Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL Semaine 14 (19h) : les Redskins à la folie, les Panthers se payent les Falcons, suspense pour les playoffs

À chaque fois qu’on pense avoir vécu un week-end fou, la NFL trouve moyen de faire encore mieux la semaine suivante!

Cette fois, la série de matches de 19 heures nous a offert deux parties remportées à la dernière seconde et un autre décidé en prolongation après un touchdown et une conversion à deux points en guise d’égalisation à moins de 30 secondes de la fin du temps réglementaire ! À ce petit jeu, les Cowboys et les Eagles sont les équipes gagnantes au buzzer. Les Redskins, eux, remportent le match le plus fou de la soirée après une blessure de Robert Griffin et deux actions décisives de son remplaçant Kirk Cousins pour décrocher la prolongation.

Quelques surprises ont aussi été au rendez-vous avec les victoires des Panthers sur les Falcons et celle des Chargers sur les Steelers.

Robert Griffin a quitté le terrain avec une blessure au genou mais il a assuré après le match que tout irait bien pour lui.

Washington Redskins (7-6) – Baltimore Ravens (9-4) : 31-28 (a.p.)

Le public de Washington a encore vécu un match de folie ! Après un touchdown de Ray Rice, les Redskins se sont retrouvés menés de huit points à 4mn47 de la fin. Robert Griffin III (15/26, 246 yards, 1 TD) entame alors le remontée du terrain avant de se blesser au genou. Après un bref passage sur le banc, le rookie revient pour deux passes de 15 et 22 yards sur une jambe ! Mais la douleur est trop forte et Kirk Cousins (2/2, 26 yards, 1 TD) entre en jeu. À 36 secondes du terme, il se connecte avec Pierre Garçon (5 rec, 87 yards, 1 TD) pour un touchdown ! Sur l’action suivante, Cousins se jette lui-même dans la end zone pour la conversion à deux points qui envoie le match en prolongation !

Les Ravens ont le premier ballon de la prolongation mais ils punt. Sur le retour, Richard Crawford remonte 64 yards jusqu’au 24 yards de Baltimore ! Deux actions plus tard, Kyle Forbach réussit le coup de pied de la victoire ! De la pure folie !

Les deux équipes se sont rendues coup pour coup tout au long d’une rencontre ou des défenses pas vraiment bétonnées on bien aidé le spectacle. Bien épaulé par un excellent Ray Rice (20 courses, 121 yards, 1 TD), Joe Flacco a aussi montré un visage plus incisif (16/21, 182 yards, 3 TDs, 1 int). Mais Griffin, lui, avait Alfred Morris (23 courses, 122 yards, 1 TD). Mais Griffin a surtout une excellente doublure qui a bouclé l’affaire. Les Redskins sont toujours dans la course aux playoffs. Il n’y a plus qu’à espérer que la blessure au genou du quarterback titulaire ne soit pas trop sérieuse. Après le match, le quarterback a tenu à rassurer tout le monde et il a assuré qu’il n’y avait rien de cassé ou de déchiré et que tout irait bien pour lui.

Cincinnati Bengals (7-6) – Dallas Cowboys (7-6)
 : 19-20
Pour une fois, ce sont les Cowboys qui ont su profiter des petites erreurs adverses. Devant à l’entame du dernier quart (19-10), les Bengals n’ont pas réussi à conclure, la faute à quelques passes relâchées et à des pénalités. Tony Romo en a profité pour montrer qu’il peut-être décisif. Il a d’abord trouvé Dez Bryant à 6mn44 de la fin pour réduire l’écart sur une passe de touchdown de 27 yards (19-17). Après un rapide stop défensif, les Cowboys ont ensuite récupéré le ballon sur leurs 28 yards avec 3mn44 à jouer. Romo et DeMarco Murray se sont alors associés pour remonter jusqu’aux 22 yards adverses. C’est ce là que Dan Bailey a crucifié les Bengals avec le coup de pied de la victoire à la dernière seconde.

Romo a été intercepté une fois mais Dallas a compensé par une efficacité redoutable sur les troisièmes tentatives (11/19) pour s’imposer dans un match relativement verrouillé.

Tampa Bay Buccaneers (6-7) – Philadelphia Eagles (4-9)
 : 21-23
Andy Reid a sauvé sa place pour au moins une semaine de plus et il peut remercier Nick Foles (32/51, 381 yards, 2 TDs). À la dernière seconde, le rookie des Eagles a trouvé Jeremy Maclin (9 rec, 104 yards, 1 TD) à genou dans le coin de la end zone pour le touchdown de la victoire. Sur le dernier drive de 2mn44, Philadelphie a remonté 64 yards et Foles a converti une 4e et 5 yards à 16 secondes de la fin grâce à une passe de 22 yards. C’était d’ailleurs l’action juste avant sa passe de touchdown pour Maclin.

