Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL semaine 12 (22h) : Deuxième victoire pour Colin Kaepernick, les Ravens au forceps, Ryan Lindley maltraité

Pas beaucoup de suspense pour les trois matches de 22h en dehors du Baltimore Ravens – San Diego Chargers qui est allé jusqu’en prolongation.

Colin Kaepernick a justifié la confiance placée en lui par son coach en ne faisant pas d’erreur ce soir. Mais c’est surtout la défense des 49ers qu’il faut saluer avec ses 5 sacks et 2 interceptions sur Drew Brees.

Enfin dans le match de division opposant les Rams aux Cardinals, Sam Bradford a montré qu’il valait mieux l’avoir en quarterback que d’avoir Ryan Lindley.

La défense des 49ers a encore été la clé de la victoire. L’escouade défensive a intercepté deux fois Drew Brees pour à chaque fois marquer un touchdown.

New Orleans Saints (5-6) – San Francisco 49ers (8-2-1) : 21-31
Jim Harbaugh et Colin Kaepernick (16/25, 231 yards,1TD,1INT) avaient la pression ce soir après le grand chamboulement de la semaine. Le coach des 49ers a réussi son pari avec la victoire facile de son équipe. Kaepernick n’a pas été transcendant, mais encore une fois c’est l’ excellente défense des 49ers qui a fait la différence.

À la mi-temps, les deux équipes rentrent aux vestiaires sur un score de parité : 14-14. Les 49ers ouvrent le score en premier avec un touchdown sur une course de leur nouveau quarterback titulaire. Mais les Saints ne veulent pas voir les 49ers prendre le large, du coup sur le drive suivant, Drew Brees (26/41, 267 yards, 3TD, 2INT) trouve David Thomas, 7-7.
Ted Ginn est en mode playoff c’est à dire que sur un punt des Saints, il laisse la balle lui échapper. Celle-ci est recouverte sur les 10 yards des 49ers par les Saints. Drew Brees sur la deuxième tentative trouve Marques Colston dans la end zone, les Saints passent devant, 14-7.

Le dernier drive juste avant la mi-temps est peut être le symbole de la chance qui sourit à Colin Kaepernick. Le quarterback est intercepté par Patrick Robinson à 38 secondes de la mi-temps. Mais sa défense renverse la tendance en interceptant Drew Brees sur la moitié de terrain. Ahmad Brooks remonte même 50 yards pour inscrire le touchdown de l »égalisation juste avant la pause, 14-14.

Les 49ers prennent l’avantage dès le début du troisième quart. L’attaque avance bien en alternant passes et courses. C’est le coureur Franck Gore (83 yards en 19 courses) qui marque le touchdown en réceptionnant une courte passe de son quaterback (14-21). Un avantage qu’augmentent les visiteurs en interceptant une nouvelle fois Drew Brees. Encore une fois le défenseur des 49ers (Whitner) parcourt 43 yards  pour le touchdown et permettre à San Francisco de mener 28-14.

Les Saints reviennent à un touchdown lorsque leur quarterback trouve sur une courte passe (2 yards) Jed Collins dans la end zone (21-28).  Mais David Akers (1/3) redonne un peu d’avance aux siens avec un field goal (21-31).

La fin du quatrième quart-temps voit les Saints rater plusieurs quatrièmes tentatives et Akers rater deux field goals (un contré). Le score ne bouge plus d’ici la fin du match. Les 49ers confirment leur belle forme du moment. Pour les Saints, malgré la défaite, l’espoir d’accrocher une wild-card n’est pas encore mort.

San Diego Chargers (4-7) – Baltimore Ravens (9-2) : 13-16
Les Ravens détiennent un sacré coureur en la personne de Ray Rice (97 yards en 22 courses ; 8rec, 67 yards). Le numéro 27 des Ravens a sorti l’action décisive pour permettre à son équipe d’accrocher la prolongation à trois secondes de la fin alors que l’affaire était mal embarquée.

