Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL semaine 9 (22h) : les Steelers s’offrent le champion, Doug Martin impressionne, les Seahawks invincibles à domicile

Trois matchs pour cette série de 22 heures. Une seule victoire à domicile et c’est bien entendue pour les Seahawks de Seattle décidément invincibles sur leur terrain.

Du côté de New-York, les Steelers sont sortis vainqueurs de leur duel contre les Giants. Avec à la clé une belle prestation collective des hommes de Pittsburgh.

Enfin à Oakland, un homme est sorti du lot : c’est le coureur rookie Doug Martin qui justifie de plus en plus l’échange des Buccaneers lors de la draft 2012 pour aller le récupérer en fin de premier tour.

Doug Martin était seul au monde ce soir contre les Raiders. Auteur pour la deuxième semaines de suite d’une prestation à plus de 200 yards mais cette fois avec 4 touchdowns!

Oakland Raiders (3-5) – Tampa Bay Buccaneers (4-4) : 32-42
Le Doug Martin show acte II en direct d’Oakland. Le coureur rookie des Buccaneers a une fois de plus éclaboussé le match de tout son talent. Au total le joueur cumule ce soir 251 yards et 4 touchdowns à la course en 25 portées, ainsi que 4 réceptions et 21 yards. Tout simplement monstrueux et impossible à surmonter pour les Raiders.

Les Raiders commencent bien le match avec un field goal et un touchdown de Carson Palmer (39/61, 414 yards, 4TD et 3 INT) pour Rod Streater à 30 secondes de la mi-temps. Entre temps Tampa Bay ouvre son compteur avec une passe de Josh Freeman (18/30, 247 yards, 2TD), encore propre ce soir, pour Vincent Jackson (2rec, 84 yards, 1TD). 10-3 pour les locaux lors de la rentrée aux vestiaires.

C’est en seconde mi-temps que Doug Martin a commencé son show. Dans le troisième quart, le coureur marque deux touchdown sur des courses de 45 yards et 67 yards. A cela vous ajoutez une passe du quarterback de Tampa pour Mike Williams (4rec, 68 yards, 1TD) dans la end zone et les Buccaneers mènent 28-10.
Les Raiders reviennent légèrement dans la course avec un touchdown à la passe de Palmer pour Brandon Myers 17-28. Mais ce soir Doug Martin est sur une autre planète. Il répond aux Raiders avec une course de 70 yards et marque le touchdown du 17-35.

Le match prend une tournure inattendue. Palmer trouve une seconde fois Myers dans la end zone et les Raiders reviennent à 24-35. Le pauvre LeGarette Blount, qui a vu un rookie l’éclipser, relâche la balle à 7 minutes de la fin, recouvert par les Raiders.
Le fullback multitâche des Raiders Marcel Reece (8rec, 95 yards, 1TD) est à la réception d’une passe de Palmer dans la end zone. Avec la 2 point conversion réussie, cela fait 32-35. Blount ne reverra pas le terrain.

En fin de match, la défense de Tampa Bay intercepte deux fois Palmer qui tente le tout pour le tout. La première permet même à Doug Martin de terminer son récital avec un quatrième touchdown au sol qui scelle le score final : 32-42.
Encore un gros match de l’attaque de Tampa Bay qui voit la franchise se positionner comme un possible concurrent à une place en playoff.

Pittsburgh Steelers (4-4) – New York Giants (6-3) : 24-20
La ligue et les fans s’attendaient à un final de folie entre deux des meilleurs quarterbacks dans le dernier quart-temps, mais finalement seul Ben Reothlisberger (21/30, 216 yards, 2TD, 1INT) a sorti son épingle du jeu dans le money time.