Les Eagles ont bien dominé la première mi-temps en forçant leurs adversaires à punter sur toutes leurs possessions pour rentrer aux vestiaires avec un avantage de 10 points. Mike Williams (3 rec, 18 yards, 1 TD) puis Vincent Jackson (6 rec, 131 yards, 1 TD) et Doug Martin (28 courses, 128 yards, 1 TD) ont sonné la charge pour remettre Tampa devant 21-10 à 7mn26 de la fin. Mais un touchdown de Clay Harbor (6 rec, 52 yards, 1 TD), un stop défensif et le dernier drive décisif conclu par Foles et Maclin auront donc finalement donné la victoire aux Eagles. Un vrai crève coeur pour les Buccaneers qui laissent échapper une victoire essentielle dans la course aux playoffs. Pour Philadelphie, c’est un rayon de soleil après une série de huit défaites.

Indianapolis Colts (9-4) – Tennessee Titans (4-9) : 27-23

Gagner, ça n’amuse pas les Colts s’il n’y a pas un handicap. Indianapolis a été mené de 13 points après un excellent début de match de Jake Locker (22/35, 262 yards, 1 TD, 2 int) et Kenny Britt (8 rec, 143 yards). Mais après un touchdown de Delone Carter qui a réduit l’écart (14-20), les Colts ont montré l’importance des équipes spéciales. Le punter Pat McAfee a bloqué les Titans sur leur 1 yard. Locker a alors lancé directement dans les mains de Cassiuss Vaughn qui a retourné les quelques centimètres dans l’autre sens pour redonner l’avantage aux Colts (21-20).

Un field goal de Rob Bironas a provisoirement remis Tennessee devant (21-23) mais un long coup de pied d’Adam Vinatieri (24-23), une nouvelle interception de Locker et un autre field goal de Vinatieri (27-23) ont remis les Colts devant. À 2mn52 de la fin et avec ces 4 points de retard, Mike Munchak a préféré punter plutôt que de tenter une 4e et 10 yards. Andrew Luck et ses coéquipiers ont alors mangé les 2 minutes et 42 secondes restantes sur le chrono. Comme d’habitude, cela n’a pas été facile, mais les Colts sont bien en route pour les playoffs. Mathématiquement, ils ne sont pas encore qualifiés, mais les défaites des Bengals et des Steelers leur mettent un pied dans les phases finales.

Jacksonville Jaguars (2-11) – New York Jets (6-7)
 : 10-17
Ca n’a vraiment pas été glorieux mais Mark Sanchez (12/19, 111 yards) a gardé son poste et les Jets ont gagné. Dans un match d’une qualité médiocre, New York s’est surtout appuyé sur son jeu au sol en donnant 19 ballons à Billal Powell (19 courses, 78 yards, 1 TD) et 20 courses à Shonn Greene (77 yards, 1 TD). C’est aussi la défense qui a fait le boulot en interceptant Chad Henne (21/43, 185 yards, 2 int) à 22 secondes de la fin alors qu’il était à 28 yards de la end zone sur ce qui aurait pu être le touchdown de l’égalisation.

Après une première mi-temps bouclée 3-0 en faveur des Jaguars, les Jets se sont détachés avec leur jeu au sol et leur défense en marquant tous leurs points dans le troisième et au début du quatrième quart. Les Jaguars ont amorcé une remontée avec un touchdown de Montell Owens (14 courses, 91 yards, 1 TD) mais leurs espoirs se sont donc éteints avec la dernière interception de Henne. Les Jets n’en ont pas trop de demandé à Sanchez, qui a quand même trouvé le temps de perdre un fumble. Mais cette semaine, il n’y aura pas de polémique à New York.

Cam Newton a été impeccable pour mener son équipe à la victoire.

Carolina Panthers (4-9) – Atlanta Falcons (11-2) : 20-30
Cette fois, les Panthers n’ont pas craqué. Et cette fois, les Falcons ne sont pas remontés. Peut-être encore trop occupés à digérer leur titre de division acquis la semaine dernière, les Falcons n’ont presque jamais fait illusion dans ce match. Après avoir gagné un tirage au sort pour la première fois de la saison, les Panthers ont marqué un touchdown dès le premier drive sur une passe de Cam Newton (23/35, 287 yards, 2 TDs – 9 courses, 116 yards, 1 TD) pour Greg Olsen (4 rec, 55 yards, 1 TD). Pendant que les Falcons ont enchainé les punts, Carolina a enchainé les field goal pour mener 16-0 à la pause.
Encore une fois très juste dans son jeu, Newton a ensuite creusé l’écart avec une course de touchdown folle de 72 yards sur son premier drive du troisième quart (23-0).

Les Panthers se sont fait un peu peur en voyant Matt Ryan (34/49, 342 yards, 2 TDs, 1 int) lancer des touchdowns à Roddy White (9 rec, 117 yards, 1 TD) puis Julio Jones (5 rec, 66 yards, 1 TD) pour réduire l’écart (23-13). Mais la réaction a été forte avec une interception de la défense de Carolina puis une course folle de DeAngelo Williams (17 courses, 56 yards) pour un touchdown de 53 yards sur une petite passe de Newton (30-13). Le coup de poignard décisif à moins de cinq minutes de la fin. Michael Turner (7 courses, 14 yards, 1 TD) a sauvé l’honneur (30-20) mais Newton n’a ensuite eu qu’à poser le genou au sol pour célébrer son succès.

