Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL Semaine 9 (19h) : les Bears humilient les Titans, Andrew Luck historique, les favoris au rendez-vous

Il ne faut pas plaisanter avec la défense des Bears ! Encore une fois, les hommes de Chicago ont montré pourquoi ils sont une des meilleures escouades défensives de la ligue en provoquant des pertes de balle en pagaille dans une humiliation totale des Titans (51-20).

Le duel des quarterbacks rookies a tenu toutes ses promesses et c’est Andrew Luck qui a eu le dernier mot. Au passage, le quarterback des Colts a lancé pour 433 yards, un record historique sur un match pour un rookie.

Ailleurs, Peyton Manning s’est offert une nouvelle fin de match de champion, les Texans et Packers se sont logiquement imposés, Cleveland a rêvé et les Panthers ont sauvé l’honneur. Dans l’ensemble, les favoris ont tenu leur rang.

Brandon Marshall et ses coéquipiers se sont baladés contre Tennessee.

Tennessee Titans (3-6) – Chicago Bears (7-1) : 20-51
Du suspense ? Quand on a une défense et des équipes spéciales aussi incisives que celles des Bears, on ne laisse pas durer le suspense. Dès le premier quart temps, Chicago a tué le match. Corey Wootton ouvre les hostilités dans en recouvrant un punt contré pour un touchdown (0-7). Matt Forte (12 courses, 103 yards, 1 TD) profite ensuite d’un excellent retour de punt de Devin Hester pour marquer sur une course de 8 yards (2-14). Deux passes plus tard, Matt Hasselbeck (20/35, 194 yards, 1 TD, 1 int) est intercepté par Brian Urlacher qui retourne le cuir pour un touchdown (2-21). Après un nouveau fumble des Titans, Jay Cutler (19/26, 229 yards, 3 TDs) se connecte avec Brandon Marshall (9 rec, 122 yards, 3 TDs) et ça fait déjà 28 à 2 pour les Bears après… un seul quart temps ! Les deux points, les Titans les ont grapillés sur un safety qui leur a été accordé à cause d’une pénalité sur l’attaque des Bears dans sa propre end zone.

Ensuite, Chicago n’a plus eu qu’à gérer au fil des coups de pied de Robbie Gould et de deux nouveaux passages de Marshall dans la end zone au début du dernier quart. Les touchdowns de Nate Washington (2 rec, 35 yards, 1 TD) et Chris Johnson (16 courses, 141 yards, 1 TD) n’ont servi qu’à sauver l’honneur. Une victoire aussi facile qu’impressionnante pour les Bears.

Indianapolis Colts (5-3) – Miami Dolphins (4-4) : 23-20
Le duel entre les 2 quarterback rookie d’Indianapolis et de Miami n’a pas déçu. Ryan Tannehill, qui était sur la liste des blessés, a bien joué le match et a rendu une fiche assez propre (22/38, 290 yards, 1 TD), mais c’est surtout Andrew Luck qui a impressionné ! Le rookie a complètement justifié son statut et a montré à Tannehill pourquoi il était premier choix de la draft avec une fiche très impressionnante de 30/48 pour 433 yards et 2 touchdowns.
Après une première mi-temps rythmée, c’est la franchise floridienne qui mène à la mi-temps 17 à 13. Tannehill s’est connecté avec Charles Clay et Reggie Bush (10 portés, 41 yards 1 TD). Andrew Luck, lui, a envoyé la balle à l’éternel Reggie Wayne (7 réceptions, 78 yards, 1 TD) dans la end zone. Mais cette première mi-temps a un goût d’inachevé pour les Colts car Adam Vinatieri a manqué 2 field goals largement dans ses cordes.

AU retour des vestiaires après la pause, Andrew Luck envoie une bombe de 36 yards pour T.Y Hilton qui redonne l’avantage à son équipe (20-17). En dehors de ce coup d’éclat, les attaques sont plus à la peine et les équipes n’arrivent qu’à marquer un fiel goal chacune. L’écart reste donc de trois points (23-20). Alors qu’il reste 1 minute 48 à jouer, la défense des Colts bloque une 4ème tentative de Miami à moins d’un yard de la ligne fatidique à dépasser. Andrew Luck n’a plus qu’à gérer et offrir une 3ème victoire d’affilée à son équipe.

Contre toute attente les Colts se rapprochent d’une possible qualification en Playoffs. Une situation qu’ils doivent en partie à l’impressionnant niveau de Luck. Le jeune quarterback a engrangé les yards à un rythme digne des meilleurs. Encore une fois, il a montré que l’avenir des Colts devrait être radieux grâce à lui.