Le match met beaucoup de temps à se lancer. Le premier quart-temps ne voit que des punts. Ce sont les Chargers qui ouvrent le compteur en premier. Philip Rivers (23/36,228 yards,1TD) trouve Malcom Floyd (4rec, 65 yards, 1TD) dans la end zone. Nick Novak ajoute même trois points pour permettre aux Chargers de rejoindre les vestiaires en menant 10-0.

Le deuxième acte n’est pas beaucoup plus animé. Les Ravens marquent enfin par l’intermédiaire de Justin Tucker (3/3) leur kicker (3-10). Novak répond pour donner 10 points d’avance à son équipe (13-3).
Joe Flacco (30/51, 355 yards, 1TD) se réveille enfin dans les cinq dernières minutes du match. Le quarterback fait avancer son équipe à la passe et trouve Dennis Pitta dans la end zone pour revenir à 10-13.
La défense des Ravens permet à l’attaque de récupérer le ballon avec deux minutes à jouer.  Mais l’attaque n’avance pas et doit jouer une 4e&29 pour garder un espoir. C’est la que Ray Rice démontre tout son talent. Le coureur parcourt 30 yards après une petite passde de Flacco et obtient un first down inespéré.
Les Ravens gagnent encore quelques yards avant de laisser à Tucker le field goal qui envoie les deux franchises en prolongation (13-13).

En prolongation, les deux équipes enchaînent les punts. Mais les Ravens finissent par trouver la faille. Flacco réussit une passe de 31 yards pour Torrey Smith (7rec, 144 yards). Le kicker des Ravens est alors en position et réussit le field goal de la victoire à 1 minute et 15 secondes de la fin de la prolongation. Il marque. 16-13 score final.

Pour les Chargers c’est une désillusion d’autant plus que le match était prenable. Côté Ravens, la victoire est encore une fois à l’arrachée, mais mine de rien la franchise de Baltimore à un fiche de 9 victoires pour 2 défaites et peut déjà se projeter vers les playoffs.

Janoris Jenkins a fait étalage de tout son talent en interceptant deux fois Ryan Lindley. Il a même marqué un touchdown sur chacune de ses interceptions.

Arizona Cardinals (4-7) – Saint Louis Rams ( 4- 6- 1) : 17-31
Le pari de Ken Whisenhunt de mettre Ryan Lindley (31/52,, 312 yards, 4INT) comme quarterback titulaire n’aura pas fonctionné. Le rookie s’est montré fébrile, se faisant notamment intercepter quatre fois.

Pourtant les Cardinals prennent les choses en main au début du match grâce à Beanie Wells (48 yards en 17 courses,2TD). Le coureur d’Arizona inscrit un touchdowns à la course. Ensuite les deux équipes se rendent coups pour coups. Le talentueux rookie Janoris Jenkins (2 plaquages, 2INT converties en touchdowns) ramène les Rams à égalité en retournant une interception dans la end zone (7-7). Wells redonne du souffle aux siens avec un nouveau touchdown à la course de 12 yards. Juste avant la mi-temps, Sam Bradford (8/17, 205 yards, 2TD, 1INT) se connecte avec Lance Kendricks pour une réception et un touchdown de 37 yards (14-14). Avant de rentrer aux vestiaires, Jay Feeley ajoute un field goal pour les Cardinals (17-14).

A la reprise, les Rams passent pour la première fois du match devant les Cardinals. Chris Givens (5rec, 115 yards,1TD) effectue une superbe réception plongée dans la end zone pour marquer le touchdown (17-21). Durant cette deuxième période, Lindley est intercepté trois fois. Une des interceptions est réalisé encore une fois par Jenkins, le rookie remonte encore une fois le terrain pour inscrire le touchdown du 28-17. Ensuite Greg Zuerlein ajoute un field goal pour permettre aux Rams de mener 31-17. Une fois ce score atteint, les Rams se contentent de gérer le temps pour gagner ce match de division.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
22-Oct à 19:00BUF1.52pariez2.05TB
22-Oct à 19:00CHI2.15pariez1.47CAR
22-Oct à 19:00CLE2.6pariez1.33TEN
22-Oct à 19:00GB2.4pariez1.37NO
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une