Pittsburgh Steelers (7-6) – San Diego Chargers (5-8) : 24-34
Ben Roethlisberger (22/42, 285 yards, 3 TDs, 1 int) était bien de retour mais il n’a été que l’ombre de lui-même en première mi-temps. Complètement inefficaces en attaque et incapables de sortir de leur propre moitié de terrain pendant leurs sept premiers drives, les Steelers ont vu San Diego prendre tranquillement l’avantage 13-0. Juste avant la mi-temps, un sursaut a permis à Pittsburgh de relancer l’espoir. Mais un drive de presque 9mn30 terminé dans la end zone par les Chargers et Malcom Floyd (3 rec, 10 yards, 1 TD) pour débuter le troisième quart a creusé un peu plus l’écart (3-20). C’est une ensuite un touchdown gag qui a tué le match. Roethlisberger a lancé le ballon sur le dos de son tight end, San Diego n’a plus eu qu’à recouvrir dans la end zone pour un touchdown (3-27).

Mike Wallace (7 rec, 112 yards, 2 TDs) a répliqué avec un touchdown en fin de troisième quart (10-27) mais les locaux se sont réveillés trop tard. Danario Alexander a inscrit un nouveau touchdown dans le dernier quart (10-34) pour montrer que les Chargers étaient bien dans un grand soir. Les derniers touchdowns de Wallace et Brown sont arrivés bien trop tard. Les Steelers ont raté une belle occasion de profiter de la défaite de Baltimore pour revenir sur les Ravens dans la division.

Minnesota Vikings (7-6) – Chicago Bears (8-5)
 : 21-14
Adrian Peterson (31 courses, 154 yards, 2 TDs) continue de prouver qu’il est bien le meilleur coureur de la ligue et le poumon de l’attaque des Vikings. Dès le premier quart temps, Peterson a parcouru plus de 100 yards et inscrit deux touchdowns pour mettre son équipe devant 14-0. Intercepté en début de match, Jay Cutler a réagi en trouvant Alshon Jeffery (3 rec, 57 yards, 1 TD) pour réduire l’écart un peu moins de deux minutes avant la pause (14-7). Mais la seconde interception de Cutler a fait très mal dans le troisième quart. Car Harrison Smith l’a retournée pour le 21-7.

Victime d’un gros choc dans la dernière période, Cutler (22/44, 260 yards, 1 TD, 2 int) est resté un peu en jeu avant d’être remplacé par Jason Campbell. Ce dernier a trouvé l’incroyable Brandon Marshall (10 rec, 160 yards, 1 TD) pour un touchdown en fin de match mais l’onside kick n’a rien donné et les Vikings ont pu fêter leur victoire. Si Peterson a encore été énorme, Christian Ponder a encore été décevant (11/17, 91 yards, 1 int). Il n’empêche que les Vikings sont relancés dans la course aux playoffs.

Cleveland Browns (5-8) – Kansas City Chiefs (2-11) : 30-7
Les Chiefs ont donné tout ce qu’ils avaient sur la première action du match lorsque Jamaal Charles (18 courses, 165 yards, 1 TD) a transpercé la défense pour un touchdown de 80 yards. Ensuite, il n’y en a eu que pour les Browns. Un touchdown de Travis Benjamin sur un retour de punt de 93 yards a redonné l’avantage à Cleveland sur la première action du second quart (10-7). Trent Richardson (18 courses, 42 yards, 2 TDs) a ensuite inscrit deux touchdowns pendant que sa défense a complètement stoppé l’attaque de Brady Quinn (10/21, 159 yards, 1 int) et limité les Chiefs à 1/11 de réussite sur les troisièmes tentatives. Phil Dawson y est aussi allé de ses coups de pied (3/3) pour corser l’addition. Petit évènement, les Browns ont remporté trois matches de suite !

Buffalo Bills (5-8) – Saints Louis Rams (6-6-1)
 : 12-15
Les Rams n’ont pas eu besoin de jouer un football merveilleux pendant très longtemps. Après un dernier quart complètement bloqué, Sam Bradford (19/39, 209 yards, 1 TD, 1 int) a trouvé Brandon Gibson (6 rec, 100 yards, 1 TD) pour un touchdown à 54 secondes de la fin. Le quarterback a ensuite trouvé Chris Givens pour la conversion à deux points du 15-12. Sur le drive suivant, Ryan Fitzpatrick (25/32, 247 yards, 1 TD, 1 int) a gentiment déposé le ballon dans les mains de la défense des Rams pour boucler l’affaire.
En dehors des touchdowns de Steven Jackson (19 courses, 64 yards, 1 TD) et Lee Smith dans le troisième quart, ce match a été plutôt terne et ce sont surtout les punters qui se sont fait plaisir. 15 punts ont eu lieu dans ce match. L’important pour les Rams, c’est qu’ils restent mathématiquement dans la course aux playoffs.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
23-Nov à 19:30DET2.05pariez1.52MIN
23-Nov à 23:30DAL1.92pariez1.6
24-Nov à 3:30WAS1.22pariez3.1NYG
26-Nov à 20:00ATL1.17pariez3.45TB
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une