Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Course au MVP

Course au MVP – Semaine 3

La « Crème de la Crème », expression consacrée outre-atlantique, commence à apparaître au terme de cette troisième semaine qui a vu quelques contre-performances venir mettre des bâtons dans les roues de quelques uns des candidats au titre de MVP.

Le quart de la saison sera atteint la semaine prochaine et les semaines « Bye » qui commencent auront aussi une certaine influence sur un classement remuant, signe d’une NFL où rien n’est jamais acquis d’une semaine sur l’autre. Comme de coutume, l’accent a été mis sur les performances individuelles mais aussi collectives pour effectuer ce classement.

1. Matt Ryan (-) Quarterback – Atlanta Falcons (3-0) / 793 yards à 72% de réussite – 8 touchdowns pour 1 interception.
Poursuivant le meilleur début de saison de sa carrière, Matt Ryan a encore sorti une superbe performance contre les Chargers, tuant le match des la première mi-temps au terme de laquelle les Falcons menaient déjà 20-0 avec 3 touchdowns lancés par le # 2.  Les leaders de la NFC Sud se sont ensuite contentés de gérer le match. Avec son évaluation de 114 sur la saison, « Matty Ice » devance largement ses poursuivants et reste aussi le quarterback le plus adroit de la Ligue sur ces trois premiers matches. Utile quand le jeu de courses n’est pas au rendez-vous…

Arian Foster a déjà pu célébrer 3 touchdowns en 2012. (Al Bello/Getty Images)

2. Arian Foster (+3) Running-Back – Houston Texans (3-0) / 294 yards à la course pour 3 touchdowns – 36 yards en réception.
6ème au classement des running-backs pour le nombre de yards accumulés sur la saison, Arian Foster reste le plus stable de la bande, n’étant jamais descendu en dessous des 79 yards (lors du match contre les Dolphins où il compensa en y marquant 2 touchdowns) et en étant le plus utilisé par son équipe respective (26 tentatives par match). S’il n’a pas encore sorti un match monumental (comme celui effectué contre Cincinnati l’an dernier en playoffs, où il inscrit 2 touchdowns en plus de courir pour 153 yards), il est le fer de lance de l’attaque des Texans, permettant à Matt Schaub d’avoir plus de libertés dans son jeu de passe. Il devrait pouvoir se régaler contre les Titans cette semaine, une des pires défenses contre la course de ce début de saison (150 yds concédés par match, 29ème sur 32).

3. Eli Manning (+7) Quarterback – New York Giants (2-1) / 1011 yards à 66,9% de réussite – 5 touchdowns pour 3 interceptions.
Apres son match monumental contre les Bucs à domicile, il était difficile de faire mieux pour le quarterback des Giants. Néanmoins, la façon dont son équipe a désossé la défense des Panthers à Charlotte a impressionné. Ultra-précis (27 passes complétées sur 35), il a fini le match avec une belle évaluation de 110,2 (avec 288 yds et 1 touchdown) et emmène ses coéquipiers dans le sillage des Cowboys dans la NFC Est. Pour asseoir un peu plus sa place dans ce Top 3, il aura fort à faire ce weekend avec la défense des Eagles (3ème meilleure contre la passe) qui voudra surement se venger de son non-match face aux Cardinals.

4. Robert Griffin III (-1) Quarterback – Washington Redskins (1-2) / 747 yards à 67,4% de réussite – 4 touchdowns pour 1 interception – 209 yds à la course pour 3 touchdowns.
Lente descente du rookie au classement mais il est dit que les performances de son équipe seront le révélateur de sa forme personnelle tant il est le catalyseur d’attaque du système offensif de Kyle Shanahan. S’il a pu, une nouvelle fois, démontré sa capacité à courir (85 yards et 1 touchdown), il a été moins précis que d’habitude (61,8% de passes complétées) face à une défense des Bengals qui n’avait pourtant, jusque-là, pas confirmé tous les espoirs placés en elle en début de saison. Pour se relancer, l’adversaire idéal arrive ce week-end avec les Bucs et sa défense aérienne catastrophique (353 yards par match, dernière de la NFL) et dont le meilleur joueur de la ligne défensive, Gerald McCoy, doit pouvoir être contourné par Griffin et son physique de felin.

