Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL Semaine 12 (19h) : Atlanta se fait respecter, l’attaque des Steelers ridicule, Ryan Tannehill décisif

Il y eu moins de folie qu’à Thanksgiving ou avec les trois prolongations de dimanche dernier mais la série de rencontres de 19 heures à livré quelques belles fin de match.

À Tampa, les Falcons sont allé chercher un succès solide en calmant des Buccaneers qui pensaient pouvoir disputer leur suprématie dans la NFC Sud. Mais le roi des moments chauds ce dimanche était à Miami. Ryan Tannehill a remporté son duel de rookies avec Russell Wilson grâce à un dernier drive exceptionnel.

Les Steelers, eux, attendent désespérément le retour de Ben Roethlisberger…

Ça n’a pas été flashy, mais Atlanta a confirmé sa main mise sur sa division.

Tampa Bay Buccaneers (6-5) – Atlanta Falcons (10-1) : 23-24
Avec deux quarterbacks si à l’aise dans les moments chauds, il fallait en théorie avoir le ballon le dernier. Le problème pour Josh Freeman (19/30, 256 yards), c’est qu’il a récupéré la possession avec seulement 8 secondes au chrono. Le temps de tenter une passe désespérée vers la end zone que les défenseurs adverse ont dévié. Si les Buccaneers ont eu si peu de temps en fin de match, c’est parce que les Falcons ont bien mangé le chrono après que Connor Barth ait manqué le field goal de 56 yards qui aurait pu donner l’avantage à Tampa à 3mn37 de la fin.

Une fin de match tout aussi serrée que le reste de la rencontre. Les deux équipes se sont rendues coup pour coup et l’écart n’a jamais dépassé les 6 points. Après un touchdown au sol pour chaque équipe en première mi-temps et un score de 10-10 à la pause, Matt Ryan (26/32, 353 yards, 1 TD, 1 int) a mis le feu aux poudres avec une bombe transformée en touchdown de 80 yards par Julio Jones (6 rec, 147 yards, 1 TD) dans le troisième quart (13-17). Doug Martin (21 courses, 50 yards, 2 TDs) a répondu et Tampa a même ajouté un field goal pour repasser devant 23-17 dans la dernière période. Mais les Falcons ont repris les devants grâce à Michael Turner (13 courses, 17 yards, 1 TD). Un touchdown décisif à 8 minutes de la fin. Car la suite, c’est le coup de pied raté de Barth et la bonne gestion de l’horloge des Falcons.
Atlanta accroit encore son avance dans la NFC Sud.

Miami Dolphins (5-6) – Seattle Seahawks (6-5) : 24-21
Un petit coup d’arrosoir et ça repart ! Alors que Seattle menait 14-7 à la fin du troisième quart, l’arrosage automatique du stade s’est déclenché. Une petite pluie qui a visiblement fait beaucoup de bien aux locaux. David Thomas (9 courses, 60 yards, 1 TD) égalise (14-14) au début de la dernière période. Mais Leon Washington répond dès le coup d’envoi suivant en remontant le ballon pour 98 yards et un touchdown (14-21). Pas grave ! Dans un match soudain devenu débridé, Ryan Tannehill (18/26, 253 yards, 1 TD, 1 int) réplique en trouvant Charles Clay (6 rec, 84 yards, 1 TD) pour un touchdown de 29 yards à un peu plus de 5 minutes du terme.

On entre alors dans le money time. Les Seahawks ne font pas mieux qu’un punt et rendent la possession avec 1mn32 sur l’horloge. Suffisant pour Tannehill qui lance alors des passes de 19, 15, 25 et 7 yards pour mettre son kicker à portée de tir. Dan Carpenter ne manque pas l’occasion d’offrir la victoire à son équipe en réussissant un coup de pied de 43 yards à la dernière seconde (24-21).

Encore une fois, les Seahawks ont donc été mis en échec loin de leur stade. Russell Wilson (21/27, 224 yards, 2 TDs) n’a pas grand chose à se reprocher. Il aura juste manqué le finish, à la fois pour lui et pour sa défense. Les Dolphins, eux, gardent un petit espoir de se mêler à la course aux playoffs.

