Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

Le journal des Rookies – Semaine 9

Chaque semaine, Touchdown Actu vous propose un tour d’horizon de ce qu’on fait les rookies de la NFL avec les rookies offensifs et défensifs de la semaine puis le top 5 des autres. Le journal des rookies sera mis en ligne tous les mercredis.

Qui arrêtera Doug Martin ? Le rookie sensation de Tampa Bay est parti pour battre bon nombre de records

Rookie offensif de la semaine :
Doug Martin (RB) – Tampa Bay Buccaneers – 25 courses, 251 yards, 4 touchdowns, 4 réceptions, 21 yards.
Vous avez été immpressionné par la performance éblouissante de Doug Martin la semaine passée (214 yards cumulés et 2 touchdowns face aux Vikings) ? Tenez-vous bien, le rookie des Bucs a encore fait mieux ce dimanche face aux Raiders ! Le musculeux running back de poche (1,75 m, 101 kg) a affolé les compteurs et rendu fou les défenseurs d’Oakland avec une prestation qui restera gravée comme l’une des plus mémorables de la saison 2012. Sur les quatre touchdowns qu’il a inscrit ce dimanche, trois l’ont été sur des courses de 45 yards ou plus ! (45, 67 et 70 yards). Chose qui n’était plus arrivée depuis… 1940 ! Tandis que les défenseurs des Raiders récupèrent leurs chevilles aux quatre coins du Coliseum d’Oakland, on continue nos recherches statistiques. Avec 251 yards au sol, Doug Martin a donc battu le record de la franchise. Le record pour un rookie sur un seul match, détenu par Adrian Peterson (296 yards) semble encore loin, mais avec ce nouveau phénomène, on ne s’étonne plus de rien.

Rookie défensif de la semaine :
Lavonte David (LB) – Tampa Bay Buccaneers – 16 plaquages.
Pour la première fois de la saison, une équipe place deux joueurs au top de notre classement des rookies de la semaine !
Bien sûr, sans les exploits de Doug Martin, Tampa Bay n’aurait peut-être jamais battu les Raiders (42-32). Mais on ne doit pas oublier le rôle important joué par le rookie Lavonte David : avec ses 16 plaquages dont 14 en solo, il a largement contribué à la solide prestation défensive des Bucs face à Darren McFadden, limité à 17 yards seulement en 7 tentatives (2,4 yards par course).
De façon plus générale, le rookie en provenance de Nebraska a rapidement trouvé ses marques dans la défense des Bucs. Avec 67 plaquages depuis le début de la saison, il est tout simplement le meilleur plaqueur de la meilleure équipe de la ligue contre la course (77,2 yards par match !).

Avec 433 yards à la passe (record pour un rookie), Andrew Luck aurait très bien pu se retrouver en tête de ce classement cette semaine

Le Top 5 des autres rookies de la semaine 9 :
1. Andrew Luck (QB) – Indianapolis Colts – 30/48 yards, 433 yards, 2 touchdowns, 0 interception, 1 course, 5 yards.
On attendait beaucoup de la confrontation entre deux des quarterbacks rookies les plus surveillés cette année, Andrew Luck et Ryan Tannehill. Le moins que l’on puisse dire, ce qu’on n’a pas été déçu ! Si les deux jeunes quarterbacks ont joué à un très haut niveau, on doit dire que Andrew Luck a particulièrement marqué les esprits et justifié son statut de premier choix de la draft.
Avec 433 yards dans les airs, il a établi un nouveau record pour un rookie sur un match (record détenu jusque là par Cam Newton), et contribué à un cinquième succès pour les Colts, plus mauvais élève de la ligue l’an dernier, rappelons-le. Un succès qui revient en grande partie à Luck : dans ce match qui s’est joué aux couteaux, la capacité de Luck à sortir des big plays a fait la différence (23 à 20 pour les Colts au final).

2. Russell Wilson (QB) – Seattle Seahawks – 16/24, 173 yards, 3 touchdowns, 0 interception, 9 courses, 27 yards.
Question : quelle est la différence entre Marshawn Lynch et Adrian Peterson ? Réponse : Russell Wilson. Alors que les deux super running backs ont tous deux sorti un match énorme et se sont en quelque sorte neutralisés, la différence entre les Seahawks et les Vikings s’est faite par l’intermédiaire du signal caller de Seattle, qui a surclassé le deuxième année Christian Ponder. D’une efficacité redoutable (3 touchdowns, aucune interception et une évalutation de 127,3 !), Russell Wilson a su varier le jeu de façon remarquable, se connectant avec huit receveurs différents. En deuxième mi-temps, Wilson a bien géré le match et fait preuve d’une maturité rare pour un rookie. On rappelle qu’il n’a été pris qu’au troisième tour de la Draft – bonne pioche pour les Seahawks !

3. Ryan Tannehill (QB) – Miami Dolphins – 22/38, 290 yards, 1 touchdown, 0 interception.
On l’a dit plus haut, son duel face à Andrew Luck était attendu par de nombreux observateurs. L’ancien receveur, reconverti au poste de quarterback au cours de sa troisième année universitaire, a su tirer son épingle du jeu face aux Colts. Le duel a peut-être été remporté par la jeune star d’Indianapolis, mais le rookie des Dolphins n’a pas démérité, loin de là. Faisant preuve d’une jolie mobilité et d’un sang froid prometteur dans sa poche de protection, Tannehill, qui était pourtant incertain avant ce match, a sorti un match très solide. Il a même conduit les siens aux portes de la victoire – les Dolphins se sont finalement inclinés sur un field goal de Vinatieri à 6 minutes de la fin (20-23).

4. Trent Richardson (RB) – Cleveland Browns – 25 courses, 105 yards, 6 réceptions, 31 yards.
Trent Richardson est vraiment dans une bonne dynamique en ce moment. Après avoir couru 122 yards la semaine dernière face aux Chargers, l’ancien running back d’Alabama a remis ça ce dimanche, avec 105 yards face aux Ravens. Chose importante, il semblerait que le coach Pat Shurmur lui fasse de plus en plus confiance. Richardson, qui avait déjà eu droit à 24 portés de ballon la semaine précédente, a cette fois bénéficié de 25 ballons (record en carrière) pour mettre à mal la grosse défense des Ravens. Alors que Brandon Weeden tarde à trouver son rythme de croisière, Richardson est en passe de s’imposer comme l’élément clé du système offensif des Browns.

5. TY Hilton (WR) – Indianapolis Colts – 6 réceptions, 108 yards 1 touchdown.
Andrew Luck est en train de développer une alchimie très intéressante avec TY Hilton. Pour la deuxième fois de sa très jeune carrière (huit matchs), le jeune receveur des Colts a franchi la barre symbolique des 100 yards, avec un nouveau touchdown à la clé. Petit gabarit (1,75 m, 83 kg), Hilton, 3e tour de draft en 2012, impressionne tous les observateurs par sa pointe de vitesse et sa faculté à respecter les routes établies. Luck-Hilton, ce duo peut aller loin et donner lieu à de nombreux touchdowns pour la franchise de l’Indiana.

 

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
20-Oct à 2:25OAK2.1pariez1.5KC
22-Oct à 19:00CHI2.15pariez1.47CAR
22-Oct à 19:00CLE2.6pariez1.33TEN
22-Oct à 19:00GB2.6pariez1.33NO
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une