5.  Joe Flacco (Nouvel Entrant) Quarterback – Baltimore Ravens (2-1) / 913 yards à 64,5% de réussite – 6 touchdowns pour 2 interceptions.
Après la victoire contre les Bengals en Semaine 1, nous avons eu droit à un nouveau gros match de la part de Joe Flacco, pour qui c’est un peu l’année ou jamais puisque son contrat arrive à expiration à la fin de cette saison. Pour prétendre à des émoluments pareils à ceux encaissés annuellement par les Philip Rivers (10,2M) ou Matt Ryan (11,5M) voire Michael Vick (12,5M), le #5 des Ravens a besoin de renouveler ce genre de performances (382 yards à 71,8%, 3 touchdowns et 1 interception avec une évaluation de 117,7) de facon régulière. Il a su profiter de la vitesse de Torrey Smith pour déborder, de justesse, une défense des Patriots bien meilleure que celle de l’année dernière et, ainsi, apporter aux Ravens la première victoire de leur histoire en saison régulière face aux Patriots.

6.  NaVorro Bowman (-4) Linebacker – San Francisco 49ers (2-1) / 37 plaquages – 1 interception – 3 passes défendues.
Une semaine « sans » pour le linebacker des 49ers, surpris dans le Metrodome par des Vikings déterminés. Comme l’a noté Danny Tucitto, dans sa contribution hebdomadaire à l’excellent « Audibles at the line » du site Football Outsiders, Bowman a multiplié les plaquages manqués (tout en réussissant 18, dont seulement 7 en solo cependant) et les angles d’attaque malheureux, permettant à Christian Ponder et Adrian Peterson de se jouer de ce qui reste la meilleure défense de la NFL. Nul doute qu’il va vouloir faire payer l’attaque des Jets dès dimanche pour ne pas laisser les Cardinals s’échapper en tête d’une NFC Ouest beaucoup plus compétitive qu’on pouvait s’y attendre.

Ray Rice signe son entrée dans le Top 10 avec la victoire des Ravens sur les Pats (AP Photo/Mel Evans)

7. JJ Watt (Nouvel Entrant) Defensive End – Houston Texans (3-0) / 15 plaquages – 5,5 sacks – 5 passes defendues.
C’est une entrée méritée au classement pour l’un des favoris au titre de Défenseur de l’Année (qui s’annonce passionnant au vu des performances de ce début de saison) après avoir réalisé d’excellents playoffs l’an dernier. Ce weekend, il a encore tourmenté Peyton Manning, le sackant 2,5 fois. La défense des Texans est la deuxième de la NFL au nombre de yards concédés (255 par match) mais impressionne aussi avec son 78% de réussite sur 3rd down (1er en NFL). Tout comme Arian Foster est le catalyseur de l’attaque, JJ Watt est lui le leader de cette escouade bien partie pour emmener les Texans vers les playoffs pour la deuxième annee consecutive.

8. Calais Campbell (-1) Defensive End – Arizona Cardinals (3-0) / 11 plaquages – 2 sacks – 2 passes défendues).
Malgré un match impressionnant de son équipe, ayant détruit les Eagles en une mi-temps (24-0 à la pause), Calais Campbell a déçu au niveau de ses chiffres (1 seule passe défendue) mais son oeuvre sur les trois premières semaines est l’une des raisons du départ immaculé des Cardinals dans cette saison 2012. La cohésion de l’escouade défensive a pu encore se vérifier sur le sack/fumble/touchdown mais a aussi démontré la joie retrouvée de Larry Fitzgerald, le receveur courant à côté de ses coéquipiers tout au long de l’action pour les encourager et les féliciter.

9.  Ray Rice (Nouvel Entrant) Running-back – Baltimore Ravens (2-1) / 268 yards à la course pour 3 touchdowns – 127 yards en réception.
Avec près de 5,8 yards par tentative, le musculeux Ray Rice réalise, pour l’instant, la meilleure saison de sa carrière sur ce plan. Malgré tout, son rôle est quelque peu réduit cette année, de par la nouvelle attaque « No Huddle » mettant l’accent sur le quarterback Joe Flacco et sur sa capacité à lire les défenses adverses depuis la ligne d’engagement. Il n’a droit qu’a 15,2 tentatives par match, son chiffre le plus faible depuis son année rookie (8,2) mais il fait peu de doutes que John Harbaugh assurera une place de choix à son rugueux running-back une fois en playoffs.