Chicago Bears (7-3) – Minnesota Vikings (6-4) : 28-10
Quand la défense de Chicago fait du Bears, c’est redoutable. Après avoir laissé Minnesota ouvrir le score sur un field goal, les défenseurs des Bears se sont remis en mode « voleur de ballons » en arrachant le cuir à Adrian Peterson (18 courses, 108 yards) dans sa moitié de terrain. Une perte de balle convertie en touchdown sur une course de Michael Bush (21 courses, 60 yards, 2 TDs) sur la série suivante (7-3). Dans le second quart, ce sont les équipes spéciales de Chicago qui font merveille. Après avoir bloqué un coup de pied des Vikings, les Bears marquent sur une nouvelle course de Bush et convertissent à deux points grâce à une feinte sur laquelle le holder court droit dans la end zone (18-3). La belle séquence se poursuit avec une interception sur Christian Ponder (22/43, 159 yards, 1 TD, 1 int) suivie sur l’action suivante d’une passe de touchdown de Jay Cutler (22/31, 188 yards, 1 TD, 1 int) pour Matt Spaeth dans la end zone. Le score est de 25-3 à la pause.

Le début du troisième quart ressemble à un début de révolte pour les Vikings. Après avoir intercepté Cutler sur son premier drive, leur attaque va au touchdown (25-10). Mais ce n’est qu’un feu de paille. La défense des Bears serre à nouveau le jeu et met Minnesota en échec sur trois quatrièmes tentatives et arrache même un nouveau fumble à Christian Ponder. Forcément, une défense de ce niveau, ça simplifie beaucoup de choses. Les seuls points noirs de la soirée, ce sont les sorties de Devin Hester et Matt Forte sur blessure. Le coureur semble touché à la cheville.

Indianapolis Colts (7-4) – Buffalo Bills (4-7) : 20-13
Dans un match pas spécialement enthousiasmant, les Colts ont fait ce qu’il fallait pour s’approcher encore un peu plus d’une place en playoffs. Après l’ouverture du score par T.Y. Hilton sur un retour de punt de 75 yards (7-0), Indianapolis a bien réussi à limiter la production offensive des Bills. Hilton est ensuite ressorti de sa tanière pour capter une passe d’Andrew Luck (20/37, 240 yards, 1 TD, 1 int) dans la end zone au cours du troisième quart (20-6). Ryan Fizpatrick (17/33, 180 yards, 1 TD, 1 int) a bien fini par trouver le tight end Lee Smith pour un touchdown au début du dernier quart (20-13). Mais les dernières offensives des Bills ont encore été bien stoppées et Indianapolis a bien dévoré les trois dernières minutes du chrono. Bien aidés par un nouveau match solide de Reggie Wayne (8 rec, 102 yards) les Colts ont fait le boulot. Leurs rêves de playoffs sont toujours en marche.

Charlie Batch a semblé complètement dépassé par les évènements ce lundi.

Cleveland Browns (3-8) – Pittsburgh Steelers (6-5) : 20-14
Oui, Ben Roethlisberger a cruellement manqué aux Steelers. Mais plus que l’inefficace et léthargique Charlie Batch (20/34, 199 yards, 3 int), c’est toute l’attaque de Pittsburgh qui n’a pas fonctionné. Entre les trois interceptions de Batch et les cinq fumbles perdus par cinq joueurs différents, les Steelers ont rendu 8 ballons à l’adversaire ! Même avec la meilleure défense de la ligue pour rattraper les bêtises, c’est quand même beaucoup trop. Et même si la défense des Browns a bien joué, perdre 8 ballons est indigne d’une équipe NFL.

Tout a bien commencé pour Pittsburgh lorsque Lawrence Timmons a intercepté Brandon Weeden (17/26, 158 yards, 1 TD, 1 int) sur le premier drive et retourné le ballon dans la end zone pour l’ouverture du score (0-7). Mais ensuite, le festival de maladresse et d’inefficacité de l’attaque des Steelers a commencé. Grâce à un fumble récupéré sur les 10 yards de Pittsburgh, les Browns ont inscrit leur premier touchdown pour prendre l’avantage au début du second quart (10-7). Batch a enfin mené un drive efficace conclu dans la end zone par Chris Rainey (5 courses, 17 yards, 1 TD) juste avant la pause. Cela a permis aux hommes de Mike Tomlin de reprendre l’avantage (14-13), mais c’était aussi le dernier souffle.

La deuxième mi-temps des Steelers ? Punt, interception, punt, interception, punt, interception, fumble perdu, fumble perdu. Dans ces conditions, le touchdown marqué par Trent Richardon (29 courses, 85 yards, 1 TD) sur une course de 15 yards dans le troisième quart a suffi à assurer la victoire de son équipe. Il faut dire que les Browns venaient de récupérer le ballon à 31 yards de la end zone.

Il est vraiment temps que Ben Roethlisberger revienne. Du côté de Cleveland, l’accroc de la soirée est la sortie de Weeden avec ce qui pourrait être une commotion.