Green Bay Packers (6-3) – Arizona Cardinals (4-5) : 31-17
Sans surprise, les Cardinals n’ont pas pu suivre le rythme des Packers. LaRod Stephens-Howling (17 courses, 51 yards, 1 TD) a bien répondu au premier touchdown de Randall Cobb (3 rec, 37 yards, 2 TDs), mais ce même Cobb puis James Jones (4 rec, 61 yards, 1 TD) ont permis à Green Bay d’atteindre la pause avec une confortable avance (21-7).

Pour une fois, John Skelton (23/46, 306 yards, 1 TD, 1 int) a été à peu près protégé par sa ligne (2 sacks) et il a même pu mener son équipe à 10 points de suite pour effectuer un petit rapproché dans le troisième quart (24-17). Mais Aaron Rodgers (14/30, 218 yards, 4 TDs, 1 int) s’est alors connecté avec Tom Crabtree pour un touchdown de 72 yards qui a tué le match (31-17) avant un quatrième quart qui n’a consisté qu’en un échange de punts. La bonne nouvelle pour les Packers, c’est aussi que leur jeu au sol a fonctionné. James Starks (17 courses, 61 yards) et Alex Green (11 courses, 53 yards) ont enfin réussi à aider leur quarterback.

Green Bay a encore une fois dû composer avec une pluie de blessures. Jordy Nelson n’a joué qu’un quart temps. Clay Matthews et Bryan Bulaga sont également sortis en cours de match.

Washington Redskins (3-6) – Carolina Panthers (2-6) : 13-21
Un match heurté et parfois brouillon entre deux jeunes équipes, mais une victoire méritée pour les Panthers. À la barre d’une attaque enfin équilibrée, Cam Newton (13/23, 201 yards, 1 TD) a livré un match solide. DeAngelo Williams (6 courses, 37 yards, 1 TD) a été le premier à briller avec une course de 30 yards en fin de premier quart pour le premier touchdown du match (3-7). Juste avant la pause, Newton a trouvé Steve Smith (3 rec, 41 yards, 1 TD) pour faire gonfler l’avantage de son équipe (3-14). Après un troisième quart verrouillé, Newton a tué le match avec un touchdown au sol au début de la dernière période (6-21).

Du côté des Redskins, on s’est trop tiré dans le pied avec une pluie de pénalités (13 pénalités pour 97 yards) pour avoir une chance de revenir. Symbole de ce manque de sérieux, l’attaque de la capitale s’est fait annuler un touchdown à deux reprises sur le même drive avant de marquer à 1mn34 du coup de sifflet final (13-21). Trop tard pour la bande de Robert Griffin III (23/39, 215 yards). Les Panthers ont ensuite recouvert l’onside kick sans problème avant de poser le genou au sol. Cam Newton et Ron Rivera peuvent respirer, cette semaine sera beaucoup plus facile pour eux. L’attaque de Carolina a joué 23 passes pour 27 courses. Dans ces cas là, ça va tout de suite mieux.

Peyton Manning a encore une fois sorti le grand jeu dans les moments chauds.

Cincinnati Bengals (3-5) – Denver Broncos (5-3) : 23-31
Peyton Manning (27/35, 291 yards, 3 TDs, 2 int) vient de montrer à Andy Dalton (26/42, 299 yards, 1 TD, 1 int) ce qui lui manque encore pour être un grand quarterback. Avec les Broncos menés de trois points au début du dernier quart (20-17), Manning a mené son équipe à un touchdown (20-24). Il a ensuite regardé Dalton se faire intercepter puis il est allé trouver Eric Decker (8 rec, 99 yards, 2 TDs) dans la end zone pour un nouveau touchdown qui a donné 11 points d’avance à Denver (20-31) à 3mn41 du coup de sifflet final. Un nouveau gros coup du maitre des comebacks. Dalton a réussi à mener son équipe à un field goal pour réduire le score à un peu moins d’une minute du terme mais l’onside kick suivant a été recouvert par les Broncos, qui n’ont plus eu qu’à mettre le genou au sol.

Tout n’a quand même pas été parfait pour l’équipe de Manning. Devants au score 17-3 après un retour de kickoff de 105 de Trindon Holliday au début du troisième quart, les Broncos ont regardé Dalton et A.J. Green (7 rec, 99 yards, 1 TD) remettre leur équipe sur les rails avec un touchdown (10-17). Manning a ensuite été intercepté dans la end zone puis encore une fois sur son drive suivant. Après un field goal de Mike Nugent et un touchdown de BenJarvus Green-Ellis (17 courses, 56 yards, 1 TD), Cincinnati avait donc repris l’avantage dans les premières secondes de l’ultime période. Mais Manning n’est pas du genre à se démonter dans le dernier quart. Il l’a encore prouvé ce dimanche.

