Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Chroniques Le journal des Rookies

Le journal des Rookies – Semaine 1

Chaque semaine, Touchdown Actu vous propose un tour d’horizon de ce qu’on fait les rookies de la NFL avec les rookies offensifs et défensifs de la semaine puis le top 5 des autres. Le journal des rookies sera mis en ligne tous les mercredis.

Robert Griffin III

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Robert Griffin III n’aura pas mis longtemps à régler la mire pour ses débuts en NFL !

Rookie offensif de la semaine :
Robert Griffin III (QB) – Washington Redskins – 19/26, 320 yards, 2 touchdowns, 10 courses, 42 yards
Quels débuts ! Attendu comme le messie à Washington, Robert Griffin III a marqué son entrée dans la ligue de façon tonitruante. Alors que les quatre autres quarterbacks débutants qui étaient titulaires ce week-end (Andrew Luck, Brandon Weeden, Ryan Tannehill et Russell Wilson) ont tous connus la défaite et se sont fait intercepter à de multiples reprises (2 touchdowns pour 11 interceptions à eux quatre), RG III a rendu une copie quasi-parfaite (19/27, 320 yards et 2 touchdowns contre aucune interception) et a mené son équipe vers un succès probant chez les Saints de la Nouvelle-Orléans. Jouant avec l’assurance d’un vieux briscard et l’agilité d’un athlète olympique, le jeune quarterback des Redskins, impeccable dans toutes ses décisions, a fait très forte impression pour sa première apparition. Mieux, il est directement entré dans l’histoire en devenant le premier rookie à terminer son premier match avec 300 yards ou plus à la passe, au moins deux touchdowns et 0 interception.

Rookie défensif de la semaine :
Janoris Jenkins (CB) – Saint Louis Rams – 6 plaquages, 1 interception, 1 passe détournée
Janoris Jenkins est un talent rare ; sa capacité à couvrir la passe semble être un don inné chez ce jeune cornerback. Après avoir débuté sa carrière universitaire de façon éblouissante avec les prestigieux Gators de Floride, la carrière de Jenkins a commencé à dérailler pour des raisons extra-sportives. Viré de l’université de Floride, il a su rebondir dans la petite fac de North Alabama et convaincre les dirigeants des Rams qu’il serait l’homme providentiel dans leur arrière-garde. Drafté en 39e position, il a justifié ce dimanche la confiance accordée par ses nouveaux dirigeants. Pour son premier match dans la cour des grands, Jenkins a donné bien du fil à retordre à l’expérimenté Matt Stafford, ne se gênant pas pour intercepter l’artificier en chef des Lions et retourner le ballon sur 34 yards. On lui promet un bel avenir, si toutefois il parvient à rester discipliné tout au long.

Le Top 5 des autres rookies de la semaine 1 :
1. Alfred Morris (RB) – Washington Redskins – 28 courses, 96 yards, 2 touchdowns
Griffin III n’est pas le seul rookie des Redskins à avoir brillé ce dimanche. Alfred Morris, un coureur qui a été nommé titulaire juste avant ce premier match, a largement contribué à la victoire des siens avec 96 yards et deux touchdowns. Combatif, Morris a gagné beaucoup de yards après le premier contact, yards qui se sont avérés décisifs. Diplômé de la petite fac de Florida Atlantic, Morris avait été sélectionné par Washington dans l’anonymat du 6e tour de la dernière draft. Personne ne l’attendait à ce niveau, mais il a su saisir l’opportunité qui s’est présentée à lui lors de la pré-saison pour griller la politesse à Roy Helu Jr et Evan Royster, les deux autres running backs entrés un an avant lui dans la ligue.