10. AJ Green (Nouvel Entrant) Receveur – Cincinnati Bengals (2-1) / 311 yards en réception pour 2 touchdowns.
Le jeune receveur semble être reparti sur les mêmes bases que celles de sa saison rookie exceptionnelle (1057 yards et 7 touchdowns en 15 matches). Sa trajectoire paraît monstrueuse et son début de saison 2012 le met en position historique pour devenir le rookie ayant accumulé le plus de yards en réception sur ses deux premières saisons dans l’histoire de la Ligue, le record étant pour l’instant la propriété de Randy Moss en 1998-99 avec 2726 yards. Sa vitesse et sa dextérité sont l’une des raisons principales du début de saison correct des Bengals.

Mentions Spéciales:

Son match raté face à Atlanta (173 yards à 55% avec 2 interceptions pour aucun touchdown, contre les Falcons) fait sortir Philip Rivers du Top 10 mais ne fait pas oublier qu’il est la raison principale du bilan positif (2-1) des Chargers après 3 journees. Alex Smith (204 yards à 68% pour 1 touchdown et 1 interception, contre Minnesota) a, lui, manqué l’occasion de démontrer qu’il était capable de mener son équipe à la victoire quand sa défense avait un jour sans. De l’autre côté, Christian Ponder (713 yards à 70,1%, 4 touchdowns et 0 interception – 41 yds à la course pour 1 touchdown) fait étalage de belles qualités et transforme les Vikings en l’équipe surprise dans la très disputée NFC Nord. Enfin, Matt Schaub a sorti un match efficace contre les Broncos (avec ses 4 touchdowns) mais a fait preuve de maladresse (seulement 56% de réussite pour 290 yards),ce qui le laisse à la porte de ce classement.

Du côté des running-backs, CJ Spiller était parti pour refaire un grand match, en particulier sur ces « screen-passes » qui lui ont permis de marquer un superbe touchdown, avant de se blesser à l’epaule. Il va lui falloir être plus prudent dans les prochaines semaines ce qui pourrait limiter son impact, surtout si Fred Jackson revient lui aussi de blessure. Adrian Peterson, lui, n’a pas donné sa part au chien en étant utilisé 25 fois par son coach, ce qui porte sa moyenne à 19,33 par match sur ce début de saison soit le deuxième plus haut ratio de sa carrière. Pas mal pour un retour de grave blessure. A Seattle, Marshawn « Beast Mode » Lynch (305 yds au total) continue tout simplement sur sa lancée de la saison dernière, la meilleure de sa carrière, mais devra être plus efficace dans sa quête de la end-zone (seulement 1 touchdown) s’il veut l’égaler (12 touchdowns en 2011).

Dans le match surprise de ce weekend, Vernon Davis a tout de même confirmé qu’il était bien dans la lignée des Gronkowski ou Graham en attrapant son 4ème touchdown de la saison, ce qui pourrait mettre le record du Gronk à cette position (17 la saison dernière) en péril d’ici a la fin décembre.

En défense, Daryl Washington (29 plaquages – 3 sacks – 1 passe défendue en 2012) et Patrick Peterson sont les deux compères de Calais Campbell pour faire de cette unité l’une des trois meilleures de la NFL (avec celles des Seahawks et des Texans). Le jeune cornerback prend déjà une nouvelle dimension, maximisant son potentiel pour devenir un véritable « shutdown corner » totalement effrayant pour les quarterbacks adverses. Clay Matthews s’est démené contre les Seahawks mais n’a pas pu enregistrer un seul sack, contrairement à ses deux premiers matches de la saison. Chez les Seahawks, Chris Clemons, avec ses 4 sacks en une mi-temps, a réalisé une performance exceptionnelle mais il lui faudra faire preuve de la même régularité pour prétendre à un quelconque honneur cette saison. Enfin, à Atlanta, le linebacker Stephen Nicholas avait encore sorti la boite à plaquages (6 dans ce match pour un total de 27 sur la saison, en plus de 2 passes defendues et d’une interception), ce qui en fit le complement idéal d’un John Abraham ultra-remuant sur toute la ligne défensive.

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
16-Nov à 3:20 SEA 1.6 pariez 2 GB
18-Nov à 20:00 ATL 1.48 pariez 2.25 DAL
18-Nov à 20:00 DET 2.4 pariez 1.42 CAR
18-Nov à 20:00 IND 1.65 pariez 1.95 TEN

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une