Kansas City Chiefs (1-10) – Denver Broncos (8-3) : 9-17
Ca n’a pas vraiment été leur oeuvre la plus éclatante de l’année mais les Broncos ont fait le boulot face à des Chiefs accrocheurs. Bien ralenti pendant le début du match, Peyton Manning (22/37, 285 yards, 2 TDs, 1 int) a fini par trouver la end zone 23 secondes avant la mi-temps sur une passe de 7 yards à Jacob Tamme (4 rec, 48 yards, 1 TD). Denver a alors repris l’avantage 7-6. Dans le troisième quart, le numéro 18 s’est connecté avec Demaryius Thomas (4 rec, 82 yards, 1 TD) pour 30 yards et un nouveau touchdown qui a fait passer le score à 14-9. Cette fois, c’était suffisant pour mettre son équipe à l’abris. Car Jamaal Charles (23 courses, 107 yards) a eu beau faire progresser son équipe au sol, Brady Quinn (13/25, 126 yards, 1 int) a manqué d’efficacité sur les troisièmes tentatives (3/14) et son équipe n’a pas atteint la end zone une seule fois.

Lorsqu’ils ont récupéré le cuir à 6mn24 du terme, les Broncos ont mangé le chrono grâce notamment à Knowshon Moreno (20 courses, 85 yards). Denver a gardé le ballon jusqu’à 14 secondes du coup de sifflet finale pour inscrire le coup de pied qui a définitivement scellé le match (17-9). Les Broncos continuent leur marche vers les playoffs. Du côté de Kansas City, les dirigeants peuvent commencer à regarder plus de matches NCAA pour évaluer qui il vont choisir très haut dans la prochaine Draft.

Cincinnati Bengals (6-5) – Oakland Raiders (3-8) : 34-10
Le retour de Carson Palmer (19/34, 146 yards, 1 TD, 1 int) à Cincinnati n’aura pas été une grande réussite pour lui. Rapidement secoué par la défense des Bengals, le quarterback des Raiders n’a pu qu’observer Andy Dalton (16/30, 210 yards, 3 TDs) et son attaque prendre rapidement le large. Après un premier touchdown au sol de BenJarvus Green-Ellis (19 courses, 129 yards, 1 TD), Cincinnati a aggravé le score avec deux passes de touchdown captées par Mohammed Sanu. Avec un field goal de plus, le score est déjà de 24-0 à la pause. Même s’ils ont eu un petit sursaut dans le troisième quart grâce à l’incontournable Sebastian Janikowski et à un touchdown de Denarius Moore, les Raiders n’ont jamais vraiment été menaçants. Cincinnati a même ajouté dix points dans le dernier quart pour faire bonne mesure.

Ce match a surtout été marqué par un gros accrochage en fin de match. Après un petit coup à retardement sur Andy Dalton, les esprits se sont sérieusement échauffés et plusieurs joueurs ont été expulsés.

Jacksonville Jaguars (2-9) – Tennessee Titans (4-7) : 24-19
Il y a décidément bien quelque chose de différent à Jacksonville lorsque Chad Henne (17/26, 261 yards, 2 TDs, 1 int) est aux commandes. Jacksonville a rapidement pris l’avantage grâce à un touchdown de Rashad Jennings (16 courses, 43 yards; 1 TD) dans le premier quart. Henne s’est ensuite connecté avec un Cecil Short (4 rec, 105 yards, 1 TD) en mode slalom pour un touchdown de 59 yards qui a fait passer l’avantage des Floridiens à 14-6 dans le troisième quart. Dans la dernière période, Henne a trouvé Justin Blackmon (5 rec, 62 yards, 1 TD) pour creuser l’écart (21-12). Les Titans ont réduit la différence à 21-19 grâce à Kenny Britt. Ils ont même récupéré le ballon avec 3mn28 à jouer. Mais un ballon contré puis intercepté par Dwight Lowery a coupé le bel élan des Titans. Un field goal plus tard, Jake Locker (23/40, 261 yards, 1 TD, 2 int) a récupéré une dernière chance avec 24 secondes à jouer. Mais là encore, il a été intercepté.

Il n’y a plus d’enjeu pour les Jaguars mais Chad Henne continue de mettre Blaine Gabbert dans l’embarras. Car cette équipe n’a clairement pas le même visage avec Henne.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
24-Oct à 2:30PHI1.33pariez2.6WAS
27-Oct à 2:25BAL1.45pariez2.2MIA
29-Oct à 15:30CLE3.2pariez1.2MIN
29-Oct à 19:00BUF1.55pariez2OAK
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une