Si le premier quart-temps a vu les deux défenses prendre le pas sur les attaques, le deuxième est lui fort en spectacle et en rebondissements.
Les Steelers font sauter en premier le verrou défensif de leur adversaire.. Roethlisberger se connecte dans la end zone avec Emmanuel Sanders. 7-0 pour les visiteurs. Les Giants répondent sur le drive suivant par un touchdown au sol de Andre Brown. Mais ce touchdown est sujet à polémique puisqu’il est obtenu après une troisième tentatives ratée des Giants sur laquelle les arbitres sifflent une faute contre Ryan Clark pour un plaquage sur Victor Cruz (5rec, 67 yards) dans la end zone.

Sur le drive qui suit Big Ben laisse la balle lui échapper suite à la pression, Michael Boley la ramasse et remonte 50 yards pour inscrire le touchdown. Les arbitres ont un doute sur l’action : passe manquée ou fumble ? Après revue, ils décident de maintenir le touchdown. La décision arbitrale semble justifiée mais Jason Pierre Paul fait un block illégal dans le dos de Heath Miller lors de la remontée du ballon. Les arbitres ne disent rien non plus. 7-14 pour les Giants tout de même.
Les Steelers réduisent la marque avant la mi-temps sur un field goal de Shaun Shuisham 10-14.

La deuxième mi-temps est semblable à la première, c’est à dire pas grand chose au début. Juste deux field goals de Lawrence Tynes et une interception de Roethlisberger par Corey Webster. Avantage 20-10 pour les Giants à l’entame du quatrième quart.
Un quart-temps que les visiteurs démarrent tambour battant. Invisible jusque là, Mike Wallace (3rec, 66 yards, 1TD) se réveille en captant une passe et parcourt 51 yards pour ramener les siens à trois points, 17-20.

Mais ce dernier quart est décevant car seul les Steelers avancent en attaque, Eli Manning (10/24, 125 yards, 1INT), sous pression constante, n’avance plus. Les trois drives de l’attaque des Giants se finissent en punts.
Même si la défense des Giants pense créer le tournant du match en stoppant les Steelers sur une quatrième tentative à 5 yards de leur end zone, c’est contre la course qu’elle perd la bataille. Isaac Redman (147 yards en 26 portées, 1TD) sort le match de sa vie (record de yards en carrière) avec un touchdown au sol pour donner l’avantage au sien, 24-20. C’est surtout lui qui tue définitivement le match avec une course de 28 yards en toute fin de match.

Les Steelers confirment leur net regain de forme et se repositionnent dans l’AFC. Quand aux Giants les difficultés perçues la semaine dernière face aux Cowboys se sont confirmées.

Minnesota Vikings (5-4) – Seattle Seahawks (5-4) : 20-30
Les Seahawks sont difficile à battre chez eux. Les Vikings en ont fait l’expérience ce soir. Malgré un énorme Adrian Peterson (182 yards en 17 portées, 2TD) auteur de deux touchdowns ce soir, l’attaque des Vikings a encore été trop limité par un Christian Ponder (11/22, 63 yards, 1INT) de plus en plus inquiétant.

Les visiteurs ouvrent pourtant le score en premier par leur coureur vedette. Mais les Seahawks reviennent au score et prennent même le large après deux très bon drives où Russell Wilson (16/24, 173 yards, 3TD) trouve Golden Tate (4rec,28 yards, 2TD)  et Sidney Rice (4rec, 54 yards, 1TD) dans la end zone. Encore une fois, c’est Peterson qui remet les siens en course avec un nouveau touchdown au sol. 14-14.
A la mi-temps les locaux mènent 17-21 grâce à un nouveau touchdown de Tate .

Les Seahawks augmentent leur avance après la pause avec un touchdown de Marshawn Lynch (124 yards en 26 portées, 1TD) sur une course de 3 yards. 17-27.
Les Vikings reviennent à un touchdown d’écart grâce à leur kicker rookie Blair Walsh, 20-27.
Le début du dernier quart voit Seattle rajouter un field goal et intercepter Ponder. Ensuite les deux défenses ferment boutiques.

Victoire logique des Seahawks alors que les Vikings enchainent une deuxième défaite consécutive.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une