Houston Texans (7-1) – Buffalo Bills (3-5) : 21-9
Cela a été moins facile que prévu, mais les Texans n’ont quand même jamais été inquiétés. Matt Schaub (19/27, 268 yards, 2 TDs) a trouvé un Owen Daniels (4 rec, 62 yards, 1 TD) grand ouvert sur une play-action parfaitement exécutée pour ouvrir le score. Les Bills sont restés dans le coup en bloquant un field goal puis et en forçant un punt dans le second quart pendant que Ryan Lindell a inscrit deux coups de pied (7-6).
Mais Arian Foster (24 courses, 111 yards, 1 TD) a fini par trouver la end zone dès la première série des Texans dans le troisième quart (14-6). Après un autre coup de pied de Lindell (14-9), Buffalo a fini par succomber dans le dernier quart sur un touchdown de Garrett Graham, sur un drive bien aidé par un excellent Andre Johnson (8 rec, 118 yards).
Même sans être loin au score, les Bills n’ont jamais vraiment donné l’impression d’être menaçants. Peut-être parce que, pour une fois, leur jeu au sol les a complètement lâché. Fred Jackson et C.J. Spiller n’ont cumulé que 12 courses pour 60 yards à eux deux.

Jacksonville Jaguars (1-7) – Detroit Lions (4-4) : 14-31
Lorsqu’ils ont un jeu au sol productif, les Lions prennent une tout autre dimension en attaque. Après un premier quart marqué par un coup de pied manqué de Jason Hanson, Mikel Leshoure (16 courses, 70 yards, 3 TDs) a conclu trois fois de suite les drives de son équipe pour des touchdowns à la course. Résultat, Detroit mène 21-0 à la pause. Un écart déjà insurmontable pour une équipe de Jacksonville toujours aussi poussive en attaque. Même si Blaine Gabbert (27/38, 220 yards, 2 TDs, 2 int) a réussi à trouver Morgan Spurlock (5 rec, 35 yards, 1 TD) et Justin Blackmon (5 rec, 32 yards, 1 TD) pour des touchdowns dans le dernier quart, c’était trop tard. D’autant que Joique Bell (13 yards, 73 yards, 1 TD) en a ajouté une couche pour Detroit entre les deux touchdowns des Jaguars. Malgré sa blessure, Calvin Johnson a brillé avec un match à 7 réceptions pour 129 yards. Matt Stafford (22/33, 285 yards) a aussi été très propre. Forcément, quand il y a un semblant de jeu au sol, tout est plus simple.
Detroit équilibre son bilan et se remet bien dans la course après un début de saison difficile.

Cleveland Browns (2-7) – Baltimore Ravens (6-2) : 15-25
Les Browns pensaient peut-être avoir fait le plus dur. À un peu plus de 9 minutes de la fin, Brandon Weeden (20/37, 176 yards, 2 TDs) trouve Josh Gordon (2 rec, 38 yards) pour ce qui semble alors être le touchdown qui donne l’avantage aux Browns. Mais l’action est annulée par une pénalité pour formation illégale. Cleveland doit se contenter d’un nouveau field goal, le cinquième de la partie pour une attaque désespérément inefficace dans la moitié de terrain adverse. Ce coup de pied permet quand même aux Browns de repasser devant (15-14). Mais Joe Flacco (15/24, 153 yards, 1 TD) se connecte avec Torrey Smith (4 rec, 46 yards, 1 TD) pour un touchdown dès la série suivante. La conversion à deux points est bonne et Baltimore a un touchdown d’avance (15-22). En bons vétérans, les Ravens verrouillent la défense pour finir le match. Ils stoppent Cleveland sur une quatrième tentative puis, une fois que l’attaque a ajouté trois points, l’inévitable Ed Reed intercepte une dernière fois Weeden.

Les Browns ont vraiment laissé passer leur chance. Même si Ray Rice (25 courses, 96 yards, 1 TD) a encore fait son boulot, les Ravens ont semblé prenables. Baltimore menait 14-0 après le premier quart mais n’a jamais tué le match. Mais Trent Richardson (25 courses, 105 yards) et ses coéquipiers ne peuvent pas gagner sans marquer quelques touchdowns.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une