, victoire surprise des Cardinals!

Dans ce match à rebondissements, Larod Stephens-Howling a marqué le premier touchdown à cinq minutes de la fin de la première mi-temps après un échange de field goal. Une première mi-temps difficile pour l’attaque des Seahawks et Russell Wilson. Le rookie n’était qu’à une soixantaine de yards à la passe avant la pause. Pire, à 45 secondes du coup de sifflet, il s’est fait intercepter par Patrick Peterson. Le score est alors 10 à 3 pour Arizona.
Au retour des vestiaires, John Skelton conduit les Cardinals a un nouveau field goal qui permet à la franchise d’Arizona de mener de 10 points. Les Seahawks répondent sur le drive suivant par un touchdown à la passe. Sidney Rice (36 yards, 1TD) est à la réception d’une passe de Wilson. Deux coups de pieds de Steven Hauschka donnent l’avantage aux Seahawhs au début du dernier quart (16-13).
Le drive suivant est rempli de surprise pour les Cardinals : John Skelton se blesse à la cheville et Kevin Kolb rentre alors sur le terrain. La suite, ce sont les exploits de Kevin Kolb. Qui l’eut cru !

Green Bay Packers – San Francisco 49ers : 22-30
Sensation au Lambeau Field où Aaron Rodgers (30/44, 303yards, 2TD et 1INT) et ses coéquipiers sont tombés face à d’excellents 49ers. Après deux premiers drives où les attaques ont été bloquées part les défenses, ce sont les joueurs de San Francisco qui ouvrent la marque grâce à un field goal de David Akers (3/3). Les 49ers accroissent leur avantage dès le début du second quart temps. Alex Smith (20/26, 211yards, 2TD), auteur d’une prestation très solide ce soir, conduit un drive de cinq minutes et le conclut dans la end zone en se connectant avec le revenant Randy Moss(47 yards, 1TD) qui montre qu’il n’est pas revenu pour rien. Les Packers réagissent sur le drive suivant par l’intermédiaire de Jermichael Finley (47yards, 1TD) à la réception d’une passe d’Aaron Rodgers (7-10).

Ce deuxième quart temps permet surtout à David Akers d’entrer dans la légende : à 18 secondes de la mi-temps, le kicker réussit un coup de pied de 63yards grâce à un rebond sur la barre transversale ! Record NFL égalé ! Les 49ers rentrent aux vestiaires en menant 16 à 7.

Le troisième quart temps confirme la domination de San Francisco, les Packers sont bloqués en permanence par l’impressionnante défense des 49ers, menée par un NaVorro Bowman omniprésent : 11 tackles et 1 interception. Les joueurs de Jim Harbaugh se détachent encore sur un touchdown d’Alex Smith pour sont tight end préféré Vernon Davis (43yards, 1TD), discret jusque là. Les Packers sont alors menés chez eux 23 à 7. Dur.

C’est l’équipe spéciale de Green Bay qui ramène l’ambiance au Lambeau Field (14-23). Dans le quatrième quart, Randall Cobb retourne un punt sur 75 yards et ramene les siens à 8 points des 49ers. Alex Smith n’avance plus et rend la balle à Rodgers avec 9 minutes au compteur. Le MVP de la saison dernière peut alors encore ramener son équipe au niveau des adversaires. Mais sa première passe est intercepté par Bowman. Sur l’action suivante, Franck Gore (112yards en 16 portées, 1TD) court 23yards et s’enfuit marquer un touchdown, les 49ers reprennent deux possessions d’avance : 31 à 15. Malgré un dernier touchdown aérien de Green Bay par James Jones (81yards,1TD), les Packers échouent sur leur dernier drive pour revenir au score. L’équipe de Green Bay s’incline logiquement sur le score de 22 à 30.

Greg Schiano a métamorphosé la défense des Buccaneers pour ce premier match. Une défense solide et rigoureuse à son image.

Tampa Bay Buccaneers – Carolina Panthers : 16-10
Première réussie pour Greg Schiano sur le banc des Buccaneers. C’est surtout dans la première période que s’est dessinée la victoire des Buccaneers. L’équipe de Tampa Bay ouvre la marque en première sur son premier drive : Josh Freeman réussi un sans faute (6/6) et parvient à se connecter dans la end zone avec le receveur Mike Williams. Les Panthers sont inexistants durant la première mi-temps, ils font face à une défense de Tampa métamorphosée (elle qui encaissait le plus de point dans la ligue l’an dernier). L’attaque explosive au sol des Panthers est réduite à néant : -1 yards au sol à la pause ! Entre temps, les Buccaneers concluent deux drives par des field goals signés Connor Barth.

Il faut attendre le premier drive des Panthers en seconde période pour voir l’attaque se réveiller : Cam Newton (23/33, 303yards, 1TD, 2INT) enchaine 4 passes de suite et lance une passe vers Brandon LaFell qui se transforme en touchdown et permet aux Panthers de revenir à 13-7. Malgré un Steve Smith encore très présent (7 rec, 107 yards) les Panthers ne réussissent qu’à marquer un field goal en fin de match. Cam Newton se montre même très en difficulté en se faisant intercepter deux fois. De son côté, l’attaque de Tampa gère tranquillement en passant par le sol et son rookie Doug Martin (24 courses, 95yards) afin de faire tomber le chrono. Les Buccaneers parviennent à aggraver la marque avec un field goal pour remporter ce match 16-10. Belle performance de la défense de Tampa Bay ce soir, c’est seulement la 2eme fois que Cam Newton ne parvient pas à faire passer la barre des 10 points à son équipe depuis le début de sa carrière.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Signatures Free agency

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une