Stephen Hill

Avec un receveur aussi athlétique que Stephen Hill, Mark Sanchez va se faire plaisir cette année

2. Stephen Hill (WR) – New York Jets – 5 réceptions, 89 yards, 2 touchdowns
Au sein d’une équipe euphorique – franchement, qui avait vu ce feu d’artifice venir de la part des Jets ? – Stephen Hill s’est régalé. Pour son premier match en NFL, le rookie s’est payé le luxe de terminer meilleur receveur de son équipe en termes de réceptions, de yards gagnés et de touchdowns marqués, devant son illustre coéquipier Santonio Holmes. Formé à Georgia Tech, une université réputée pour son attaque terrestre et sa fameuse triple-option, Hill n’affichait pas des stats mirobolantes au sortir de la fac (49 réceptions seulement en 38 matchs). Les Jets ont cru en son potentiel (11e choix du 2nd tour) ; ils ont certainement fait une très bonne affaire.

3. LJ Fort (LB) – Cleveland Browns – 3 plaquages, 1 sack, 1 interception, 2 passes détournées
Malgré la défaite, un rookie des Browns a frappé fort, très fort pour ses débuts dans la ligue ! On ne pense pas à Trent Richardson, le n° 3 de la draft, qui a eu besoin de 19 ballons pour gagner 39 malheureux petits yards ; encore moins à Brandon Weeden, ce quarterback qui entre dans les annales avec un rating de 5,1 (34% de passes complétées, 4 interceptions). On veut parler de LJ Fort, ce rookie non drafté qui sort de nulle part (ou plutôt, de Northern Iowa). Opposé aux Eagles, LJ Fort est à créditer d’un énorme sack sur Michael Vick et d’une interception. Héros malheureux de la partie, il a manqué de peu l’interception qui aurait pu offrir la victoire aux siens.

4. Doug Martin (RB) – Tampa Bay Buccaneers – 24 courses, 95 yards, 4 réceptions, 23 yards
Si l’équipe de Tampa Bay doit avant tout sa victoire à sa défense de fer, elle peut également tirer un grand coup de chapeau à son nouveau coureur, Doug Martin. Ses 95 yards au sol ont fait mal aux Panthers, permettant notamment de faire tourner l’horloge, empêchant Cam Newton d’avoir une dernière chance face aux Bucs. L’ancien joueur de Boise State n’a peut-être pas marqué de touchdown, mais sa performance le classe comme le deuxième meilleur running back débutant de cette première journée, juste derrière Alfred Morris. On va sûrement reparler de ce premier tour de draft (31e choix) et de ses accélérations foudroyantes dans les semaines à venir.

5. Dont’a Hightower (LB), Chandler Jones (DE) et Tavon Wilson (S) – New England Patriots
Difficile de départager ces trois rookies de l’escouade défensive des Pats, mais ils ont tous largement contribué au succès de leur franchise face à Tennessee. Chandler Jones a enregistré 3 plaquages, un sack et a provoqué un fumble. Dont’a Hightower, qui a par ailleurs effectué 5 plaquages, s’est chargé de récupérer ce fumble et de le convertir en touchdown. Quant à Tavon Wilson, il termine avec 3 plaquages, 2 passes détournées et surtout une interception décisive.
Coup de chapeau donc aux Pats qui ont une nouvelle fois flairé les bons coups lors de la draft, et fait preuve de beaucoup d’audace en donnant un grand temps de jeu à leurs trois novices en défense. Un pari qui s’est avéré payant.

Notes : certains d’entre vous seront peut-être surpris de ne pas voir Andrew Luck ou Russell Wilson apparaître dans ce classement. Si ces deux quarterbacks n’ont pas démérité, ils sont encore loin du rendement que l’on attend d’eux. Andrew Luck, malgré ses 309 yards à la passe, a coûté cher à son équipe, en perdant 4 ballons dont trois interceptions. Sa ligne offensive ne l’a certes pas aidé. Russell Wilson, lui, finit avec 153 yards seulement et un rating très moyen de 62,5. Il a parfois semblé hésitant, comme sur ce drive final où il a été incapable de se connecter avec un receveur, à quatre yards de la ligne des Cardinals. Nul doute que ces deux jeunes talentueux quarterbacks deviendront rapidement des abonnés de cette rubrique « Rookies de la semaine », mais pour l’instant, laissons leur un peu le temps de s’acclimater à cette impitoyable jungle qu’est la NFL.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Signatures Free agency

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une