Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Chroniques Le journal des Rookies

Le journal des Rookies – Semaine 2

Chaque semaine, Touchdown Actu vous propose un tour d’horizon de ce qu’on fait les rookies de la NFL avec les rookies offensifs et défensifs de la semaine puis le top 5 des autres. Le journal des rookies sera mis en ligne tous les mercredis.

Andrew Luck, des faux airs de Peyton Manning

Rookie offensif de la semaine :
Andrew Luck (QB) – Indianapolis Colts – 20/31, 224 yards, 2 touchdowns, 0 interception
Après une première prestation en demi-teinte le week-end dernier, Andrew Luck a justifié ce dimanche face aux Vikings son statut de n°1 de la Draft. Même si les chiffres affichés sur sa feuille de stats ne sont pas à couper le souffle (224 yards à la passe et 2 touchdowns tout de même !), l’ancien étudiant de Stanford a prouvé qu’il était bien le digne successeur du grand Peyton Manning. Son sang-froid, sa lecture du jeu, sa précision et sa lucidité ont fait taire tous les sceptiques, notamment sur le dernier drive : récupérant le ballon à 31 secondes de la fin, Luck a magistralement remonté le terrain (45 yards en 23 secondes) pour permettre à Adam Vinatieri d’arracher la victoire sur un field goal (23-20). Première victoire donc pour Luck, et premier coup d’éclat. Nul doute que les Colts ont trouvé là le leader qui va les mener à bien d’autres succès.

Rookie défensif de la semaine :
Lavonte David (LB) – Tamapa Bay Buccaneers – 8 plaquages dont deux pour pertes
Alors que plusieurs rookies offensifs ont flambé pour leurs débuts en NFL, leurs camarades en défense tardent à avoir un véritable impact. Cela ne signifie pas forcément que la cuvée 2012 est mauvaise, mais tout simplement qu’ils sont un peu plus long au démarrage. Ceci dit, certains partent au quart de tour, à l’instar de Lavonte David, le nouveau linebacker des Tamap Bay Buccaneers. Dans ce match où les deux défenses semblaient prolonger les vacances, l’ancien joueur de l’université de Nebraska a quand même trouvé le moyen de s’illustrer. Troisième meilleur plaqueur des Bucs face aux Giants, David a tout donné. Inépuisable, instinctif et agressif, il s’inscrit déjà dans la lignée des grands défenseurs qui ont fait la gloire des Bucs à la fin des années 90.

Le Top 5 des autres rookies de la semaine 2 :

1. Brandon Weeden (QB) – Cleveland Browns – 26/37, 322 yards, 2 touchdowns, 0 interception
Honnêtement, Brandon Weeden aurait très bien pu se trouver en haut de cette page, en tant que rookie de la semaine. Seulement, à la différence de Luck, il n’a pas pu offrir la victoire aux siens. Une défaite de plus donc pour les Browns (27-34 face aux Bengals), mais Weeden n’a rien à se reprocher. La pression du premier match évacuée (il a dû se dire que, de toutes façons, il ne pourrait pas sortir un rating pire que 5,1 !), l’ancien joueur d’Oklahoma State a joué totalement libéré ce dimanche. Appliqué et concentré, Weeden n’a eu que très peu de déchets face aux Bengals. Cela ne l’a pas empêché d’être productif : 322 yards dans les airs (record pour un rookie chez les Browns) pour deux touchdowns et aucune interception. En d’autres termes, il a fait preuve de la maturité et du leadership que l’on peut attendre de la part d’un rookie de 28 ans.

Trent Richardson

Trent Richardson a été impressionnant pour son second match en NFL, malgré la défaite des siens

2. Trent Richardson (RB) – Cleveland Browns – 19 courses, 109 yards, 1 touchdown, 4 réceptions, 36 yards, 1 touchdown
Décidément, les Browns sont à l’honneur cette semaine ! Le renouvellement de leur attaque, opéré durant l’inter-saison, porte déjà ses fruits, même si les victoires ne soit pas encore au rendez-vous. Face aux Bengals, Trent Richardson, le n° 3 de la Draft a démontré toutes ses qualités physiques et techniques, et prouvé qu’on pourrait lui confier une grosse charge de travail. Les deux touchdowns qu’il a marqués ce dimanche (où l’on peut admirer son sens de l’esquive et sa vitesse fulgurante) laissent en tout cas entrevoir de belles choses pour l’avenir. Avant de penser au futur, petit retour sur l’Histoire : Richardson a fait mieux que le légendaire Jim Brown en devenant le premier rookie des Browns à courir pour 100 yards tout en inscrivant au moins un touchdown à la course et sur réception de passe.

3. Ryan Tannehill (QB) – Miami Dolphins – 18/30, 200 yards, 1 touchdown, 3 courses, 14 yards, 1 touchdown
De nombreux observateurs s’accordaient à dire que Tannehill n’avait pas suffisamment d’expérience pour s’imposer en NFL au poste de quarterback. L’ancien joueur de Texas A&M avait, rappelons-le, commencé sa carrière universitaire en tant que receveur avant d’être replacé au poste de quarterback en 3e année. Si le catastrophique baptème du feu de Tannehill en NFL (0 touchdown contre 3 interceptions) laissait craindre le pire et donnait raison à ses détracteurs, force est de constater qu’il s’est bien ressaisi pour son second match : 200 yards dans les airs, 1 touchdown à la passe, un autre au sol, et un beau succès aux dépens des Raiders (35-13). Que demander de plus ?

4. Robert Griffin III (QB) – Washington Redskins – 20/29, 206 yards, 1 touchdown, 1 interception, 11 courses, 82 yards, 2 touchdowns
Revenu sur terre après une première performance que George Eddy aurait pu qualifier de « stratosphérique », Robert Griffin a quand même livré une solide prestation pour sa deuxième sortie dans la cour des grands. Gêné par la couverture des Rams, RG3 n’a pas hésité à utiliser ses jambes pour aller chercher des first downs, voire des touchdowns (83 yards au sol et deux touchdowns à la course pour l’ancien coureur de 400 mètres haies).
Seule ombre au tableau : une interception qui coûte chère et une défaite face aux Rams, qui aurait d’ailleurs pu être évitée si Josh Morgan n’avait pas gâché le dernier drive en jetant stupidement le ballon sur la figure de Cortland Finnegan.

5. Russell Wilson (QB) – Seattle Seahawks – 15/20, 151 yards, 1 touchdown, 4 course, 28 yards
Première victoire également pour le « petit » (1m80) quarterback rookie des Seahawks. Wilson n’est certes par le principal artisan du succès face aux Cowboys (laissons cet honneur à la défense intraitable des Seahawks et au gros match du running back Marshwawn Lynch), mais il a eu le mérite d’avoir parfaitement géré ce match et de ne pas avoir fait de faute. A l’aise derrière sa ligne, très mobile également, Russell a fait ce qu’il fallait pour conduire son équipe à la victoire, comme il l’a fait à de maintes reprises durant sa carrière universitaire, d’abord à North Carolina State puis à Wisconsin. Et, en fin de compte, c’est la principale chose que l’on demande à un quarterback. Mission accomplie donc pour cette deuxième semaine.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Signatures Free agency

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une